Mon coeur est à la peine, car jamais plus elle ne viendra nous réchauffer de sa bonne humeur et de sa gentillesse.

Désormais il ne nous reste que le souvenir de ses écrits. Line avait trois enfants et un mari qu'elle adorait. Line s'en est allée. En novembre 2011 elle avait écrit un poème d'une rare beauté :

486838_350515185053016_618997286_n6

Ad vitam

J'ai dessiné pour toi, d'une main malhabile,
Ces fleurs et ces rubans pour mieux enjoliver
Les mots que ma ferveur se complaît à tracer
Dans cet aveu tremblant mais peut-être inutile.

Le jour de mon appel pour franchir le rideau
Qui sépare le Monde et le Ciel pur et calme,
Je veux que la lumière éclaire encore la palme
Que le Destin déposera sur mon tombeau.

Car sur mon front blafard passera la caresse
De nos beaux souvenirs dont mon être est empli.
Que jamais, sur ton coeur, ne s'attarde l'oubli !
Je voudrais demeurer ton unique maîtresse.

Lors, je serai bien vieille et je me souviendrai
De notre amour et des promesses éternelles
Qui battront dans mon coeur en douces ritournelles,
Écho des heureux jours que je retrouverai.

La lampe qui, ce soir, illumine ma couche
Aura toujours, Ami, cette lueur d'amour.
Et le temps jaunira cet intime abat-jour,
Mais n'effacera pas, sur mes lèvres, ta bouche.


Line (publié le 04/11/2011)

 307690_580870538605311_282523966_n9

On a demandé au Dalaï-Lama:

"Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?"


Il a répondu:

"Les hommes... Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils en oublient le présent de telle sorte qu'ils finissent par ne vivre ni le présent, ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir... et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu".

530699_276482822472061_402266309_n5