Italie : un SDF local mort de froid au pied d’un hôtel 4* réservé aux clandestins

sdf-clip_935091

Migrants : l’envers du décor que nos médias ne montreront pas.

Migrants standing at the Greek side of the border wait to cross into Macedonia, near Gevgelija

La vidéo ci-dessous a été réalisée par un reporteur amateur qui est allé à la rencontre des ‘migrants’. Loin des images des médias officiels, il a filmé ce qu’il a vu : la réalité de l’invasion. Il a vu des individus qui ne souffrent d’aucun traumatisme, suffisamment riches pour se payer parfois des taxis, n’ayant besoin de rien, équipés de ‘smartphones’, et surtout jetant la nourriture sans le moindre problème, détruisant des bouteilles d’eau minérale pleines, dégradant des cultures et jetant les « papiers » qu’ils réclament devant les caméras à si grands cris.

Video Player

Source

Ils savent bien ce qu’ils veulent et ils savent comment l’obtenir. Qu’ils soient migrants économiques ou apprentis djihadistes, ils reçoivent d’un Occident décadent et masochiste, accueil et aide sans limites. Entre escroquerie et djihadisme, ils trompent et trompent énormément.

Franco Roberti, le procureur national anti-mafia et anti-terrorisme en Italie, prévient lors d’un programme sur Radio 1 Rai : « Il s’est déjà produit qu’en Italie arrivèrent, avec les migrants et les réfugiés, des personnes qui ont l’objectif de s’enrôler parmi les terroristes de l’État Islamique. Elles ont été arrêtées et sont actuellement détenues. » « Mais certains peuvent fuir les contrôles. C’est pour cela que nous disons que tous ceux qui arrivent à nos frontières doivent être soumis à une identification : ce passage doit être inéluctable. »

Révélateur le fait que le procureur utilise les termes de migrants et réfugiés : les politiciens qui nous gouvernent, Merkel en tête, ne nous avaient-ils pas bassiné les oreilles sur le fait que ces envahisseurs sont tous des réfugiés fuyant guerres et terreurs ! Les fonctionnaires sur le terrain savent bien la vérité : de réfugiés certainement il y en a quelques uns mais la plus part sont des migrants économiques, tout simplement, si ce n’est des moudjahidins à la conquête de nouvelles terres pour Allah.

Et chimères que de croire que des contrôles stopperont l’affluence et l’arrivée de futurs terroristes. Ils ont trouvé un autre moyen radical pour être accueillis en terre d’asile. Ils arrivent sans documents et se déclarent mineurs, ceux aux cheveux blancs compris ! Permis de séjour garanti assorti de toutes les aides sociales réservées aux jeunes de l’au-delà de la méditerranée : 100 € au moins versés par l’État italien au lieu des 30 alloués à l’immigré adulte. Paradoxe des nos lois occidentales qui garantissent des subsides à des clandestins illégaux !

Entre escroquerie et djihadisme, les migrants, bien au fait des lois corrompues de nos pays occidentaux, savent se servir de toutes les faiblesses d’une Union Européenne devenue totalement masochiste.

Francesca de Villasmundo