Mitterrand Hollande, coquins qui s'accoquinent.

Président a été rendre, encore, un hommage à Tonton dans la bonne ville de Jarnac à l'occasion des 20 ans de la mort du grand homme.  Ça , c'est un truc qui m'épate ! Comment peut-on rendre hommage à pareil personnage ? Bon okay, il avait certes de la prestance et toute la culture que Hollande ne possédera jamais, mais tout de même,  sauf à être d'une hypocrisie sans borne et doté d'une mémoire de lilliputien, ce n'est pas une raison.

Parce que franchement, le Mitterrand, il était quand même vérolé jusqu'au trognon, non ?

1795369_charlie-hebdo-1er-juillet-1600_800x1065p

Comment un gars comme notre actuel Président, un homme que l'on sait attaché aux principes de transparence, de vérité, de justice, d'humanisme et de progrès peut-il aller se montrer recueillir sur la tombe du gars qui a juré fidélité à Pétain en acceptant la Francisque, l'ami de Bousquet, l'homme qui organisa pour se faire mousser un faux attentat, le ministre de l’intérieur et de la torture institutionnalisée pendant la guerre d'Algérie, le gars qui mena grand train, double vie et régalades au Fort de Brégançon aux frais de la République, l'homme des suicides curieux et des affaires plus que troubles, l'homme de la table 83 au Fouquet's et de la gauche caviar, l'homme qui autorisa plus de 50 essais nucléaires dans le Pacifique quand la gauche critiquera ceux de son successeur, l'homme qui sans véritablement croire à l'idée européenne nous fourgua Maastricht, celui qui fit la courte échelle au Front National pour emmerder la droite tout en finançant, sur fonds secrets, la création de SOS Racisme-Touche-pas-à-mon-pote, celui qui autorisa qu'on aille faire sauter le Rainbow Warrior, l'homme qui permit la privatisation de TF1, la liquidation de la Cinq pour le plus grand profit de ses amis André Rousselet et Silvio Berlusconi ...

J'en passe et des pires. Bon vous me direz, en 1981, le bon peuple de gauche, il ne savait pas tout ça, ou tout du moins pas grand chose, aussi peut-on l'excuser d'avoir porté au pouvoir un tel cancer. Mais le socialiste et les Français d'aujourd'hui, ils savent tout cela.
" Mitterrand était un converti au socialisme, les convertis sont les pires. Avec le plus parfait cynisme, il était capable de faire abstractions de ses propres convictions pour vaincre et convaincre ". (Philippe Alexandre)  
L'homme était tout ce que Hollande devrait détester, ce que tout socialiste d'aujourd'hui devrait haïr mais non, bonhomme, il va lui rendre hommage et ce faisant donner, je suppose, un gage à la gauche que lui Hollande, nouveau père de la Nation, est encore socialiste. On se marre ! Vous me direz, l'homme nous a laissé de belles choses: la pyramide du Louvre, Jack Lang et la grande bibliothèque...
L'homme a fait de belles choses, enfin, il paraît: l'abolition de la peine de mort et serrer la main d'Helmut... Oui, mais à part cela ? 14 ans de pouvoir, de magouilles, d'affaires, de politique politicienne et une génération Mitterrand semble-t-il bien désabusée aujourd'hui. Qu'a-t-il laissé de bon à LA politique pour qu'après ses 14 ans de règne nous en soyons là où nous en sommes aujourd'hui ? Un homme d'Etat, d'aucuns disent qu'il l'était, c'est gérer le quotidien, promouvoir les compétences de demain, penser, préparer et dessiner l'avenir, enfin, je crois. Alors, non définitivement non, Mitterrand était peut-être un grand politicien, un Florentin hors-pair, un manipulateur de génie mais certainement pas un homme d'Etat quand on voit ce que sont devenus aujourd'hui ceux qui se prétendent ses héritiers.
Alors qu'allait faire à nouveau Hollande à Jarnac ? Peut-être se comparer au Maître, voir si il avait atteint le même niveau de machiavélisme ? Rendre hommage à un tel personnage, c'est revendiquer en quelque sorte une filiation, un héritage; c'est s'approprier une part du personnage et de son histoire. Personnellement, je choisirais un autre  père, pas Hollande; coquins qui s'accoquinent... C'est peut-être bien la seule chose que ces deux hommes ont en commun.

1772_bilbiothèque_rose