jeudi 16 mars 2017

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles travesties par des gueux pour exciter des sots, sans mentir toi-même d’un mot...

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties Sans un geste et sans un soupir ; Si tu peux être amant sans être fou d’amour, Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre, Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour, Pourtant lutter et te défendre ; Si tu peux supporter d’entendre tes paroles Travesties par des gueux pour exciter des sots, Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles Sans mentir toi-même d’un mot ; Si tu peux rester... [Lire la suite]
Posté par bichau à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,