La vérité sur les manifestations anti-Trump (VOSTFR) 

La vérité c'est que même avec 196 médias pro Clinton, même avec le soutien de centaines de Stars pour Clinton, Trump à gagné la présidence, le peuple à dit Fuck you à ce système néo libéral mondialiste ! Et c'est tant. Est-ce que les républicains se sont mis à saccager des rues et brûler des drapeaux après la victoire d'Obama ? Non, je n'en ai pas le souvenir, et après ça les médias dominants vont nous dire que ce sont eux les intolérants dangereux ?!!!
Le monde à l'envers, il n'y a pas plus sectaire, fanatique et anti-démocratique que la gauche.

cw_t9rtwqaalbp4

En conséquence, au premier jour de mon mandat, mon administration s’attellera à suivre ces 6 mesures pour nettoyer la corruption et la collusion des intérêts particuliers à Washington, DC :

*PREMIÈREMENT, proposer un amendement à la Constitution pour limiter le nombre de mandats de tous les membres du Congrès ;

*DEUXIÈMEMENT, gel du recrutement des fonctionnaires fédéraux, pour réduire la masse salariale fédérale avec le temps (à l’exception des militaires, de la sécurité publique et de la santé publique) ;

*TROISIÈMEMENT, requérir que pour toute nouvelle réglementation fédérale, deux réglementations existantes soient éliminées ;

*QUATRIÈMEMENT, un bannissement de 5 ans pour les officiels de la Maison Blanche ou du Congrès qui deviennent lobbyistes après avoir quitté leur service au gouvernement ;

*CINQUIÈMEMENT, un bannissement à vie pour les officiels de la Maison Blanche qui font du lobbying pour un gouvernement étranger ;

*SIXIÈMEMENT, un bannissement complet pour les lobbyistes étrangers levant de l’argent pour les élections américaines.

Le même jour, je commencerai à mener les 7 actions suivantes, pour protéger le travailleur américain :

*PREMIÈREMENT, j’annoncerai mon intention de renégocier le NAFTA ou nous en retirer, selon l’Article 2205.

*DEUXIÈMEMENT, j’annoncerai notre retrait du Partenariat Trans-Pacifique

*TROISIÈMEMENT, je demanderai à mon Secrétaire du Trésor de labéliser la Chine comme manipulateur de monnaie

*QUATRIÈMEMENT, je demanderai à mon Secrétaire du Commerce et au Représentant des Échanges U.S. d’identifier tous les abus d’échanges qui impactent négativement les travailleurs américains et leur demanderai d’utiliser tous les outils du droit américain et international pour mettre à un terme à ces abus, immédiatement.

CINQUIÈMEMENT, je lèverai les restrictions sur la production d’une valeur de $50 billions productrice d’emplois, dans les réserves d’énergie américaines qui incluent le schiste argileux, le pétrole, le gaz naturel et le charbon propre.

SIXIÈMEMENT, lever les barrières Clinton-Obama et autoriser les projets d’infrastructure énergétique vitaux, comme l’oléoduc Keystone, et aller de l’avant.

*SEPTIÈMEMENT, annuler les milliards payés à l’ONU pour des programmes liés au changement climatique et utiliser cet argent pour réparer l’infrastructure des eaux et de l’environnement, en Amérique.

De plus, le premier jour, je mènerai les cinq actions suivantes pour restaurer la sécurité et l’État de droit constitutionnel :

*PREMIÈREMENT, annuler toutes les actions exécutives anticonstitutionnelles, memorandum et ordres émis par le président Obama

*DEUXIÈMEMENT, amorcer le processus de sélection pour un remplaçant de Justice Scalia parmi les 20 juges sur ma liste, qui maintiendront et défendront la Constitution des États-Unis.

*TROISIÈMEMENT, annuler tous les financement fédéraux pour les villes sanctuaires.

*QUATRIÈMEMENT, commencer à expulser les plus de 2 millions d’immigrants illégaux du pays et annuler les visas des pays étrangers qui refusent de les reprendre.

*CINQUIÈMEMENT, suspendre l’immigration en provenance de régions en proie à la terreur et où tout examen minutieux est impossible. Tout examen minutieux des personnes venant dans notre pays sera considéré comme un examen extrêmement minutieux.

