lundi 14 avril 2014

les mêmes fous restent désespérément accrochés aux commandes d’un navire ayant perdu la boussole...

Les fous qui nous gouvernent conduisent la France à sa perte . En écoutant le discours de politique générale du Premier ministre et en découvrant la composition finale du nouveau Gouvernement, j’ai repensé à la Nef des Fous de Sébastien Brant qui se dirige inéluctablement vers son naufrage — et surtout à cette peinture de JF Segura qui les montre en position “de combat”, déterminés et résolus à faire avancer la France ! Les gens ont beau voter, manifester, protester (mariage pour tous, “veilleurs”, famille etc) – rien n’y... [Lire la suite]
Posté par bichau à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 16 février 2014

le Peuple en a assez que les réformes traînent en passant inlassablement de commissions en comités, puis de “Grenelle” ...

Cauchemar absolu : j’ai rêvé que j’étais élu Président de la République ! Je ne sais absolument pas pourquoi je me suis retrouvé au Journal de 20h, ni pourquoi il m’ont posé la question fatidique : — “Alors ? serez vous, oui ou non, candidat à l’élection présidentielle ?” J’ai été totalement pris de court et je me suis entendu répondre : — … “J’ai cédé à la pression amicale de mes amis, et oui, je serai candidat !” Stupéfaction dans le studio de télévision : la phrase m’avait évidemment échappée car il n’avait... [Lire la suite]
vendredi 24 janvier 2014

Le référendum c’est un pied de biche démocratique pour faire aboutir des réformes qui sans cela ne se feront jamais.

On peut toujours rêver … (3) . Les “On peut toujours rêver” précédents : • On peut toujours rêver N°1 • On peut toujours rêver N°2 * Pourquoi est-ce que je m’obstine à défendre ces “référendums” alors que personne n’en parle ? Pour une raison très simple : 1 – Les élus ne feront jamais les réformes difficiles. D’abord, ils ne le veulent pas (ils profitent à fond du système des prébendes). Ensuite ils ne le peuvent pas : car, s’ils s’attaquent aux “zavantages zaquis”, les “professions” descendent dans la rue (genre... [Lire la suite]