lundi 7 novembre 2011

La Cour des Comptes affichent le bilan d'un gouvernement qui s'en tape. mais le lendemain, il nous sort des mesures de rétorsion

La démocratie, oui, mais ailleurs ! Ce pourrait être le slogan de campagne de Sarkozy. Il a enterré la démocratie en passant outre la décision des français de dire non au traité de Lisbonne. On l'a laissé faire. A partir de là, il s'est dit que tout lui était permis. Il s'est donc investi lui-même de tous les pouvoirs après avoir placé au gouvernement un type qui ne sait pas lui dire non. Il s'est ensuite augmenté le salaire de 170 %, s'est commandé un avion présidentiel, coût 259,5 millions d'euros. Chacun de ses déplacements... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,