Ensuite, je travaillerai avec le Congrès pour introduire les grandes mesures législatives suivantes et me battrai pour leur passage pendant les 100 premiers jours de mon Administration :

Middle Class Tax Relief And Simplification Act. Un plan économique conçu pour faire croître l’économie de 4% par an et créer au moins 25 millions de nouveaux emplois au travers d’une massive simplification et réduction des impôts. (…) Les plus grosses réductions d’impôts sont pour la classe moyenne. Une famille de la classe moyenne avec 2 enfants aura une coupe de 35% d’impôts. Le nombre de tranches d’imposition sera réduit de 7 à 3 et les formulaires d’impôts seront grandement simplifiés. Le taux de l’impôt sur les sociétés sera ramené de 35 à 15%, et les billions de dollars des entreprises américaines peuvent être ramenés de l’étranger pour un taux de 10%.

End The Offshoring Act. Établit des barrières douanières pour décourager les entreprises de se débarrasser de leurs travailleurs pour se relocaliser dans d’autres pays et ensuite réexpédier leurs produits vers les États-Unis, sans taxes.

American Energy & Infrastructure Act. Capitalise sur des partenariats public-privé, et des investissement privés via des incitations fiscales, pour amorcer un plan d’investissement dans l’infrastructure, sur 10 ans. Sans incidence sur les recettes.

School Choice And Education Opportunity Act. Redirige les dollars de l’éducation pour donner le droit aux parents d’envoyer leur enfant dans le public, le privé, le sous-contrat, le religieux ou à la maison, selon leur choix. En finir avec le tronc commun, ramène la supervision de l’éducation aux communautés locales. (…)

Repeal and Replace Obamacare Act. Abroge pleinement Obamacare et le remplace avec Health Savings Accounts (…) Les réformes incluent aussi de libérer la FDA : plus de 4,000 médicaments attendent d’être approuvés et nous voulons tout particulièrement accélérer l’approbation de médicaments pouvant sauver des vies.

Affordable Childcare and Eldercare Act. Permet aux Américains de déduire les soins d’enfants et des personnes âgées de leurs impôts, et crée des comptes d’épargne exonérés d’impôts pour les soins des personnes dépendantes, jeunes ou vieilles, avec des contributions publique équivalant à l’investissement, pour les familles à bas revenus. 

End Illegal Immigration Act. Finance pleinement la construction d’un mur sur notre frontière sud avec l’entente que le Mexique remboursera les États-Unis pour le coût entier de ce mur, établit un minimum de 2 ans de prison pour tous les immigrants illégaux qui reviennent sur le sol américain après une première expulsion, et un minimum de 5 ans ferme pour ceux revenant illégalement et coupables d’un délit, d’infractions multiples ou de deux ou plus expulsions par le passé ; réforme aussi les règles de visa pour améliorer les peines concernant le dépassement des limites de séjour et pour s’assurer que des emplois ouverts soient d’abord offerts aux travailleurs américains.

Restoring Community Safety Act. Réduit le crime, les drogues et la violence en créant une force d’intervention du crime violent et en augmentant les financements de programmes qui forment et assistent la police locale, augmente les ressources pour les agences fédérales des forces de l’ordre et les procureurs fédéraux pour démanteler le crime organisé et mettre les délinquants violents derrière les barreaux.

Restoring National Security Act. Reconstruit notre armée en éliminant les séquestres de défense (defense sequester) et en étendant notre investissement militaire ; donne aux vétérans l’abilité d’être traité par l’administration publique des vétérans, ou d’aller vers le secteur privé pour des médecins de leur choix ; protège notre infrastructure vitale des cyber-attaques ; établit de nouvelles procédures d’examen pour l’immigration, pour s’assurer que ceux admis dans notre pays soutiennent notre peuple et nos valeurs.

Clean up Corruption in Washington Act. Met en place de nouvelles réformes éthiques pour « assécher le marécage » (Drain the Swamp) et réduire l’influence corruptrice des intérêts particuliers dans nos politiques.

Le 8 novembre, les Américains voteront pour ce plan des 100 jours pour restaurer la prospérité de notre économie, la sécurité de nos communautés et l’honnêteté de notre gouvernement.

