Quand Manuel Valls ampute les forces de l'ordre

Il se passe parfois des choses curieuses que seul twitter vous permet de découvrir compte tenu du fait que ces choses là ne sont pas relayées par les médias... 
Ainsi, on apprend que par décret publié au J. O. le 22 novembre, l'hystérique de Matignon a décidé d'amputer les budgets de la Gendarmerie et de la Police Nationale de 850 000 euros. 425 000 en moins pour chacune de ces institutions. La somme est certes minime, presque ridicule par rapport au budget global mais, compte tenu du contexte ( attentats, état d'urgence, Vigipirate, COP21 et toussa...), on peut trouver la chose étrange. Non ? 
Reste donc à savoir pourquoi Valls en a décidé ainsi, non ? 
Et bien, je vous le donne en mille... Ces 850 000 euros sont destinés à alimenter une caisse spéciale du premier ministre, caisse tout à fait officielle et connue, appelée: Direction de l'action du Gouvernement, section Coordination du travail gouvernemental !
Et à quoi qu'ça sert ce truc ? Et bien à, je cite :
- Soutenir efficacement le Premier ministre dans l’exercice de sa fonction de direction de l’action du Gouvernement ; 
- Relever les défis de la modernisation de l’État, en intensifiant la culture de la performance dans le périmètre des services du Premier ministre.
- favoriser l’adoption, dans les meilleurs délais, des décrets d’application des lois et des mesures de transposition des directives européennes ; 
- améliorer l’information du citoyen sur les actions du Gouvernement ; 
- optimiser le coût et la gestion des fonctions support ; 
- améliorer la coordination des actions interministérielles de lutte contre les drogues et les toxicomanies ; 
- éclairer la décision politique en offrant une expertise reconnue ; 
- améliorer la sécurité et la performance des systèmes d’information de l’État ;
- accompagner les administrations dans leur transformation et la simplification de leurs relations avec les usagers
Bref, ça sert à faire en sorte que Valls et ses équipes puissent mieux travailler, mieux communiquer et mieux vendre leur sauce aux gogos que nous sommes. Aucun lien donc avec la sécurité des citoyens.

Azim_slurp_bd_valls_bachar_syrie_liste_terroristes-a3b61-eb7da

Faut-ils qu'ils soient à la ramasse pour aller ainsi picorer dans le budget des forces de l'ordre...
Ah, au fait, pour l'année 2013 ( je n'ai pas trouvé plus récent mais j'imagine bien que les ordres de grandeurs sont demeurés similaires ), la Direction de l'action du Gouvernement était doté d'un budget de... 1, 345 milliard d'euros !
Et savez-vous combien de voitures basiques de police ou de gendarmerie peut-on acheter avec 850 000 euros ?  Entre trente et trente cinq !
Et que dit le député, pourtant socialise, Yann Galut dans son rapport sur l'Etat des matériels de police ?
sans-titre
" Alors que 10.896 véhicules auraient dû être remplacés entre 2015 et 2017, seuls 4100 pourront effectivement l'être au vu des budgets accordés. Et la situation n’est pas meilleure dans la gendarmerie, où 6.800 voitures et camionnettes auraient dues être remplacées en 2015, ce qui n’a pas été prévu. "
Deux députés de droite, Yannick Moreau et Guillaume Larrivé, ont cherché à savoir le pourquoi et  la justification de cette amputation. Leur demande est pour l'instant restée vaine.
Résultat de recherche d'images pour