dimanche 22 janvier 2012

Une mère, elle te sauve du noir. Elle t’emporte. Loin de la tempête. Et tu tangues entre l’adoration et l'extase.

Le vieux pays Il y a une chambre dans ce vieux pays, quand on en sort, on tourne légèrement à gauche, tu vois. Et puis il y a un long tapis qui couvre le sol. Il y a, sur la droite du couloir, une sorte de grande alvéole ou niche dans le mur. Il y a une statue qui y vit. Une statue en bronze. Beaucoup de gens ont écrit beaucoup de choses sur Moïse, mais personne ne le connaissait comme moi. Personne. Une mère, ce n’est pas un père. Ce n’est pas pareil. On ne peut pas aimer une mère comme on peut aimer un père. Quand on aime une... [Lire la suite]
Posté par bichau à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 1 octobre 2011

Un vœu qui s'accomplit sans même qu'on le demande métamorphose celui qui est exaucé...

La lisière de Dieu Se préparer pour sortir dans le froid était un jeu pour moi mais pour elle un exercice sérieux. A trois ans, il n'était pas question de lui imposer quoi que ce soit alors je proposais ce manteau-ci ou ce manteau-là et après quelque secondes de réflexion, elle pointait du doigt la grosse veste Kanuk turquoise. Puis nous passions à la tête: ce bonnet-ci ou ce bonnet-là? Elle agitait alors le bonnet ajouré de petites coccinelles. Et les gants, ma petite Christine? Et alors elle rigolait en me lançant à la figure les... [Lire la suite]
Posté par bichau à 09:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 16 août 2011

Une vraie Reine n’admet pas de Seigneur sur ses terres et je n’allais pas faire d’exception à cette règle élémentaire...

"Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles."Christian Bobin Les cerises Le sale gamin devait avoir cinq ans, pas plus. Il s’était isolé au fond de la cour dans un petit renfoncement terreux sur la gauche, à l’abri des regards. Il jouait avec une pelle et un seau métallique multicolore, bâtissant avec soin d’étranges monticules autour de chemins incertains tracés avec un bout de bois, une sorte de ville dont lui seul aurait pu en décrire les plans et où il régnait en Seigneur absolu. On va dire... [Lire la suite]
Posté par bichau à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 12 août 2011

C'est la tempête dans ton cœur qui te fait peur. Ce n'est pas la tempête du dehors.

Le fauteuil est occupé  Pour F. Il y avait dans le salon, un fauteuil confortable où les jambes sur l'accoudoir, je pouvais lire, dos à la fenêtre. J'adorais ce fauteuil. Mais ma sœur, hélas, l'aimait aussi. Chaque soir en rentrant de l'école, nous nous battions comme deux tigresses pour nous y assoir. La porte d'entrée s'ouvrait et nous courrions à perdre haleine à travers le petit hall délaissant nos cartables sur le sol, puis nous passions la porte du petit salon sur la droite en nous cognant contre le battant de la porte.... [Lire la suite]