mercredi 26 février 2014

Ce système financier est à l’origine de notre déshumanisation. L’argent s’est retrouvé au centre de tout rapport social...

Paradoxe : il y a trois fois plus de logements vides que de sans-abris Constatant la faillite du monde moderne, nous devrions avoir honte d’être des humains à cette époque de l’histoire. En effet, selon le quotidien britannique The Guardian, l’Europe compte plus de 11 millions de logements vides. Largement de quoi offrir un toit aux 4,1 millions de sans-abris qui dorment dehors. Pourtant, ces logements resteront vides jusqu’à ce qu’ils trouvent preneurs. De tout évidence, la gratuité ne dégage pas de profit, la pierre angulaire... [Lire la suite]
Posté par bichau à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 30 janvier 2014

Des banques sont au bord de la faillite ? Qu’elles meurent, la nature a horreur du vide et elles seront très vite remplacées.

Pendant que 320 députés socialistes et verts amnistient Dexia, leurs dirigeants s’augmentent de 30% Les dirigeants de Dexia s’accordent des augmentations de salaire de 30% ! Publié le 24 janvier 2014 dans Monnaie et finance Trois dirigeants de Dexia, la banque dont la faillite aura coûté le plus aux contribuables français et belges, voient leur rémunération augmenter de 30%. La polémique a atteint un niveau que la direction de Dexia ne peut plus se permettre d’ignorer. Après les révélations... [Lire la suite]
Posté par bichau à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 29 janvier 2014

Réforme bancaire : comment le gouvernement s’est écrasé devant le monde de la finance).

Les grandes banques françaises profiteraient de l’équivalent d’une subvention de 48 milliards !                 Disparition inquiétante : L’Élysée ne sait plus où est passé son "ennemi sans nom et sans visage". Les banques européennes bénéficient d’un « soutien » de 200 à 300 milliards d’euros par an, grâce à la garantie implicite que les États leur fournissent. L’équivalent de 1,5% du PIB européen ! Et près de deux fois le budget... [Lire la suite]
Posté par bichau à 13:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 23 novembre 2013

le directeur général de BNP Paribas François Villeroy de Galhau va être nommé directeur du Trésor.

Un banquier à Bercy: nouvel exemple d’une pratique répandue Considéré comme le numéro deux de BNP Paribas, François Villeroy de Galhau est annoncé à la direction du Trésor par Le Monde et Le Canard Enchainé. Un nouvel exemple des liens étroits entre les banques et l’administration. Pour mener à bien la réforme fiscale annoncée par Jean-Marc Ayrault, le directeur général de BNP Paribas François Villeroy de Galhau va être nommé directeur du Trésor à la place de Ramon Fernandez, selon Le Monde, qui confirme ainsi des... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 22 novembre 2013

Le président le plus impopulaire de France a purement et simplement amnistié d’avance les banques de toutes malversations...

Quand « l’adversaire de la finance » décrète en catimini l’amnistie des banques « Dans la nuit du 14 novembre, en catimini, le gouvernement du président le plus impopulaire de France a purement et simplement amnistié d’avance les banques de toutes malversations sur l’octroi de crédits. Avec effet rétroactif, cela va sans dire. Une « aide » tordue Bien évidemment, l’articulation de cet article (n° 60) de la loi des finances est à la hauteur de l’hypocrisie affichée par notre petite bande de malotrus. Le... [Lire la suite]
Posté par bichau à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 12 novembre 2013

L'article 123 du Traité de Lisbonne est une arme silencieuse qui oblige les États à emprunter auprès des marchés financiers...

  "Rien n'arrête une idée dont le temps est venu." Victor Hugo   L'article 123 du Traité de Lisbonne est une arme silencieuse qui oblige les États à emprunter auprès des marchés financiers moyennant intérêts. Chaque minute, les intérêts de la dette publique de la France coûtent 106 000 €, soit plus de 156 millions par jour ! À LIRE ET À PARTAGER SANS MODÉRATION !   Peuples d'Europe, Jeunes et vieux, riches et pauvres, rasés ou barbus, cigales ou fourmis, ce message s’adresse à Tous et... [Lire la suite]

mardi 25 juin 2013

C’est donc aux citoyens de s’emparer de cette réforme monétaire de l’émission et du contrôle de sa monnaie sur son territoire.

Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? Françaises, Français, réveillez-vous ! Ce que nous vivons, ce n’est pas une crise, c’est la plus grande escroquerie de l’histoire de l’humanité ! Il est plus que temps de nous réveiller et de foutre un bon « coup de pied au cul » aux banksters, aux multinationales et aux psychopathes qui dirigent le monde ! Ces fous veulent nous amener à une confrontation planétaire juste pour ne pas perdre le pouvoir. Nous le savons, les médias nous... [Lire la suite]
mardi 21 mai 2013

Mais peut-on demander à la finance et à ses caudataires de scier la branche sur laquelle ils sont confortablement assis ?

--> Arrêtez de nous prendre pour des cons ! Ce titre s’adresse à tous ceux qui participent de près ou de loin aux destinés tragiques de l’Europe et plus précisément de la France. Implicitement cela veut dire, en gros, que nous savons que nos destins sont surtout entre les mains de la finance mondiale. Mais plus encore, cette mise en garde s’adresse également à tous les caudataires de la finance, je veux nommer les politiques et tous leurs affidés. Bien sûr la liste serait trop longue et non-exhaustive puisqu’elle... [Lire la suite]
Posté par bichau à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 21 mai 2013

Le pouvoir change de main :

Il est grand temps de se réveiller car les politiques se foutent de notre gueule et pendant ce temps, le rouleau compresseur de la dictature financière continue de nous écraser...Voir la suite ici  
lundi 29 avril 2013

Faire condamner les responsables de la crise financière : telle est l’ambition de l’Islande depuis quatre ans.

CRISE : Comment jeter les banquiers voyous en prison, en dix leçons Faire condamner les responsables de la crise financière : telle est l’ambition de l’Islande depuis quatre ans. Nomination d’un procureur spécial, investigations sur les crimes économiques, levée du secret bancaire… Si tout n’est pas rose sur l’île, une chose est sûre : face à la pire crise bancaire de l’histoire, l’Islande fait passer les intérêts des citoyens avant ceux des banquiers. Et a décidé de mettre fin à l’impunité des délinquants de la finance. Mode... [Lire la suite]