mardi 7 mars 2017

Hollande, le grand n'importe quoi sur la magistrature !

« Je meurs en professant le plus profond mépris pour tous les partis politiques, fussent-ils socialistes, n'ayant jamais considéré ces partis que comme des grou...pements de simples niais dirigés par d'éhontés ambitieux sans scrupules ni vergogne. »Gustave Lefrançais, Testament, 1901   Il ne doit pas s'en souvenir. Ce qui nous sert de président de la république a déclaré ce qui suit, dans son livre, œuvre impérissable s'il en est et qui sera gardé précieusement dans toutes les archives... [Lire la suite]
samedi 18 février 2017

Le courage est une vertu tellement rare de nos jours que la moindre des choses serait de le saluer. Hollande n'est pas venu...

Marin a vingt ans. Il est étudiant. Ou peut-être –et  hélas- il faudrait dire était… Il est hospitalisé à Lyon. On lui a fracassé le crâne. Après un long coma, il a repris conscience. Mais il a, en grande partie, perdu la mémoire. Ne sait pas pourquoi il est là. Et ne se souvient plus de ce qui lui est arrivé. La tête défoncée à coups de béquilles Voilà donc ce qui lui est arrivé. Il se trouvait dans une rue de Lyon, à proximité d’un couple qui s’embrassait sur la bouche.  Il y a des pays où un tel comportement vaut le... [Lire la suite]
lundi 13 février 2017

TOUCHE PAS A MA DESINFORMATION!

  LES EMEUTES EN "Y" ONT ETE FINANCEES PAR VOS IMPOTS ET LA COMMUNAUTE EUROPEENNE ! Pendant que le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux était en vacances, chaque soir des émeutes ont eu lieu un peu partout en France. Si Bobigny a été la scène la plus importante (mercredi, jeudi,vendredi, samedi, dimanche) avec la voiture de RTL en feu, celle d'Europe1 saccagée avec des parpaings, un bébé sauvé in extremis d'un véhicule en feu (abandonné par sa mère) et un journaliste de BFM tabassé, depuis les émeutes ont bien... [Lire la suite]
Posté par bichau à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 8 février 2017

"Ma fille a été violée à la maternelle, mais ni l'école, ni la mairie ne l'ont soutenue". Affaire classée "sans suite".

En septembre 2015, Zoé, 4 ans, est agressée dans la cour de récréation. Trois garçons la maintiennent au sol, un quatrième vient introduire un bâton dans son sexe.  Sa mère tente d'obtenir du soutien et souhaite faire reconnaître le statut de victime de sa fille, en vain. Elle raconte. Tout a commencé le 28 septembre 2015.  Zoé, ma petite dernière de 4 ans, est alors nouvellement scolarisée dans la commune où j'ai grandi et où vivent mes parents.  Le soir, je vais la chercher chez ses grand-parents -qui l'ont... [Lire la suite]

mardi 31 janvier 2017

La gentilhommière n’est pas ouverte aux séances de travail ni aux rendez-vous politiques. Pour Hollande elle lui sert de refuge.

« Je n’ai pas de résidence secondaire actuellement disponible. » François Hollande Caché par des arbres centenaires, protégé par des dizaines de caméras à infrarouge, le petit palais est invisible. Ce qui se trame au fond du parc de Versailles nous échappe : la royauté a des charmes que la démocratie ignore…Ceux qui ont été invités à La Lanterne affectent d’avoir tout oublié. François Hollande lui-même, pourtant prolixe, fait répondre qu’il peut parler de tout, tout… sauf de La Lanterne, le lieu le plus secret de la... [Lire la suite]
Posté par bichau à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 30 janvier 2017

Donald Trump place la sécurité de son peuple avant l’accueil de possibles islamistes radicaux, priorité d’asile aux chrétiens...

Comme on aurait aimé voir, au bout du fil, les mimiques de Trump écoutant les sornettes du Français… Au théâtre à écouter l’indéboulonnable Drucker lors du débat, le 15 janvier. En goguette dans le désert de l’Atacama, au Chili, quand avait lieu la première manche, et on ne sait où, ce dimanche, pour la seconde. Les primaires de son propre camp, François Hollande s’en contrefout. En revanche – et ce n’est pas comme si, sous son quinquennat, il n’y avait pas eu d’attentats commis par de faux réfugiés -, à un jet de pierre de sa... [Lire la suite]
jeudi 14 avril 2016

Quand dire la vérité devient un crime, vous pouvez commencer à vous questionner sur les institutions qui organisent l’économie.

« Je n’aime pas trop le terme d’optimisation fiscale, un euphémisme, car il s’agit de planification fiscale agressive mise en place par certains États, de stratégies complexes pratiquées à échelle industrielle par certains cabinets… Pour avoir dit la vérité, il risque 1.3 M€ d’amende et 10 ans de prison. On en avait déjà une petite idée avec le cas de Julian Assange et l’affaire Snowden, les puissants de ce monde n’aiment pas que la vérité soit dévoilée, surtout quand elle ébranle les rouages d’un capitalisme de connivence entre... [Lire la suite]