mardi 28 février 2017

l'image de la pauvre victime innocente de flics violents et racistes, héros des bobos, s'en trouve sérieusement écornée.

Pas de chance pour le héros des bobos de gauche. La bobosphère médiatico-showbizzo-progressiste s'était donc trouvé son héros en la personne de Luhaka, qu'on n'appellera d'ailleurs plus officiellement, en toute amicale intimité, que par son prénom : Théodore, ou encore plus familièrement Théo. Bien entendu, les merdias se sont, une fois de plus, immédiatement vautrés dans cette affaire, en jouant les procureurs à charge contre les flics, en prenant fait et cause pour Luhaka et sur les seules déclarations des autres... [Lire la suite]