jeudi 30 septembre 2010

Le plus beau cadeau qu'on puisse faire à un enfant, c'est de répondre à sa curiosité, lui donner le goût des belles choses.

Ma fille Marie a raconté à ses camarades d'école qu'elle avait deux frères handicapés. Elles n'ont pas voulu la croire. Elles lui ont dit que ce n'était pas vrai, qu'elle se vantait. On entend certaines mères, devant le berceau de leur enfant dire : " On ne voudrait pas qu'il grandisse, on voudrait qu'il reste toujours comme ça. " Les mères d'enfants handicapés ont beaucoup de chance, elles joueront à la poupée plus longtemps. Mais un jour, la poupée pèsera trente kilos et elle ne sera pas toujours docile. Les pères... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 30 septembre 2010

Ce jour-là, j'aurais donné cher pour un cendrier biscornu comme un topinambour

Dans un sketch inoubliable, Pierre Desproges se venge de ses jeunes enfants et des horreurs qu'ils lui offrent pour la fête des Mères et des Pères.Moi, je n'ai pas eu a me venger. Je n'ai jamais rien eu. Pas de cadeau, pas de compliment, rien. Ce jour-là, pourtant, j'aurais donné cher pour un pot de yaourt que Mathieu aurait transformé en vide-poches. Il l'aurait habillé avec de la feutrine mauve et il aurait collé dessus des étoiles qu'il aurait découpées lui-même dans du papier doré. Ce jour-là, j'aurais donné cher pour avoir un... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 28 septembre 2010

Si un enfant qui naît, c'est un miracle, un enfant handicapé, c'est un miracle à l'envers.

Quand on regarde un nouveau-né, on est admiratif. Comme c'est bien fait. On regarde ses mains, on compte ses doigts minuscules, on s'aperçoit qu'il y en a cinq à chaque main, même chose pour les pieds, on est sidéré, pas quatre, pas six, non juste cinq. C'est chaque fois un miracle. Et je ne parle pas de l'intérieur, encore plus compliqué.faire un enfant, c'est un risque à courir... On ne gagne pas à tous les coups. Pourtant, on continue à en faire.Chaque seconde sur Terre, une femme met un enfant au monde... Il faut absolument la... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 13 septembre 2010

Mes enfants sont indatables. Mathieu est hors d'âge et Thomas doit avoir dans les cent ans.

Depuis qu'il est monté dans la Camaro, Thomas, dix ans, répète, comme il le fait toujours : "Où on va papa ?"Au début je réponds : "On va à la maison."Une minute après, avec la même candeur, il repose la même question, il imprime pas. Au dixième "Où on va papa ?" je ne réponds plus...Je ne sais plus très bien où on va, mon pauvre Thomas.On va à vau-l'eau. On va droit dans le mur.Un enfant handicapé, puis deux. Pourquoi pas trois...Je ne m'attendais pas à ça.Où on va, papa ?On va prendre l'autoroute, à contresens.On va en Alaska. On... [Lire la suite]
Posté par bichau à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 13 septembre 2010

Ces moments extraordinaires où le monde se réduit à une seule personne

Mes petits oiseaux, je suis bien triste de penser que vous ne connaîtrez pas ce qui, pour moi, a fait les plus grands moments de ma vie.Ces moments extraordinaires où le monde se réduit à une seule personne, qu'on n'existe que pour elle et par elle, qu'on tremble quand on entend ses pas, qu'on entend sa voix, et qu'on défaille quand on la voit. Qu'on a peur de la casser à force de la serrer, qu'on s'embrase quand on l'embrasse et que le monde autour devient flou. Vous ne connaîtrez jamais ce délicieux frisson qui vous parcours... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,