Bonjour,

Hier, je suis allée faire ma petite balade en campagne. Une fois de plus, j'ai eu la chance de rencontrer une personne extraordinaire. Elle s'appelle Valentine, elle est apicultrice et elle parle avec ses abeilles. Chaque jour, elle les remercie pour leur extraordinaire travail et de bien vouloir lui permettre d'en récolter le fruit. Elle fait du miel suivant une méthode ancestrale et n'utilise pas de pompe à miel. Son exploitation est raisonnable, lui suffisant à faire vivre sa petite famille.

Elle avait quatre types de miel, garrigue, lavande, montagne et chataigner. Aussi je lui ai demandé comment cela se peut-il. Elle m'a alors parlé de la transhumance. Une fois que les abeilles sont rentrées dans la ruche, elle les déplace durant nuit, et au petit matin les butineuses découvrent leur nouveau terrain d'exploitation.

J'ai acheté les quatre types de miel. Le miel de lavande, c'est juste un nectar. Je n'ai pas de mots pour vous décrire cette merveille. A peine avez-vous ouvert le pot que vous avez un champ de lavande dans votre cuisine. Il s'étend à perte de vue. C'est du miel pur, naturel, sans coupage. Après avoir goûté le miel de Valentine, vous ne serez plus jamais comme avant !

Elle m'a rappelé au passage que le miel Bio ne peut en aucun cas être bio. Déjà, l' abeille ne fait pas la différence entre une fleur bio et non bio. Elle butine où bon lui semble. Ensuite, le miel venant de son organisme, elle n'est pas bio et donc, ce qu'elle sécrète ne l'est pas non plus. L'appellation miel bio vient juste de la méthode d'extraction et de certains autres critères. Mais le bio autorise la pompe à miel par exemple. Valentine a renoncé à cette appellation pour une raison éthique, sachant pertinemment qu'elle ne peut obliger ses abeilles à ne butiner que du bio, même si elle ne leur offre que ce genre de champ à butiner !

Ca, c'est le beau côté des choses. Ce qu'elle m'a raconté par contre, c'est moins joli, joli.

- Déjà, cette année, elle a perdu 30 % de ses abeilles. Oh ! comme elle dit, si elle voyait les cadavres dans la ruche, elle pourrait se dire que c'est une mauvaise année, que les abeilles étaient trop petites, trop faibles. Mais de cadavre, elle n'en voit aucun. Les abeilles ne reviennent pas à la ruche. Après avoir ingurgité les saloperies de produits Monsanto, Bayer et Cie, désorientées, elles se perdent et vont mourir dans la nature.

abeille_butine 

- Par ailleurs, les agriculteurs font appel aux apiculteurs pour la pollinisation de leurs champs, de céréales en particulier. Or, depuis quelques temps, les apiculteurs affichaient trop de perte, qui pouvaient aller jusqu'à 80 % de leurs ruches. Donc, la plupart refuse désormais de "prêter" leurs abeilles aux agriculteurs. Croyez-vous que ce massacre ait fait réfléchir les agriculteurs ? Non, pas du tout. Du côté de Toulouse, il s'est formé une espèce de coopérative qui réunit des apiculteurs sans scrupule qui ne méritent même pas ce nom-là d'ailleurs. Ceux-ci élèvent des abeilles uniquement pour les envoyer sur les champs d'agriculteurs bourrés de pesticides ! Ils les envoient tout simplement à la mort !!!

Mais comme leur esprit mercantile ne tarit jamais d'idées fabuleuses, ne se laissant pas démonter pour deux ronds, ils vendent le miel qui ressort de ce massacre, en particulier du miel de tournesol, à bas prix à des coopératives qui le mélangent à du miel de lavande ou tout ce que vous voulez ! C'est pourquoi dans le commerce, vous ne trouverez pratiquement jamais du miel 100 % lavande, montagne, acacias ou autres. Il y a une grosse proportion de miel de tournesol qui non seulement est peu goûteux mais de plus pollué avec les produits chimiques.

Alors avis à la population : Pour ceux qui aiment le miel, le vrai, ne l'achetez pas dans le commerce. Le dimanche, allez vous promener à la campagne et vous aurez peut-être la chance de tomber sur une amoureuse ou un amoureux des abeilles, quelqu'un qui les respecte et les admire pour leur travail extraordinaire. Les abeilles devraient être sacrées.

Et puis à ceux qui continuent de bouffer n'importe quoi, sachez que vous contribuez à ce massacre. Que ce soit au niveau de la viande, des fruits, légumes, céréales, en ne préférant pas le bio et le local "circuit court", je dirais que vous ne pouvez ensuite critiquer le système. Les pommes que vous allez manger par exemple, si elles ne sont pas bio auront été traitées plus de 20 FOIS !Et ne me parlez pas de prix surtout. Je paie mes pommes bio moins chères que les non bio du supermarché. Ah bien sûr, elles sont moins brillantes, moins collantes aussi parce qu'elles ne sont pas recouvertes d'une belle pellicule de produits chimiques. Et même parfois, elles sont habitées. Moi, ça me rassure d'avoir des vers dans les pommes et des limaces dans la salade.

Le système, on essaie de le renverser. Il faut qu'on soit nombreux à le faire. Ca se réveille certes et à présent, je ne me sens plus du tout isolée dans mon monde. Je vois des gens, beaucoup, qui cherchent les bons produits, qui ont envie de savoir comment ils sont faits, qui vont rendre visite aux bêtes qu'ils auront ensuite dans leur assiette. De plus en plus de monde est sensibilisé, ne soyez pas le dernier.... Je vous promets, c'est un bonheur immense que savoir qu'on a fait quelque chose de bien, certainement plus que jouer à Attila et savoir que derrière vous, il ne restera rien qu'un immense champ de ruines...

On peut nourir la planète sans produits chimiques. On vous fait croire qu'on ne pourra pas nourrir tout le monde. C'est faux ! Plus de la moitié de la production mondiale est jetée !!! Elle est jetée pour permettre aux cours de la bourse de rester élevés. Des millions de gens meurent de faim, des millions d'abeilles meurent empoisonnées, on n'y est pas pour rien, je vous assure.... Bonne journée...

Sur le blog de mon amie : http://o-pied-humide.over-blog.com/

380204_428726737148840_223565423_n