mardi 17 avril 2012

Or on se complaît à être dur avec les présumés faibles, beaucoup moins avec les supposés forts.

L’Etonnante Inquiétude Du Citoyen Jean-Michel Aphatie Jean-Michel Aphatie est « inquiet »... Et si il l’est, écrit-il le 13 de ce mois d’avril 2012, c’est parce que « cette campagne ne sert pas à grand-chose ». Les grands sujets, les périls, immédiats ou lointains, qui nous menacent, les errements de nos dirigeants successifs, etc., aucun de ces points n’est sérieusement abordé, disséqué, débattu. Quoi que l’on pense, a priori, de M. Aphatie, il me semble difficile, sur ce constat, de lui donner tort. A... [Lire la suite]