Un conseiller Clinton appelle au meurtre de Julian Assange ! 

13876175_10154439962907612_1165699154473385554_n

"Si les guerres sont inaugurées par des mensonges, elles peuvent être arrêtées par la vérité !" Julian Assange.

Et bien, voilà que ma chronique d’hier que je titrais : «  Vladimir Poutine viendra-t-il au secours de Julian Assange », qui exprimait mes craintes quant à la vie de Julian Assange trouve confirmation. En lien.

C’est odieux, ce que sont capables de penser et peut-être de faire ceux qui entourent la Killiary, connaissant son passé en la matière, à savoir son cynisme et ses actions supposées, décrites dans maint ouvrages de référence, démontrées dans tant de documentaires filmés, que le couple Clinton que l’on peut sans problème comparer à Bonny & Clyde impunis, ne recule devant rien pour arriver à ces fins. Puisqu'ils ont eut ce sale privilège de s'en sortir à chaque fois impunis.

Le « disparition » de plus d’une quarantaine de personne serait à mettre à leur compte. En tout cas, depuis qu’ils sont au pouvoir, plus d’une quarantaine de morts suspectes ont été comptabilisées. L’étrange dans ces affaires, c’est qu’ils ne furent jamais inquiétés. Alors, une « petite disparition » de plus ou de moins … Liste des cadavres en lien ! 

En tout cas, cette révélation prouve bien que les plus de quarante cadavres qui jonchent la route de ce couple diabolique, ne sont pas une simple vue de l’esprit.

Et l’appel au meurtre ne fut pas fait n’importe où ! Sur FOX NEWS en 2010 déjà, par un conseiller des Clinton, Bob Beckel. Voilà ce que déclare précisément Beckel : « La manière de gérer la chose est très simple. Nous avons des forces spéciales. Je veux dire qu’un homme mort ne peut plus faire fuiter quoi que ce soit. Ce type est un traitre, et, et, il a rompu toutes les lois des Etats Unis. Ce type devrait – je veux dire, je ne suis pas pour la peine de mort – il n’y a qu’une chose à faire, fumer ce salaud (son of a bitch) illégalement ». Fin de citation.

C’est dire le sentiment d’impunité qui auréole Killiary et son funeste mari aux airs si sympathiques, mais violeur tout de même ... Les meurtriers ont-ils des visages particuliers ? Ce qui signifie que l’establishment de Washington avait désignée leur candidate pour défendre leurs intérêts particuliers au mépris du peuple américain. Julian Assange est désigné comme un « terroriste, ennemi de l’Amérique qui doit être éliminé ». Voilà comment est traité un courageux lanceur d’alerte dans la « plus grande démocratie du monde ». Et, dans une interview du 6 aout 2016 sur RT en lien, Julian Assange s’exprime sur Killiary qu’il estime un vrai serpent. Il y explique que le serveur des DNC (Democratic National Convention) est un vrai gruyère dans lequel grand nombre de hackers ont pénétrés, alors que Killiary, pour faire diversion déclare que ce sont les russes … Je vous laisse juge vous-même en consultant l’interview de la RT en lien. Celui qui aurait fait fuiter les mails, ne sont pas les russes, mais un jeune homme de 27 ans qui est membre du DNC et dont le nom est Seth Rich, comme le révèle l’excellent site de réinformation THE DURAN, en lien avec comme preuve autres interviews de Julian Assange. Ce jeune homme, Seth Conrad Rich, fut assassiné le 8 juillet 2016 à Washington. Le meurtrier ou les meurtriers n’ont même pas pris la peine d’enlever son portefeuille ni son téléphone … Un autre cadavre qui vient s’ajouter à la liste déjà longue des autres morts qui jonchent le parcours des Clinton.  Information toujours sur THE DURAN en lien, qui cite ses sources the Gateway Pundit, ou toute l’histoire est révélée.

Liste des cadavres, non exhaustive, en lien sur le très sérireux Political Insider. 

Autrement dit, Julian Assange est le prochain à abattre, puisqu’il représente un danger absolu pour la candidature Clinton, laquelle fut couverte de tous ces crimes par les autorités de l’administration Obama. Les emails que veut encore publier Assange, démontrent clairement le système de corruption de la fondation Clinton, laquelle contre bon argent sonnant et trébuchant octroyait des contreparties à ses donneurs, lorsque Killiary était Secrétaire d’Etat.

Encore une fois, que la Russie soit impliquée ou non, dans les fuites des emails, Vladimir Poutine viendra-t-il au secours de Julian Assange, ou lui aussi le sacrifiera-t-il sur l’autel de ses intérêts, afin de ne pas faire davantage de vagues entre la Russie et les Etats Unis d’Obama ?

Les enjeux sont si complexes, que je n’arrive pas encore à trouver la réponse. Cependant, la seule solution pour le bien-être du monde serait tout simplement, que cette sorcière ne devienne pas présidente. Pour cela, il faudra faire confiance à Donald Trump et au peuple américain. Et dire que les « pressetituées » européennes négligent l’importance historique de ces élections … Ce qui signifierait leur complicité dans l’élection de cette femme corrompue, criminelle de guerre et certainement criminelle tout court ... Si Trump devient Président, elle ira en prison, cela ne fait aucun doute. Si Trump ne la fait pas arrêter, le peuple américain qui l'aura porté à la Maison Blanche ne comprendrait pas car, du nord au sud, de l'est à l'ouest des Etats Unis, les foules supportrices de Trump scandaient: " Lock her up ! " Mettez la en prison ...

Hildegard von Hessen am Rhein

julian-assange-sous-entend qu'Illary Clinton est liée au meurtre d'un potencile lancuer d'alertes...

Julian Assange... Bientôt l’arrestation d’Hillary Clinton

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange a dit que Wikileaks avait obtenu des informations qui, lorsqu’elles seront bientôt rendues public, garantira une mise en accusation d’Hillary Clinton.

Le FBI demande une enquête sur la fondation Clinton, refusée par le Procureur Général !

 

Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.

Ensuite, l’on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il es bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. 

Extrait du livre "Sagesse et révolte" de Serge Carfantan.