Bravo les norvégiens ! Un magnifique exemple pour tous les gouvernements !
Qu'est ce qui justifie que nos ministres se comporte comme des rois : gâtés, inaccessibles, hautains etc., alors que se ne sont que les employés du peuple ?
Est-ce qu'on travaille mieux quand on vit dans le luxe ? Nous avons tous les jours la preuve que non !
Ils ont des avantages faramineux, mais veulent profiter toujours plus !

citation-de-Coluche

L'énigme du tee-shirt de Lunel enfin élucidée

Tout le long des journées de vendredi 27 et samedi 28 mai, l'ensemble des médias nous ont rapporté de façon très bête et totalement non professionnelle qu’Emmanuel Macron en visite à Lunel dans l'Hérault avait déclaré devant deux manifestants CGT l'interpellant dans la rue :

«Vous n’allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler».

Aucun de ces grands médias réputés (ou supposés) sérieux n'a été capable d'expliquer comment, sur quels mots des manifestants, sur quelle image ou inscription du tee-shirt porté par l'un des deux cégétistes cette répartie avait pu jaillir. J'ai cherché dans Le Point, L’Express, BFMTV (qui a filmé la scène), Le Figaro, Libération... tous ces prétendus cadors ne faisaient que reproduire une dépêche AFP qui ne donnait qu'une information partielle rendant la réplique de Macron incompréhensible hors contexte.

C'est sur France 2 samedi 28 au soir dans le JT que vous pouviez trouver enfin le résultat d'un travail de vrai journalisme. Regardez la séquence ici,. l'incident de Lunel arrive à la fin de la minute 1 du sujet consacré à la campagne de porte-à-porte des démarcheurs du mouvement En Marche de Macron. Un individu en arrière-plan attire l'attention de Macron en lui disant "Vous n'êtes qu'un paillasson des patrons, c'est tout ce que vous êtes". Macron change de direction et se trouve devant deux cégétistes qui complètent le propos précédent par des plaintes. L'un d'eux, le plus jeune, porte un tee-shirt noir montrant l'inscription "Freedom Palestine", rien d'autre. Il dit :

"La France est bloquée, pourquoi ? On en a marre, on en a marre... (Il pince le haut de son tee-shirt entre deux doigts) Moi je n'ai pas les sous pour me payer un costume" (en montrant du geste le costume de Macron)

L'histoire ne dit pas pourquoi ce manifestant CGT est si amer de ne pas pouvoir s'acheter le même costume que celui de Macron. Peut-être parce qu'il doit se rendre au mariage de son cousin Antoine le mois prochain ? Ou parce que celui du ministre qui lui fait face lui apparaît si étincelant de beauté, de coupe et d'élégance ? (il paraît que Macron se fournit chez Lagonda où un costume est affiché à 1 200 euros). Emmanuel Macron lui répond :

"Vous savez quelle est la meilleure façon de se payer un costard... vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt... la meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler !"

ANALYSE :

  • Le tee-shirt par lui-même n'a pas été conçu pour faire peur. Il ne représente pas une tête de monstre, ni un échafaud prometteur, il annonce simplement en gros caractères FREEDOM PALESTINE, où 'freedom' ne dit pas en anglais 'mort aux vaches" ou 'les aristocrates à la lanterne', mais 'liberté'.
  • Le manifestant veut dire : "regardez, je ne porte qu'un banal tee-shirt, je n'ai pas les moyens financiers pour pouvoir acheter un costume comme le vôtre, Monsieur le Ministre".
  • Le ministre lui répond : "Vous me m'impressionnez pas en me montrant que vous ne pouvez que vous acheter des tee-shirts à 12,50 euros pour vous vêtir, vous feriez mieux de travailler, mon brave, au lieu de traîner dans les rues en braillant, c'est en travaillant que vous pourrez rassembler la somme qui vous permettra d'acheter un costume".
  • "Un costume" ? Non : le ministre a fait l'effort de tenter de descendre au niveau de son interlocuteur, c'est méritoire. Tandis que ce manant disait "costume", le ministre a choisi de dire "costard", qui fait peuple.

Macron et le tee-shirt de Lunel-BFMTV-27.05.2016

Macron-tshirt-delirius