samedi 28 avril 2012

Toi qui n'as pas applaudi quand les croquantes et les croquants tous les gens bien intentionnés riaient de me voir amener.

  Hommage à Monsieur Georges Brassens     Vous avez ranimé auprès de vils potaches, Notre Grammaire de la France ; Ce flambeau, Que le monde entier nous envie et s'amourache, Ainsi que de Paris jusqu'au Pont Mirabeau.     Merveilleux chanteur aux admirables moustaches, Du quatorzième en passant au Parc Monceau Gouaille et brio pour  vous moquer des Ganaches Et votre amour de la femme de Fontainebleau.     Toujours avec verve et délicieux Panache Se moquant un peu des flics;... [Lire la suite]

lundi 13 février 2012

C'est si rare, un sourire qui s'adresse à moi, une petite étoile dans la nuit de la zone.

Nuit après nuit, trouver un abri est un vrai casse-tête. La grosse Lola le sait. Quand je l'ai croisée, l'autre jour, elle pleurait. Stalingrad blues. Elle avait les yeux beurrés, elle geignait, elle avait mal aux côtes. La pauvre était allée dormir sur l'avant-pont d'une péniche désarmée, un peu en amont du pont Alexandre-III. La péniche appartient à un acteur connu, un comique qui a oublié le sens de l'humour. Il l'a rouée de coups de pied, lui a cassé les côtes. Il aurait pu lui dire, tout simplement : "Madame, vous êtes ici... [Lire la suite]
lundi 31 octobre 2011

Hommage à Brassens

 Quel sale macho, notre moustachu national !   En 1952, Brassens crée Gare au gorille.   Une chanson quasi interdite sur les radios d'une époque pendant laquelle les mœurs étaient encore inspirées d'une propagande religieuse omniprésente en Europe de l'Ouest. Et dans les journaux pour la jeunesse, les restrictions devenaient d'autant plus nombreuses que la censure se faisait double : catholique et communiste – c'est la loi sinistre de juillet 1949, principalement sévère à l'encontre de la bande dessinée.   On... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mardi 15 mars 2011

Les copains d'abord.

Brassens montre les muscles EXPOSITION - La Cité de la musique dévoile un Brassens loin des clichés, poète punk et charmeur... «Je pensais être spécialiste de Brassens…» Joann Sfar, co-commissaire de la grande exposition que la Cité de la Musique, à Paris, consacre au chanteur s'est laissé séduire par le projet de Clémentine Deroudille. «Elle m'a montré tout ce qu'elle avait rassemblé et je me suis dit que si, moi, j'en apprenais autant, ça valait le coup de le faire.» Le dandy coquet «Je voulais faire une expo gentille, que... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,