Pierre Le Corf, bloggeur français réputé, n’a pas mâché ses mots pour décrire la menace terroriste croissante à Alep, qui favorise la détérioration de la situation humanitaire. Témoin oculaire des faits, il se montre également peu confiant à l’égard des informations relayées par plusieurs médias ces derniers temps.Français résident à Alep et travaillant dans l'humanitaire, Pierre Le Corf, sans se soucier des prises de positions des médias et des hommes politiques, a livré un nouveau témoignage sur sa page Facebook sur le fléau de la guerre qui règne au quotidien dans cette ville syrienne « depuis cinq ans déjà ».
Depuis huit mois, le Vannetais Pierre Le Corf vient en aide aux habitants d’Alep en Syrie grâce à son ONG « We are superheroes ». A 27 ans, il est le seul étranger à vivre dans la ville assiégée confrontée à des bombardements incessants ces derniers jours. Il développe des projets éducatifs avec des enfants des rues et de jeunes diplômés à Alep mais aussi des actions de formation aux premiers soins. Témoignage.

« Des tirs de mortiers et de roquettes, qui tombent ici à l'ouest de la ville, se mélangent aux combats à l'est et dans le ciel. Les terroristes nous tirent dessus en ce moment (juste là, l'une des roquettes a tué sept enfants sur une école), essayant en même temps de détruire les avions, qui bombardent leurs positons armées et protègent ou, du moins, limitent les attaques sur les 1,2 million de civils ici. Quand les avions s'en vont, même pour peu de temps, les roquettes et mortiers pleuvent ici. Ne me prenez pas à défaut. Je ne suis pas là pour faire de la politique ou lancer des débats. Je parle de ce que je vois depuis tant de mois, de ce que j'entends de ceux, qui se sont échappés même récemment des zones contrôlées par les fronts islamiques (et non rebelles comme on les appelle en Occident), des familles entières ayant la chance d'être en vie entre les snipers et les mines anti-personnel », a raconté Pierre Le Corf, ajoutant que le prix à payer pour sortir est de 300 dollars et que personne ne peut se l'offrir ou partir dans des conditions très limitées.

Selon lui, les drapeaux noirs des terroristes font légion à Alep, et la guerre se montre toujours meurtrière, car ces derniers continuent de tuer.

Cependant, le Alep d'aujourd'hui n'a pourtant rien à voir avec l'image de « ville morte » promue par divers médias. « Des centaines de milliers de gens vivent ici », surtout quand il s'agit de la partie ouest, d'après M. Le Corf. En outre, « ces gens vivent comme des fantômes ». Plusieurs civils ont été tués par des balles perdues, notamment des balles explosives des snipers terroristes. Les autres ont été abattus lorsqu'ils essayaient de fuir via les couloirs humanitaires. De plus, certains civils sont utilisés comme boucliers humains lors des bombardements. « Parce que si les civils restent dans la ville, ils limitent les frappes aériennes ». Les quartiers est d'Alep sont une tout autre chose et se trouvent sous contrôle des « terroristes point barre », qui veulent envahir la moitié ouest où il n'y a pas de militaires, sauf des « checkpoints » et que des civils. Pierre Le Corf souligne que l'armée syrienne et ses alliés, dont la Russie, n'effectuent des frappes que contre la partie est d'Alep en proie aux terroristes, sans oublier « des tirs retour » de ces derniers.
« Ma mission c'est l'humain, je prie pour chaque homme, femme et enfant qui ne porte pas une arme mais je tiens à souligner qu'elle n'est pas meurtrière à cause d'une guerre, puisque cette guerre est une mascarade, mais à cause d'idéologies ici et d'intérêts extérieurs qui insufflent la mort et des moyens de l'insuffler au quotidien en Syrie, détruisant son histoire, sa vie et l'espoir de tous ceux qui y vivent. Pardon de parler tant, ce n'est pas forcément clair… mais vous devez comprendre ce qui se passe au-delà de ce que racontent les médias qui sont parfois malveillants, parfois paresseux, vous devez comprendre que vous en êtes les relais », a poursuivi Pierre Le Corf, empli de tristesse pour les gens qui trouvent la mort « gratuitement » dans cette guerre « insensée ». Pour ce Français, certains hommes politiques ont déjà « condamné la Syrie. Et ces gens-là sont des victimes de cet enfermement de la Syrie sur elle-même ». Pierre Le Corf a notamment fondé à ses propres frais l'ONG We are superheroes (Nous sommes des superhéros) afin d'aider la population civile locale à survivre dans des conditions de conflit armé.
Je me doutais qu'un jour je dérangerais certaines personnes, je publie une réponse donc à un article honteux écrit pour me faire taire, dégommer le travail que l'on se tue à faire ici et essayer de décrédibiliser les témoignages humains que je transmets ainsi que la situation ici. Dans un sens c'est drôle en prenant du recul car tellement vide, mais je tiens à rectifier ceci pour ceux qui vivent ici et affrontent la guerre pour de vrai, pas derrière un clavier. Le titre de cet article est tragique à souhait: Pierre le Corf, dans l’enfer de la propagande du régime de Bachar al Assad  Article original lien, recopié et réponse https://medium.com/…/un-enfant-nécrirait-pas-mieux-8ac25b41…
Comme je raconte des choses au quotidien de ma vie d'humanitaire qui n'appuient pas la position de personnes qui veulent voir cette guerre continuer, ce gouvernement être détruit, etc. certaines personnes n'hésitent pas à mentir se rendant compte que mon témoignage à du sens et apporte des lumières. De l’art de décontextualiser et de mobiliser des complotistes en herbe, un article qui ne ressemble pas plus à un article qu’à une sorte de règlement de comptes, probablement parce que j’ai bloqué l’auteure de mes réseaux sociaux, fatigué de ses commentaires à la limite du harcèlement.

