dimanche 12 février 2017

«Vous me faites pas peur avec vos t-shirts. La meilleure façon de se payer un costard est de travailler ».

Macron : 3,6 millions d’euros de revenus, et patrimoine négatif ? Nous allons nous intéresser aujourd’hui à un lièvre détecté par l’indispensable Canard enchaîné (bravo à lui, qui a bien défriché et m’a donné l’idée de creuser un peu) Je précise bien qu’il s’agit d’un travail d’amateur sans prétention – qui vise simplement à aiguillonner quelques journalistes. (c’est bien le but de les rendre publics sur Internet) Emmanuel Macron serait-il très très dépensier – ce qui expliquerait alors son regard positif sur... [Lire la suite]

dimanche 12 février 2017

On attend avec impatience des débats de Macron en face à face avec un adversaire politique. Rassurez-vous, il n’y en aura pas…

Macron en cinq questions… Jusqu’à ce que Macron (Emmanuel) vienne en ce monde, semble-t-il à peu près avant-hier soir (médiatiquement s’entend), pour trouver le dernier Macron publié, c’est-à-dire ayant laissé quelque trace, au moins dans un ouvrage d’historien un peu fouillé, il fallait remonter au premier siècle de notre ère. L’avant-dernier Macron public, donc, était Naevius Sutorius Macro dit Macron. C’était un haut fonctionnaire (déjà) de l’empire romain dont le seul titre de gloire aurait été, selon Tacite, d’avoir... [Lire la suite]
dimanche 29 janvier 2017

Rien sur le train de vie de ceux qui vivent de et sous les ors de la république, pour qu'ils s'alignent sur d'autres démocraties

 Le système est fait par ceux qui nous gouvernent pour qu'aucun changement de têtes soit possible. N'oubliez pas que les règles de candidatures ont été changées pour éviter que des candidats puissent se présenter, de manière à ce que seuls les mêmes têtes soient présentes, pour mener sensiblement la même politique inféodée à l'UE à laquelle (nous) ils ont délégués nos pouvoirs. Le cas Fillon n'est qu'un épiphénomène, il faut élargir le regard et voir ce qui nous est proposé de nouveau. Rien, rien sur des règles de... [Lire la suite]
jeudi 17 novembre 2016

Alain Juppé, comme Macron, l'ancien banquier de chez Rothschild, font partie des mêmes réseaux mondialistes.

Emmanuel Macron, le candidat du Système qui veut incarner l'anti-système. « Je suis LE candidat anti-système ! »                  Source : Croa.fr / Nico le Taureau                       Après un faux suspense, l'ancien ministre de l'Économie sous François Hollande, Emmanuel Macron, a annoncé sa... [Lire la suite]
mercredi 5 février 2014

Le rejet d'une République qui n'est plus qu'une enveloppe vide, la colère face à un système...

C’est une révolte, sire ? Bonnet rouge et manif pour tous ... Non, c'est une contre-révolution …   À force de démoraliser sa base et de s'aliéner ses opposants, le pouvoir vacille et la rue se charge d'un flot tumultueux de mécontentements polymorphes. Tout est désormais prétexte à tirer sur un gouvernement qui cristallise toute l'impuissance à modifier le réel. Faute de pouvoir agir sur une économie en capilotade, notre pauvre président agite des réformettes sociales qui non seulement, sont fort mal amenées mais... [Lire la suite]
Posté par bichau à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 4 juin 2013

C‭’‬est une loi de l‭’‬histoire‭; ‬toutes les époques de décadences sont marquées par la même augmentation morbide des pouvoirs.

...Ce « printemps pourri » est venu en apporter s’il en était besoin une nouvelle confirmation. Nous sommes gouvernés par des personnes et des groupes qui poursuivent des menées de nature totalitaire et qui veulent nous nuire... Un printemps pluvieux à tendance totalitaire « Manifs pour tous », affaire Cahuzac, émeutes du Trocadéro, agression à la Défense, « mur des cons » : autant d’épisodes qui ces dernières semaines ont fourni à tour de rôle une illustration fidèle de la situation à laquelle nous... [Lire la suite]

lundi 6 mai 2013

Le capitalisme ne tient aucun compte des droits humains qu’il préfère sacrifier sur l’autel du profit.

Bangladesh : une tragédie pas si lointaine que ça… À Dacca, au Bangladesh, ce sont finalement plus de cinq cents personnes qui ont trouvé la mort dans l’effondrement d’un immeuble qui accueillait des ateliers textiles liés avec l’Occident par des relations d’affaires. Cette tragédie nous amène une fois de plus à nous interroger sur les conditions inhumaines auxquelles sont soumis les travailleurs locaux. Finalement, qui est le plus coupable ? Un État qui ne fait rien pour améliorer les conditions de travail et la santé... [Lire la suite]
vendredi 13 juillet 2012

Si on voulait vraiment sauver les peuples et notre monde moderne, il faudrait s'attaquer aux banques internationales

Parviendrons-nous à éviter une nouvelle guerre en Europe ? Voilà un sujet délicat et que personne n'évoque jamais dans les discussions publiques. Depuis les guerres du siècle dernier, l'Europe s'est construite avec la grande et saine idée qu'il fallait absolument tout faire pour que de nouveaux conflits ne puissent jamais plus émerger. Une Europe pacifiée (et massivement démilitarisée) dont le principal objectif, constitutionnel d'ailleurs, est la protection de ses concitoyens dans un environnement de paix et de prospérité. ... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 14 juillet 2011

Les plans d'aide et les tentatives de sauvetage de l'euro sont mathématiquement tout simplement impossibles

Derniers SOS avant l'effondrement de la zone Euro         Mercredi, 13 Juillet 2011 Mondialement les avertissements de l'effondrement de la zone euro fusent. Le sujet est enfin ouvertement traité dans les médias de masse. Il devient de plus en plus clair que les plans de sauvetage ne sont qu'une illusion. Ils sont mathématiquement impossibles. - Le canot de sauvetage n'a qu'une capacité limitée. Si un trop grand nombre de personnes se noyant veulent y monter, le naufrage ... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 29 juin 2011

Un enfant a besoin de courir, de jouer, de découvrir de nouveaux insectes et animaux, de se dépenser, de voir de nouveaux lieux,

ÉDUCATION - CONSTAT DE L'ÉTAT ACTUELLE Et moi je suis là tout à gauche, bien sage, les bras croisés....   Pour pouvoir bien parler de l'éducation, il nous faut créer le contexte dans lequel cette conversation peut avoir lieu.  Il nous faut parler de ce que nous avons vécue avant de pouvoir regarder de quelle manière l'éducation peut se faire afin de permettre le développement maximum de notre intelligence, de nos capacités, de notre compréhension et de notre sagesse.  Il n'est pas très agréable ni inspirant... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,