mardi 12 janvier 2016

Aujourd’hui la Syrie, calmement mais stoïquement et héroïquement, résiste aux plans occidentaux, qataris, saoudiens, israéliens

La Syrie est le Stalingrad du Moyen-Orient Jour et nuit, depuis des années, une force écrasante a violenté ce pays tranquille, l’un des berceaux de la civilisation humaine. Des centaines de milliers de gens sont morts, et des millions ont été forcés de fuir à l’étranger ou ont été déplacés à l’intérieur du pays. Dans beaucoup de villes et de villages, il ne reste plus une maison intacte. Mais la Syrie, contre vents et marées, est toujours debout. Pendant ces trois dernières années, j’ai travaillé dans presque tous les... [Lire la suite]
Posté par bichau à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 12 janvier 2016

Le seul problème, c'est qu'entre l'Arabie Saoudite et la Turquie, il n'y a que deux pays, le premier l'Irak le second la Syrie.

L'HISTOIRE d'un conflit racontée par un américain ...... une autre vision du conflit..... En 1971, une poche de gaz gigantesque a été découverte, dans le golfe persique, répartie à moitié moitié entre le Qatar et l'Iran. Cette poche, les Qataris Sunnites l'ont nommé North Dome, et les perses - ou Iraniens Chiites - l'ont nommée South Pars. Cette poche de gaz représente 20% des réserves naturelles de gaz du monde. Le Qatar a commencé les forages en 1988, pour passer, à partir de 1996, en phase de production et... [Lire la suite]
mardi 12 janvier 2016

Et qu’on ne vienne pas me dire que l’occidental n’est pas accueillant, voire raciste...

La daechéance des européens On viole en Allemagne et en Suède, on agresse sexuellement également en Suisse, on massacre à Paris, on tente de tuer du juif à Marseille. Mais quel est le point commun qui relie tous ces faits ? Il n’y en a qu’un : les migrants de confession musulmane. Qui leur a ouvert la porte de nos nations ? Ceux qui ont pourtant la charge de protéger les peuples dont ils ont la charge. Ces derniers, honteux et confus, tentent de masquer les faits à leur opinion publique, comme ce fut le cas en Suède.... [Lire la suite]