C’est mon engagement pour vous.

Et si nous suivons ces étapes, nous aurons à nouveau un gouvernement par et pour le peuple.

 

15078915_1617932065167366_5426197626220471802_n12 

Paul craig roberts – Les progressistes préfèrent la guerre nucléaire aux Blancs pauvres

 

La préférence de l’électorat étasunien envers Donald Trump et Bernie Sanders, a mis deux faits en évidence. L’un est que la majorité des Étasuniens ne mordent pas à l’hameçon des médias. L’autre est que seuls les « progressistes » et les « libéraux », qui habitent sur les côtes nord-est de l’Atlantique et occidentales du Pacifique, font confiance à la pressetituée.

    L’élection de Trump à la présidence a confirmé la profonde conviction de ces gens imbus de leur personne, que les USA sont un pays de pauvres Blancs racistes. Aujourd’hui, ils nous l’ont répété toute la journée.

 

    De ces gens et de la pressetituée, nous entendons dire que la suprématie blanche a élu Trump. C’est leur propagande, dont l’intention est de discréditer l’administration Trump avant son intronisation. Il est bizarre que la suprématie blanche ait déjà élu deux fois un Noir, Obama...

 

    Hillary n’a remporté qu’une poignée d’États, États qui sont les lieux favoris des Un Pour Cent. Malgré cela, Amy Goodman de Democracy Now voit maintenant du sens dans ce que dit l’écrivain politique John Nichols, selon qui, comme Hillary a remporté New York et la Californie, elle a gagné le vote populaire et devrait être à la Maison Blanche. Je me souviens, il y a quelques jours, George Soros disait que Trump gagnerait le vote populaire, mais le vote électoral irait à Hillary, en débarrassant ainsi les oligarques de Trump.

 

    Earth Justice promet de tenir Trump responsable. Trump qui prévoit de mettre fin à la menace de guerre nucléaire avec la Russie et la Chine, faisant ainsi plus pour sauver la vie animale et humaine que l’intégralité du Parti démocrate et des organisations environnementales, va être tenu responsable par une organisation qui est en dehors de la politique et est vouée à la préservation des animaux de la destruction.

 

    L’ACLU, dont je suis membre, a aussi mis en demeure le président élu qui a dit qu’il nous sauverait de la guerre nucléaire. Devant une idiotie pareille de l’ACLU, je ne renouvellerai pas mon adhésion.

 

    Les féministes nous racontent que nous sommes « en deuil, effrayés et en état de choc », et qu’« il est essentiel que nous nous soutenions mutuellement. »

 

    Jeremy Ben-Ami de la communauté juive de J Street, nous dit que c’est « une journée incroyablement triste et difficile. Pour les dizaines de millions d’Étasuniens qui partagent un corps de croyances en la tolérance, la décence et la justice sociale, les résultats des élections sont un grave choc. En ce moment éprouvant, nous nous tournons les uns vers les autres pour le confort et la communauté. Au cours de cette élection, J Street a clairement exprimé notre conviction que Donald Trump n’est pas apte à être président des USA. »

 

    Van Jones, commentateur de CNN, a dit que l’élection de Trump est un cauchemar, « un moment profondément douloureux », « une violente réaction des Blancs » contre les minorités. Alors qu’il se lamentait du chagrin infligé à la pauvre petite pressetituée, Van Jones n’a pas craint d’insulter l’électorat et le nouveau président élu. Après tout, Van Jones considère cela comme sa prérogative raciste.

 

    Comme ça, la clique d’imbus d’eux-mêmes préfère Hillary, en dépit de son attitude non équivoque poussant à maximiser le conflit avec la Russie et la Chine, déclencher un conflit militaire direct entre les USA et la Russie en imposant une zone d’exclusion aérienne en Syrie, attaquer l’Iran et les autres cibles d’Israël, enrichir davantage ses manipulateurs de Wall Street en privatisant la sécurité sociale, et empêcher toute contestation de la classe des gens humbles envers ses manières tyranniques. Si William Rivers Pitt considère que Trump est un fasciste mussolinien, c’est que Trump est trop modéré pour lui. Pitt préfère Hillary, un Hitler puissance trois.

