jeudi 21 janvier 2016

« J’étais fan de Merkel. J’ai adhéré à sa politique de “bienvenue”. Mais je crois qu’elle a perdu le contrôle. On est débordé.

Récits de victimes des migrants à Cologne : « La gare leur appartenait. J’ai cru qu’on allait mourir » Se taire, dit-elle, serait « capituler ». Se taire, couvrir ses agresseurs, reviendrait à leur abandonner le terrain, à les reconnaître en nouveaux maîtres du jeu. Se taire, en se laissant intimider par la dimension politique que prend l’affaire du réveillon de la Saint-Sylvestre en Allemagne, n’est donc pas une option. « Je prends mes responsabilités, je parle pour toutes les femmes. » Pour celles qui ont vécu cette nuit... [Lire la suite]
Posté par bichau à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 11 janvier 2016

Ces gens sont des criminels, qui jouent l’avenir de leur peuple sur un coup de dé, et ignorent les enseignements du passé.

Cologne: razzia sur la touffe Ainsi, en Allemagne, ce beau pays connu depuis 1938 pour son accueil des cultures étrangères, des migrants aux testicules gros comme la miséricorde d’ Allah, se sont jetés sur les Gretchen le soir du jour de l’an. Ils ont pratiqué, en groupe et avec enthousiasme, le jeu fort amusant consistant à tâter de la chatte sans l’accord des intéressées, et que nous appelons à Marseille, "l’attrappe-chagatte". Les policiers témoins des premières agressions ont regardé ailleurs, avant de minimiser dans les... [Lire la suite]
Posté par bichau à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 8 février 2015

"L’accord de décembre peut être décrit comme un coup d’État en douceur qui engage la Suède sur la route de l’autodestruction."

Coup d'Etat en Suède ? La nouvelle n’a pas fait la « une » des médias, et c’est pourtant un des événements les plus inquiétants de ce début de siècle. Le dernier masque de la démocratie représentative, dans sa version postmoderne et corrompue, vient en effet de tomber. Cela ne surprendra pas les libéraux, qui savent à quel point l’étatisme électif peut se rapprocher à pas de loup des « vraies » dictatures, et de quoi il est capable lorsqu’il se sent menacé de perdre ses prébendes. On le voit déjà montrer les crocs, à grand... [Lire la suite]