Découvrez avec nous les rouages de ce jeu d’influence qui anime les milliardaires français au mépris de notre démocratie.

Vidéo : 10 milliardaires contrôlent votre information

« Le droit à l’information, de même qu’à la libre expression et à la critique, est une des libertés fondamentales de tout être humain. Du droit du public à connaître les faits et les opinions découle l’ensemble des devoirs et des droits des journalistes« . Déclaration des droits et devoirs des journalistes 

Chacun a pu se rendre compte que sur de nombreux sujets – sur la guerre d’agression contre l’Etat syrien par exemple – les journalistes mainstream durant plus de cinq ans ont menti par omission, dénaturé les faits, bafouant le droit du public à être correctement informé. Ils ne se sont aucunement préoccupés jusqu’ici de rectifier les informations fausses ou inexactes. ASI

Médias mensonges à boycotter

Les Inrocks, Libération, Le Monde, Le Nouvel Obs, Canal, iTéle, L’Express, BFMTv, TF1, LCI, Courrier international, Télérama, Parisien, Le Figaro, Paris Match, Le Point, Le Temps (Ch), etc…

Pourquoi 10 milliardaires contrôlent-ils nos médias, notre information ?

Pour quoi 10 milliardaires contrôlent-ils nos médias, notre information ? Pourquoi avoir de l'influence sur le journalisme et les journalistes ? Pourquoi de grands industriels milliardaires investissent-ils, souvent à perte, dans le secteur des médias ? Pour de l’influence pardi ! Posséder des quotidiens, des chaînes d’info, des radios ou des magazines permet de ménager des clients ou des partenaires bien mieux que la corruption ou le lobbying. Censurer un documentaire à charge contre un client, influencer le tiercé politique en commandant sondages sur sondages, voilà ce que permet la prise en main des médias. Découvrez avec nous les rouages de ce jeu d’influence qui anime la grande famille des milliardaires français au mépris de notre démocratie.

sourcepressenationale

Bouygues, Xavier Niel, Dassault, Bernard Arnault, Bolloré, Pierre Bergé, Patrick Drahi, François Pinault, Matthieu Pigasse et Lagardère, voilà les dix milliardaires qui possèdent nos médias. Pourquoi se masser dans un secteur souvent déficitaire ? C’est un jeu d’influence qui se joue ici à coup de gros sous. Beaucoup de sondages, un zeste de censure, saupoudrez tout ça de quelques grains de corruption et d’une propagande structurelle et diffuse et vous avez la recette d’une influence réussie. Tant pis pour notre démocratie, notre droit à l’indépendance de la presse et à une information libre ! Que pèse l’intérêt général quand des milliards sont en jeu ?

Lagardère vend Libération à Patrick Drahi. Bolloré reprend en main Canal. Le même Drahi rachète BFM-TV et RMC alors que Bouygues croque Eurosport. Les milliardaires s’animent sur le marché des transferts de médias. Et ce n’est que le mercato. Jetons un coup d’œil aux effectifs.

Tous nos quotidiens nationaux (Le Monde, Libération et Le Figaro), toutes nos chaînes d’info (LCI, I-Télé, BFM-TV), l’essentiel des hebdomadaires de référence (Le NouvelObs, L’Express, Le Point) et des chaînes de TV privées (Canal+, TF1) appartiennent à de grands milliardaires. En vérité, ils sont dix à se partager l’accès à nos consciences, dix à contrôler toutes les fréquences, dix milliardaires à exploiter pour leurs intérêts personnels les heures de « temps de cerveau disponibles » que nous leur laissons chaque jour. Comment expliquer que des requins de la fusion-acquisition, que des capitaines d’industrie jamais avares de reventes juteuses investissent temps et argent dans un secteur économique – les médias – en perte de vitesse et souvent déficitaire ?

Cette vidéo se propose de détailler les raisons industrielles de cette concentration de notre droit citoyen à l’information entre les mains d’une poignée de richissimes Français.

130325-JOURNAUX MEDIA ELITE


Commentaires sur Découvrez avec nous les rouages de ce jeu d’influence qui anime les milliardaires français au mépris de notre démocratie.

Nouveau commentaire