 

    Les progressistes se sont totalement discrédités, tout comme la pressetituée. Leur besoin de croque-mitaine pour nourrir leur hystérie révèle un sérieux trouble psychologique. En fait, ils préfèrent le risque d’Armageddon à la paix entre puissances nucléaires. Comme leurs 501(c)3s [*] vivent aux crochets des contributions de grands groupes, ils préfèrent les bénéfices des multinationales aux emplois des gens ordinaires.


[* NdT :
501(c)3s est la sous-section de l’Internal Revenue Code régissant le statut des organismes sans but lucratif, voués exclusivement à des fins religieuses, de bienfaisance, scientifiques, éducatives etc. Les organisations classées 501(c)3s sont exonérées de l’impôt fédéral et, dans la plupart des cas, les cotisations et les dons qui leur sont versés sont aussi exonérés d’impôt… Paul Craig Roberts parle donc des fameuses fondations des zélites.]

Ce sont ces gens qui se considèrent nos guides, et les meilleurs.

Si seulement Trump pouvait en exiler une charretée. Ils sont anti-étasuniens jusqu’au trognon.

www.paulcraigroberts.org/2016/11/09/progressives-prefer-nuclear-war-to-white-trash-americans-paul-craig-roberts/

Traduction Petrus Lombard

sans-titre

Les 7 propositions (pas stupides) de Donald Trum que les grands médias nous cachent

(Merci à M. Ignacio Ramonet de nous rappeler des vérités sur son programme…)
Point 3 : il est contre un traité commercial transatlantique (TPP) ! Nous aussi (les décroissants) !
Point 4 : son refus des réductions budgétaires néolibérales en matière de sécurité sociale. De nombreux électeurs républicains victimes de la crise économique, et tous ceux qui ont plus de 65 ans, ont besoin de la Social Security (retraite) et du Medicare (assurance maladie) mis en place par le président Barack Obama que les autres dirigeants républicains veulent supprimer. Trump a promis ne pas revenir sur ces avancées sociales. Il a aussi promis de diminuer les prix des médicaments, d’aider à régler les problèmes des « SDF », (…)
On peut honnêtement difficilement désapprouver cette démarche qui va dans le bon sens !
Point 5 : Dénonçant l’arrogance de Wall Street, Trump propose également d’augmenter de manière significative les impôts des traders spécialisés dans les hedge funds (fonds spéculatifs) qui gagnent des fortunes. Il promet le rétablissement de la loi Glass-Steagall (votée en 1933 pendant la Dépression et abrogée en 1999 par William Clinton), qui séparait la banque traditionnelle de la banque d’affaires pour éviter que celle-ci puisse mettre en péril l’épargne populaire par des investissements à haut risque. 
Nous aussi (les décroissants) ! (Nous les Décroissants, on est même pour un Revenu Maximum des Revenus sur la base de 1 à 3 ou 4 !)
Point 6 : En matière de politique internationale, Trump s’e fait fort de trouver des terrains d’entente à la fois avec la Russie et avec la Chine. Il veut notamment signer une alliance avec Vladimir Poutine et la Russie…
On peut difficilement être contre ce qui va dans le bon sens dun désengagement militaire tout azimut dans des pays qui en plus ne veulent pas des Américains !
Point 7 : Il veut quitter l’OTAN ! Nous aussi (les décroissants) ! 
Il n’y a donc pas que des stupidités dans son programme, même si en matière de Droits de l’Homme il y a quand même de sérieuses failles, l’expulsion des 11 millions de sans papiers qui sont aux USA, le refus de l’accueil des musulmans sur le territoires des States, et la fin de l’aide au développement pour le pays sous-développés, pour ne parler que de cela… Mais au moins le monde a échappé à une prédatrice guerrière (Clinton) qui sous couvert d’honorabilité était pour l’interventionnisme militaire dans le monde sans état d’âme en plus pour préserver les intérêts de l’Empire US…
Donc c’est moins pire… à défaut d’être mieux que…
Votre serviteur goguenard, décroissant de service,
Pierre Sarramagnan-Souchier, le 9 novembre 2016.