Un conférence pour amuser la galerie qui ne trompe personne ! Une rassemblement de prédateurs en tous genres…

Qui se soucie des Amérindiens ?

Les gardiens de la forêt n’ont même pas été invité à participer aux réunions préparatoires de la COP 21 ! Alors qu’il y aurait eu avantage à écouter leurs connaissances…
Certes pour la réunion parisienne il y en aura pour faire bonne figure mais ils n’ont rien pu proposer sur le contenu déjà finalisé ! Une mascarade de plus… 
(cf. l’info de Survival : Lire ce communiqué en ligne: http://www.survivalfrance.org/actu/11025 )
On se consolera en mettant en pratique pendant ce temps-là la plus belle invention de l’homme…

••••• La plus belle invention de l'homme, nous la devons aux amérindiens ••••• 
------------------------------------- L E  H A M A C -------------------------------------

10392546_578760738922746_1301262935341619165_n1

Les gens heureux sont ceux qui privilégient l'essentiel par rapport à l'accessoire, l'être à l'avoir, l'utile à l'agréable, le durable à l'éphémère, le suffisant au trop, le nécessaire au superflu en fait, les besoins aux désirs ...

Robert Blondin.

Un conférence pour amuser la galerie qui ne trompe personne !
Une rassemblement de prédateurs en tous genres…
La France en tête comme nous avons pu le constater après la récente décision de ce pays, de ne pas assumer ses responsabilités dans le laxisme de la lutte contre la pollution au mercure en Guyane française, puisqu’elle a jugé irrecevable la plainte des associations guyanaises et amérindiennes la semaine passée (cf. : http://www.guyaweb.com/actualites/communiques/cop21-orpillage-cynisme-et-pollution/ 
Avant la conférence parisienne sur le climat du 30 novembre au 11 décembre 2015, ça fait franchement tache !

Guyane française : l’État refuse de reconnaître sa responsabilité des intoxications au mercure

12244671_1162284857134092_3201585597108876744_o2

uk-yano-davi-event-ca-2014-04_article_column

Davi Yanomami et Mauricio Yekuana seront présents à Paris lors de la COP21.

© Camila Almeida/Survival

Alors que les peuples indigènes font partie des populations les plus affectées par le changement climatique, ils ont largement été exclus des contributions nationales présentées par les Etats participant à la 21e Conférence sur le Climat (COP21). Pourtant, ils sont les meilleurs gardiens de leur environnement naturel et peuvent contribuer à lutter contre le changement climatique grâce à leurs savoirs traditionnels.