Il a souhaité sur Facebook de bonnes fêtes de Pâques à la communauté chrétienne. Il a ajouté les mots « très cher Jésus-Christ »

Un musulman égorgé car il a fêté « bonnes Pâques » à des chrétiens !

328C03B800000578-0-image-m-106_1458910514533                                            

113
SHARES

Asad Shah était un commerçant musulman de Glasgow. Il était apprécié par ses clients. Il aimait rendre service. Il a souhaité sur Facebook de bonnes fêtes de Pâques à la communauté chrétienne. Il a ajouté les mots « très cher Jésus-Christ ». Il en est mort ! Quatre heures après posté son message, un homme barbu est venu le trouver. Il l’a fait sortir de son magasin et a discuté violemment avec lui. Un complice est arrivé. On a lardé le malheureux commerçant de coups de poignard ! Puis les deux assassins ont piétiné son corps. Asad Shah est décédé en arrivant à l’hôpital.

La police a arrêté un suspect. D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un crime religieux. Les deux barbus sont des extrémistes qui n’ont pas apprécié que leur coreligionnaire soit si ouvert. Ils l’ont puni de mort. Un musulman n’a pas le droit d’apostasier. S’il le fait, les fidèles du Prophète ont le devoir impératif de le tuer, selon les hadiths, les textes sacrés qui commentent le Coran. Les deux assassins ont, sans doute, estimé que souhaiter une bonne fête de Pâques et parler de « très cher Jésus-Christ » revenait à renier l’islam !

Les musulmans rejettent la crucifixion (qui est à la base du christianisme) car, pour eux, Dieu n’a pas pu laisser périr misérablement l’homme qu’il avait choisi entre tous. Pour eux, Jésus est monté vivant au ciel et a été remplacé sur la croix par Simon de Cyrène, qui a revêtu l’aspect du Christ grâce à une ruse d’Allah (ce sont les termes employés par les fidèles du Prophète). D’autre part, le Coran interdit explicitement de féliciter les « mécréants » pour leurs fêtes religieuses (et leurs anniversaires). Passer outre revient à pécher gravement contre Allah !

L’Angleterre est encore plus engagée que nous dans la voie de la communautarisation. Là-bas, la charia est appliquée sur une partie du territoire. Certains responsables réfléchissent à rendre cette législation de fait légale, une véritable horreur démocratique car la loi islamique refuse, entre autres, l’égalité homme/femme.

Ce meurtre a provoqué l’indignation en Écosse. On a rendu hommage à la victime lors d’une veillée funèbre à laquelle participait le Premier ministre écossais. On a récolté 90.000 euros pour la famille endeuillée.

Voilà comment un certain nombre de musulmans – une minorité ? Enfin, je l’espère ! – conçoivent leur religion autoproclamée de paix et d’amour. Cet acte n’est pas isolé. Chaque jour, il s’en produit de semblables. Récemment, on a assassiné au Bangladesh un chrétien qui a quitté l’islam. À Lahore, 70 chrétiens ont perdu la vie lors d’un attentat sanglant. Leur crime ? Fêter Pâques. Les médias parlent à peine de ces massacres, ou même les occultent complètement. Si des fanatiques chrétiens tuaient un musulman quelque part dans le monde, cet événement ferait les gros titres des journaux. Et l’Occident serait invité à battre sa coulpe.

   

Posté par bichau à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Il a souhaité sur Facebook de bonnes fêtes de Pâques à la communauté chrétienne. Il a ajouté les mots « très cher Jésus-Christ »

Nouveau commentaire