Ce n'est pas la réalité qui compte dans l'enfance mais ce que l'imagination peut en faire.

De découvertes de la vie en chagrins d'amour, une tempête m'a traversé. J'étais absolument persuadé que je pouvais changer le monde, que j'avais un destin extraordinaire devant moi. A mes yeux les guerres, la fabrication d'armes allaient disparaître à jamais. La haine, l'intolérance et la pauvreté étaient des choses inacceptables. Il me semblait également inconcevable de détruire notre planète si belle, si vivante.

L'entrée dans la vie adulte a brisé certaines de mes illusions mais mes rêves sont restés intactes. Je ne suis pas le héros qui sauvera le monde de la bêtise humaine, mais je suis le héros de ma femme. Je suis un héros quand j'arrive à convaincre une seule personne que l'être humain à plus de bon que de mauvais en lui...

Trouvé chez : Le jardin de Vieux Jade