L’assassin présumé de l’étudiante tuée à Fribourg aurait, selon nos recherches, déjà été condamné pour violences. Le suspect, connu sous le nom de Hussein K., aurait, une nuit de mai 2013 sur l’île grecque de Corfou, agressé une étudiante de 20 ans et l’aurait précipitée du haut d’une falaise. La victime aurait survécu par miracle à l’agression, mais aurait été grièvement blessée.

Des médias grecs rendirent compte par la suite de l’arrestation du coupable et de l’enquête pour tentative de meurtre et vol. Des doutes avaient été émis à l’époque sur la véracité des déclarations du réfugié. C’est ainsi qu’il apparaissait invraisemblable aux enquêteurs qu’il n’ait eu que 17 ans au moment des faits. [...]

À cette époque, le réfugié fit savoir par son avocat qu’il regrettait son acte. Au procès qui se tint en février 2014, il aurait été condamné à 10 ans de prison. On ignore pourquoi la justice grecque le libéra aussi tôt et si elle l’expulsa. En tout cas, cet homme parvint en novembre 2015 en Allemagne et fut enregistré sous le nom de Hussein K. comme réfugié mineur non accompagné. Il indiqua alors avoir 16 ans.

Interrogée par nous, la police de Fribourg n’a pas voulu s’exprimer sur les recherches de notre magazine. [...]

Deux réfugiés du Proche-Orient nous ont raconté les antécédents inconnus jusqu’à présent de Hussein K. Ils auraient eu à Corfou, indépendamment l’un de l’autre, des contacts avec lui. De nouvelles recherches sont venues conforter leurs dires. C’est ainsi que nous sommes en possession de photos du coupable de Corfou. Sur le côté droit de sa poitrine, on y voit un tatouage en forme de bougie. On retrouve le même tatouage sur une photo de l’assassin présumé de Maria.

source du journal Stern