Le fait que je vive à l'Ouest doit donner des sueurs à quelques personnes. Ici les gens souffrent terriblement et cette guerre est une horreur. D’un coté comme de l’autre, sous les roquettes / missiles ou sous les bombes des avions. Pour moi les civils d’Alep font 1, je suis neutre politiquement et religieusement, il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement, la situation est assez difficile comme ça ici. Je ne détiens aucune vérité sur la Syrie, la guerre etc mais je vis ici et je raconte, pour ça je ne manquerais jamais de dénoncer les attaques non pas rebelles mais terroristes ici qui tuent tous les jours à Alep Ouest, je ne dis pas qu'il y a tout noir ou tout blanc mais les morceaux de gens que l'on ramasse ici, ils meurent pour une raison que je dénoncerais sans relâche.

Petite perte de temps mais histoire de me prémunir des mauvaises intentions à l'avenir et donner une réponse une bonne fois pour toute si ces personnes ou d'autres venaient à vouloir continuer à me prendre pour cible alors que je ne suis qu'un humanitaire ici et que rien ne me rattache à un quelconque parti / gouvernement, ce parce que je vois des choses que je ne devrais peut-être pas voir ni transmettre. J'ai envoyé un message à l'auteure pour essayer de comprendre sa passion pour moi mais elle ne répond plus, ça change. Prenez du recul sur ce qu'ils écrivent, je n'ai pas plus de temps à accorder à ce genre d'enfantillages, il y a assez à faire ici mais si vous voulez me clouer le bec c'est pas gagné.
Pierre Le Corf, Alep, Syrie. December 4

1029167206

 

Le Conseil de sécurité se réunit à huis clos après l’arrestation d’officiers de l’Otan à Alep

Le Conseil de sécurité siège à huis clos, ce vendredi 16 décembre 2016 à 17h temps universel, alors que des officiers de l’Otan ont été arrêtés ce matin par les Forces spéciales syriennes dans un bunker à Alep-Est.

Pour l’heure, ils ont un statut de « mercenaires », tant que l’Otan ne reconnaît pas officiellement qu’elle a des militaires à Alep, à côté d’Al Quaida.

source

10703769_10152649740081348_4104332179159811442_n-1728x800_c+

Témoignages :
"J'ai de la famille qui habite en Syrie (aucun à Alep, mais ils connaissent des gens partout)... et ce ne sont pas des français qui habitent en Syrie, mais des syriens depuis "toujours".
TOUT ce que l'on a comme info depuis le début du conflit, c'est du pipeau !
D'abord la majorité de la population soutiens largement Bashar. Ensuite quand Bashar a dit que la Syrie était attaquée par des terroristes islamiques qui n'étaient même pas syriens, toute l'Europe l'a hué et s'est foutue de sa gueule en disant "c'est un tyran, il veut écraser le printemps arabe, mais dans 2 mois il sera renversé comme tous les autres" (c'était il y a 6 ans... il est toujours là, et toujours soutenu par la population). La réalité c'est que des fondamentalistes veulent (comme leur impose le coran) faire du monde une terre soumise à l'islam (Dar al-Islam)... et que des gens attaché à leur culture refusent de se soumettre à une théocratie. Mais bien sur, on ne peut pas dire ça ici, sinon on est islamophobe/raciste.
Ho, et au passage, ils (ma famille syrienne) sont écœurés par les centaines de milliers de "syriens" qui envahissent l'Europe (et ailleurs) en se faisant passer pour des réfugiés fuyant la guerre. Pratiquement tous ceux qu'ils connaissent qui ont fuis, se sont abrités chez des amis/familles/proche ailleurs en Syrie... pas en Allemagne, France ou Italie. Bref, on a créé cette guerre en empêchant la Syrie d'écraser une invasion, on a envenimé les choses en aidant l'état islamique (si si, je vous invite à relire les informations d'il y a 5/6 ans), et on se ramasse en plus les pouilleux du monde entiers qui viennent couler l'économie (ils n'y arriveront pas) comme ça le leur est demandé.
Maintenant, vous gênez pas pour m'insulter.... vos convictions ne changeront rien à la réalité de la chose (ne croyez pas ce que je dis, vérifiez ce que je dis)."

antoine-audo5

"Quelle tristesse, la France... est aujourd'hui l'un des pays les plus corrompus médiatiquement ! Petite précision, la grande majorité des soi-disant migrants (clandestins) ne sont pas Syriens ! Tout cela n'est pas dû au hasard, c'est un plan voulu et planifié de destruction de l'Europe par une immigration massive et incontrôlé et pour semer le chaos en Europe et engendrer de graves conflits économiques et malheureusement ethniques !"