mercredi 10 décembre 2014

Les politiciens nous annoncent régulièrement un nième “plan de redressement” pour un soit-disant “retour à l’équilibre”.

« Le pire des maux est que le pouvoir soit occupé par ceux qui l'ont voulu. »(Platon) Les politiciens Français et le syndrome de la Tour de Pise… .Nos politiciens adorent les trucs tordus. Un peu comme la Tour de Pise dont, depuis des décennies, la dangereuse inclinaison oblige les autorités à dépenser un fric fou pour éviter son écroulement. En 1993, l’écartement du sommet avec la verticale faisait apparaître une inclinaison de 5,6° : je ne sais pas si vous voyez, mais en gros ça veut dire que le dernier étage,... [Lire la suite]

samedi 8 mars 2014

Si nous voulons vaincre, il faut nous unir. Inutile de rappeler que notre SEULE force, c‘est notre nombre.

L’Article 123 du Traité de Lisbonne TUE Peuples d’Europe, Jeunes et vieux, riches et pauvres, rasés ou barbus, cigales ou fourmis, ce message s’adresse à Tous et nous concerne Tous ! L’article 123 du Traité de Lisbonne précise que TOUS les États membres de la Communauté européenne n’ont plus le droit d’emprunter auprès de leur banque centrale. Ils sont dorénavant dans l’obligation d’emprunter auprès des marchés financiers, moyennant des intérêts. Descendant de la loi Pompidou-Giscard de 1973 et de l’article 104 du Traité de... [Lire la suite]
samedi 16 novembre 2013

L’OCDE énumère pêle-mêle tout ce qui contribue à la dégradation de la compétitivité française...

Compétitivité : il ne faut surtout pas changer de cap ! Aujourd’hui la croissance économique française est au bord de la récession (en chute de 0,1% au troisième trimestre), le chômage progresse, les défaillances d’entreprises augmentent, les plans sociaux se multiplient, le mécontentement touche toutes les professions, la grogne fiscale s’exprime avec violence, la colère monte… mais le Gouvernement trouve que tout va bien et qu’il ne faut donc “pas changer de cap” … C’est dans ce contexte très tendu que l’OCDE publie son... [Lire la suite]
lundi 4 novembre 2013

• ils entendent que la colère et la violence montent de partout, mais ils ne comprennent pas ce qui se passe !

“Tout en regardant, ils ne voient pas. Tout en entendant, ils ne comprennent pas”.   Nos hommes politiques me rappellent en ce moment cette parabole que le Christ adressait aux Pharisiens : “Laissez-les : ce sont des aveugles qui guident des aveugles. Or si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou.” (Matthieu 15,14). Parabole tragique qui rejoint cette autre formule (dans Marc 4,10-12) “tout en regardant, ils ne voient pas — et tout en entendant, ils ne comprennent pas” . N’est-ce pas très... [Lire la suite]
vendredi 25 octobre 2013

Le problème de nos hommes politiques c’est qu’ils sont accros à l’intervention publique, défoncés à la subvention payée à crédit

Pourquoi il faut que la BCE imprime la tête de Lance Armstrong sur tous les billets !   La gestion calamiteuse de l’affaire Léonarda n’a pas fini de faire des ravages… Et beaucoup plaident déjà pour un remaniement en profondeur (sans comprendre que ça ne changera évidemment rien car c’est l’idéologie elle-même qui nous mène dans le mur). La solution n’est donc ni dans une dérisoire valse de portefeuilles, ni dans une nouvelle opération “rideau de fumée ” (ce qu’ils appellent “réorganisation de la communication... [Lire la suite]
jeudi 10 octobre 2013

Les "emplois" que peut créer l’État, ce sont soit des emplois de fonctionnaires, soit des emplois "subventionnés", non-viables.

Pourquoi il ne faut surtout pas que Hollande "inverse les courbes" ! François Hollande et son gouvernement veulent "inverser la courbe du chômage". Qu’ils arrêtent cette comédie ruineuse. Tous les jours je les entends, à la radio, espérer que le gouvernement et le Président vont réussir à "inverser les courbes du chômage" d’ici la fin de l’année. Mais ils ne se rendent pas compte que non seulement c’est une ânerie idéologique, mais que c’est une ânerie économique dramatiquement coûteuse pour la Nation sur le plan financier. ... [Lire la suite]

lundi 6 août 2012

A quoi bon ces programmes d’ajustement s’il faut sans cesse de nouveaux programmes ?

Où commencera le démontage de l’euro : Athènes, Madrid, Rome ? Bien sûr, pour l’instant, ces pays seraient plutôt partants pour une évolution fédérale où l’Allemagne leur apporterait une solidarité financière et la BCE interviendrait pour les aider. Mais avec le refus des créditeurs d’accorder plus d’argent, l’explosion de la zone euro devrait venir du Sud.   L’impasse de l’austérité sauvage   L’impasse dans laquelle se trouve la zone euro est une combinaison de pays créditeurs qui veulent retrouver l’argent... [Lire la suite]
Posté par bichau à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 13 avril 2012

42,5 milliards d’euros d’intérêts versés à des inconnus ?

 La dette de la France, un secret bancaire ? Qui détient la dette de la France ? Cette question, chaque contribuable français est en droit de se la poser. Ses impôts ne servent-ils pas à payer en partie les intérêts de la dette ? Or, si l’on dispose des quelques informations générales, savoir en détail qui détient les créances françaises et pour quel montant relève du secret extrêmement bien gardé. L’opacité est totale et couverte par la loi. Enquête. 1 317 milliards d’euros. Tel est le montant, fin... [Lire la suite]
Posté par bichau à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 13 avril 2012

Madame Pécresse, cette histoire de dette est bidon. Sur 1727 milliards de dette, les intérêts représentent 1400 milliards. e

Les pauvres, responsables de la dette. Pour Pécresse, les 500 milliards (600 plutôt) de dette supplémentaire du mandat Sarkozy c’est la faute des pauvres. Madame Pécresse, cette histoire de dette est bidon. Sur 1727 milliards de dette, les intérêts (depuis 1979, avant, on empruntait à la Banque de France à 0%) représentent 1400 milliards. Une escroquerie financière pour soumettre les peuples, leur faire renoncer à leurs services publics et  à leur protection sociale, les obliger d’accepter d’être corvéable à merci avec,... [Lire la suite]
Posté par bichau à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 2 mars 2012

FRANÇOIS DE CLOSETS,le célèbre journaliste qui dénonce les abus, est furieux… « d’avoir eu raison trente ans trop tôt »...

FRANÇOIS DE CLOSETS,le célèbre journaliste qui dénonce les abus, est furieux… « d’avoir eu raison trente ans trop tôt »:« En 1992, j’ai commencé à dénoncer le dérèglement des finances publiques. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à l’échéance fatale », dit-il, accusant les hommes politiques de totale irresponsabilité.   Pour lui, notre pays est en grand danger, et il s’offusque : « Qu’un pays comme la France, avec autant d’atouts, soit au bord de la faillite, ce n’est pas concevable ! » FRANCE-SOIR : La France est-elle... [Lire la suite]