Quel enchaînement mes amis ! Quelle déferlante ! Quelle diarrhée d’ampleur cosmique ! Depuis le soft-coup d’Etat qui a permis à l’oligarchie apatride de placer son «Loup de Wall Street» à l’Elysée, ça n’arrête pas.
Le Système nous ballotte du cocasse au tragique, puis du pathétique à la bouffonnerie la plus crasse avec le même allant quasi primesautier.