mercredi 29 mai 2013

Des "travailleurs-esclaves", comme les a qualifié le pape François, payés au salaire minimum : 30 euros par mois...

  Bangladesh : les larmes de sang de Dacca Il a fallu cela. Cette photo pour que dans le monde entier, chacun se demande, un peu honteux, si son tee-shirt ou sa robe n’était pas fabriqués au Bangladesh. Au prix où on l’avait payé on devait bien se douter que quelque chose ne tournait pas rond, que quelque part il devait y avoir quelques chose qui avait été payé un plat de lentille pour que la "jolie petite robe de chez Zara" ne coûte pas plus chère. Mais jeter la pierre serait trop facile. Chacun s’est racheté... [Lire la suite]
Posté par bichau à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 6 mai 2013

Le capitalisme ne tient aucun compte des droits humains qu’il préfère sacrifier sur l’autel du profit.

Bangladesh : une tragédie pas si lointaine que ça… À Dacca, au Bangladesh, ce sont finalement plus de cinq cents personnes qui ont trouvé la mort dans l’effondrement d’un immeuble qui accueillait des ateliers textiles liés avec l’Occident par des relations d’affaires. Cette tragédie nous amène une fois de plus à nous interroger sur les conditions inhumaines auxquelles sont soumis les travailleurs locaux. Finalement, qui est le plus coupable ? Un État qui ne fait rien pour améliorer les conditions de travail et la santé... [Lire la suite]
jeudi 25 avril 2013

Les ouvrières ne voulaient pas y entrer. Elle y ont été poussées de force ! Ni plus ni moins que comme du bétail….

MONDIALISATION : IL Y A DU SANG SUR NOS VÊTEMENTS Effondrement d’un immeuble au Bangladesh: le bilan dépasse les 200 morts. Savez-vous combien gagne une employée de ces usines ? 40 euros par mois. Les fissures étaient apparues dans les immeubles et les ouvrières ne voulaient pas y entrer. Elle y ont été poussées de force !  Ni plus ni moins que comme du bétail…. Les secours au Bangladesh luttaient toujours jeudi pour extraire des survivants piégés sous les décombres d’un immeuble, un effondrement qui a fait au... [Lire la suite]