Lawrence McKinney a passé 31 ans de sa vie derrière les barreaux pour un crime qu'il n'a pas commis. Dédommagé à hauteur de 75 dollars lors de sa sortie de prison, en 2009, il réclame un million pour recommencer sa nouvelle.

Encore une fois, même s'il ne s'agit pas des mêmes pays et des mêmes lois, quelle est cette justice des hommes, si on compare ce préjudice aux 40 millions d'euros versés à Monsieur Tapie pour réhabiliter son nom ...

Afficher l'image d'origine

l'Etat du Tennessee refuse pour l'instant d'accorder une compensation plus importante à Laurence McKinney, emprisonné à tort durant 31 ans. 

Malgré son innocence, il a passé plus de la moitié de sa vie en prison. Âgé de 61 ans, Lawrence McKinney a en effet été incarcéré 31 ans dans une prison du Tennessee pour un crime dont il n'est pas coupable.

À sa libération, en 2009, l'homme blanchi n'a reçu qu'en tout et pour tout 75 dollars de compensation. Accompagné par ses avocats, il réclame aujourd'hui un million de dollars pour poursuivre sa vie, rapporte Big Browser qui a repéré l'histoire de cet homme.

Innocenté par l'ADN

Tout remonte à la fin des années 1970. En 1977, Lawrence McKinney, alors âgé de 22 ans, est condamné pour le viol d'une femme à Memphis, après avoir été identifié par une voisine. Il écope de la peine maximale - 115 ans d'emprisonnement - car il refuse de reconnaître sa culpabilité.

Mais 31 ans plus tard, Lawrence McKinney est libéré après avoir été innocenté à la faveur de tests ADN. Il ne touche alors qu'un chèque de 75 dollars, censé lui permettre de se réinsérer. Une somme bien dérisoire au vu du nombre d'années écoulées en prison.Et qu'il ne pourra encaisser que plusieurs mois plus tard, ne disposant ni de compte en banque ni de papiers d'identité à sa sortie de prison.

"Tout ce que je veux: être traité avec justice"

Soutenu par l'association Innocence Project, qui assiste les prisonniers incarcérés à tort, McKinney entend désormais obtenir une compensation financière plus importante. Il a ainsi essayé d'obtenir une "absolution" auprès des autorités du Tennessee, ce qui lui ouvrirait la porte à une compensation financière plus conséquente.

Mais celle-ci lui a été refusée au motif que les preuves de son innocence n'étaient pas "assez convaincantes". Durant son incarcération, Lawrence McKinney a notamment été impliqué dans 97 "incidents", a invoqué le comité de probation. La dernière chance de l'ex-prisonnier repose à présent sur la décision du gouverneur de l'État américain.

Interrogé par CNN, la semaine dernière, Lawrence McKinney déclarait: "Tout ce que je veux, c'est être traité avec justice pour ce que j'ai enduré. Je n'ai rien fait et je veux juste être traité correctement." Au lieu des 75 dollars qui lui ont été accordés, il pourrait en réalité prétendre jusqu'à un million de dollars de compensation.

FynoOnVjjkNKANB-800x450-noPad