DÉLINQUANCE ET IMMIGRATION, LA CENSURE ARRIVE A GRAND PAS DU FROID...    

En préambule deux anecdotes intéressantes à plus d'un titre :

Résultat de recherche d'images pour
A noter qu’un Journaliste des Pays-Bas vient d'en mettre un sacré coup à ses confrères Français, dans l’émission de ce jour "Vue du Monde" sur une chaîne d’infos en continue, expliquant que chez eux, toute "servilité comme en France dans les interviews " serait impensable, les Politiques sortant en "sueur" de chaque émission à laquelle ils participent…
Bref, les Journalistes ne leur faisant aucun cadeau…Alors pas la peine de répéter ce que je pense de nos « merdias »…
Une bonne nouvelle ne venant jamais seul, j’ai aussi appris que la tendance en Allemagne se renverse et que désormais "51 % des allemands" sont contre la politique "d'immigration subie" de Merkel , « allez », encore un petit effort de la part de nos migrants et je crois bien qu’elle aura compris…
Résultat de recherche d'images pour
Nouvelles de Suède !

Une nouvelle directive suédoise, qui sera sans doute suivie par le reste de l’Europe, fait qu’on ne saura bientôt plus qui commet les attentats.

Pour parfaire le camouflage de la gravité du danger sécuritaire que représentent l'immigration incontrôlée, la Suède a décidé que sa police n’a plus le droit – (c’est déjà opérationnel dans les médias français) de publier l’origine ethnique des criminels, violeurs et délinquants s’ils sont musulmans, migrants, réfugiés, de type nord africain ou moyen oriental.
Ne comptez pas trop sur les médias français pour vous informer de cette nouvelle arme xénophile contre la vérité. C’est une journaliste britannique, Emma Henderson, qui le révèle dans The Independent. Et les Britanniques ne sont pas les rois de la liberté d’expression.
La raison officielle est que rapporter fidèlement les faits, c’est donner des informations qui permettent d’identifier la race des criminels, et pourrait être perçu comme raciste, puisqu’en Suède la quasi totalité des viols, crimes et violences, serait causée par des personnes d’origine étrangère.
Donc, la police de Stockholm n’est plus autorisée à décrire les criminels, explique une note interne que le quotidien Svenska Dagbladet a publiée.
L’interdiction va du simple larcin au viol, de l’accident de la circulation au crime, et du cambriolage à la décapitation.
« Des critiques sont souvent formulées contre la police concernant les informations qu’elle publie sur la couleur de la peau. C’est perçu comme raciste. Et comme la police n’est pas raciste, et qu’elle ne sera pas considérée comme telle, la directive entre immédiatement en application» explique la note.
En France, il est déjà interdit de parler de race. Sauf lorsqu’on est nommé à la tête de France Télevision. Là, on a le droit de dénoncer la race blanche.
Lorsque Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de FT, a déclaré : 
«On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il va falloir que cela change»
elle a été applaudie par ceux qui vous veulent en prison si vous dites « on a des prisons de noirs et de musulmans de moins de 50 ans, et ça, il va falloir que cela change ».
La police suédoise a trouvé la solution à tous les problème. Plus de migrants dans les rapports de police, donc plus de problème de migrants ! Nous sommes entrés dans l’ère orwellienne : cassez le thermomètre et vous n’aurez plus la fièvre.
Je lève mon verre vide aux fous et aux dégénérés qui pensent tenir la solution.
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.
Afficher l'image d'origine

Face aux viols des femmes nordiques, l’élite « bien pensante » scandinave choisit de porter des œillères.