mercredi 1 mars 2017

Des appels à tuer les blancs, les juifs, Alain Finkielkraut, des insultes, le langage débridé de certains jeunes des banlieues..

  Ceux qui savaient n'ont-ils pas été les complices complaisants de Mehdi Meklat ? Beaucoup savaient, connaissaient ces tweets haineux, cette avalanche de propos racistes, antisémites, ce déversoir d'insanités, de vulgarités méprisantes pour les blancs, les juifs, les noirs... On savait, mais on fermait les yeux, comme on l'avait fait pour DSK : on savait les débordements sexuels du personnage, mais on se taisait.Une loi du silence qui vient protéger des personnages en vue, des personnalités médiatiques,... [Lire la suite]