decouvert-banques

Un miracle a eu lieu à Sienne, colossal, juste au moment des fêtes. Imaginez que le gouvernement libéral (lire: contrôlé par les banques) de feu Mr Renzi a accepté en TOUTE DISCRETION de nationaliser la banque Monte-Paschi qui n'a pas réussi à lever (comme je vous l'avais annoncé longtemps à l'avance) les 5,5 milliards d'euros dont elle avait besoin. Et cela au moment où tous les Italiens avaient la tête ailleurs, le 22 décembre. Comme la Loi du 3 janvier 1973 pour les Français.

Comme ça, sans aucune consultation du peuple qui pourtant venait de voter voici quelques semaines contre les banques et contre l'Europe.

Et des miracles comme celui-là, on n'en voit pas tous les jours..

Bon, je dois aussi reconnaître que selon ma "Bible" Le Dictionnaire des Anges de Gustav Davidson (chef bibliothécaire de la Librairie du Congrès qui a passé sa vie à recenser les noms de tous les Anges), l'ange ou démon gardien des financiers et des banquiers s'appelle "Noel" !

Je n'invente rien, vous pouvez le constater vous-même dans son opus de 600 pages écrit au siècle dernier (XXe) lien ici.

Voici le verdict du FT: "Rome will take a stake between 50% and 70% in Monte dei Paschi, up from the current 4% stake, as part of the government's 3rd bailout in as many years. The government rescue, which had long been resisted in Rome, is designed to draw a line under the slow-burn crisis in Italian banking that has alarmed investors and become the main source of concern for European financial regulators."".

Le journal Le Monde s'en est fait l'écho le... 23 décembre SOIT 1 JOUR AVANT LE DINER DE NOEL... lire ici, remarquez leur absence de commentaires... (merci aux lecteurs).

Bref, les Qataris ne sont pas venus à la rescousse alors que la DirCom de la banque n'avait cessé de le clamer (et publié par Le Figaro comme parole d'Evangile) et le peuple, les gueux, les manants, brefs nos homologues de l'autre-côté des Alpes se retrouvent avec l'addition.

Sans parler des 23 milliards d'engagements en CDS de la Monte-Paschi !!!!

Précisons que la banque a déjà été sauvée 2 fois, sans même parler des sauvetages déguisés de la Banque Centrale Européenne.

Le peuple continue à payer pour les escroqueries des banquiers et traders, quel que soit le pays, avec une facilité déconcertante puisqu'ils contrôlent tous les médias officiels...

Et c'est ainsi depuis 2008.

Le Ministre des FInances italien Pier-Carlo Padoa a précisé avec un certain sens de l'humour (entre gens biens nés) que le système financier et bancaire italien était solide comme le roc, hormis quelques cas "isolés".

La Monte-Paschi avec ses 4,5 millions de comptes est en effet un cas "isolé", solitaire

Il faudrait l'inscrire sur Meetic pour qu'elle trouve d'autres célibataires dans son genre.. Non ?

Comme par exemple Unicredit et 5 ou 6 Banco Populare peu importe les noms ou régions. Bref, les pertes des ****** de banquiers sont nationalisées, MAIS LEURS GAINS PRIVATISES. Et sachez qu'à la Monte-Paschi comme à la Deutsche Bank, à la Société Générale ou à la BNP tout le monde a touché ses bonus de fin d'année.

Le monde est merveilleux quand vous contrôlez les télés, journaux, magazines et radios. Et que vous pouvez censurer les sites d'information qui ne vous conviennent pas...

15784851-crise-des-banques-italiennes-l-occasion-pour-l-ue-de-repartir-d-un-bon-pied

CE QUE VEUT DIRE LA NATIONALISATION DE LA MONTE-PASCHI + PERTES MIRACULEUSES DE 8,8 MILLIARDS !!!!


Malgré les règles bancaires édictées par la BCE elle même, malgré le vote récent des Italiens, malgré le fait que la banque ait déjà été sauvée maintes fois par de l'argent public, Rome a décidé de prendre l'argent des impôts des Italiens pour payer à nouveau les pertes massive au casino de Wall Street de la plus ancienne banque du monde.

Vous devez comprendre que tout cet argent perdu, c'était surtout CELUI DES DEPOSANTS... Donc, voici ce que ces 5,5 milliards d'euros vont enlever aux Italiens:

- 78 millions de journées d'hospitalisation à raison de 70 euros la journée !!!!

- 366.663 voitures de police, de facteur, d'entretiens des routes, de forestiers, de gendarme, etc. à raison de 15.000 euros la voiture

- 75.900 salaires de fonctionnaires SUR 3 ANS à raison de 2.000 euros par mois

- 647.973 frais de scolarité par élève en primaire à raison de 8.488 euros / an

- ou 640.652 frais de scolarité par élève en secondaire à raison de 8585 euros / an

- ou 550.550 frais de scolarité par élève en supérieur à raison de 9.990 euros /an (chiffre officiel de education.gov)

- 11 millions d'aides sociales ponctuelles à 500 euros !!!!!

- 458.333 aides sociales sur un an à raison de 1.000 euros par mois

- 2.200 nouvelles crèches à raison de 2,5 millions euros par bâtiment

- 18 hôpitaux neufs à raison 300 millions d'euros par bâtiment

- 28 Canadairs à raison de 35 millions d'euros pièce

- 5.665 Ferrari F-430 spider décapotables de 2008 à raison de 176.500 euros la voiture (la vraie, pas sur la Xbox...)

- 18.965.517 XboxOne que l'Etat aurait pu offrir à tous les enfants d'Italie !!!! à raison de 290 euros pièce

Ces chiffres ne concernent que ce sauvetage de la Monte Paschi avec 5,5 milliards. Je ne tiens pas compte des sauvetages précédents.

Mais voici le meilleur:

Une fois la nationalisation adoptée à Rome par chantage (la banque a fait savoir qu'elle sera à sec en avril 2017 sans l'intervention de l'Etat), figurez-vous que le 29 décembre la banque a alors expliquée qu'elle avait besoin non de 5,5 milliards mais de 8,8 milliards d'euros !!!

L'insulte a été ajoutée à l'outrage et au vol, une fois que le cochon de citoyen italien, qui n'a rien demandé, a été rendu co-responsable des pertes de la banque.

Je vous laisse le soin, cher lecteur, de refaire les comptes (pas évidents avec tant de zéros) donc non pas avec 5,5 mais avec 8,8 milliards.

Tiens, on le refait pour le principe pour la Xbox One: ce sont 30.344.827 XboxOne (oui 30,3 millions) que l'Etat aurait pu offrir à TOUS LES MENAGES ITALIENS.

C'est complétement fou ce qui se passe. Et à nouveau, je me répète je le sais, c'est sans compter sur les 25 ou 28 milliards d'engagement de la banque en CDS auprès d'autres banques et qui peuvent être déclenchés à n'importe quel moment (les CDS avec la Deutsche Bank ont coûté presque 1 milliard à la Monte-Paschi en 2008, voir mon enquête sur la mort de David Rossi).

Les conséquences vont être dramatiques: non seulement les Italiens verront leurs impôts augmenter massivement, mais en plus avec une baisse dramatique des services publics que l'Etat doit en principe leur rendre. La même chose en France.

source : http://www.jovanovic.com/blog.htm

decouvert-banques

ob_9d49bd_oligarques-definition