samedi 17 octobre 2015

Je suis calme comme on l’est quand la conscience ne reproche rien, je meurs dans la religion catholique, apostolique et romaine.

Testament de Marie-Antoinette, reine de France assassinée par les républicains un 16 octobre   Vigée le Brun, Marie-Antoinette et ses enfants, 1787 Le 16 octobre 1793, à 4H30 du matin, soit 8 heures avant son exécution, la Reine rédige sa dernière lettre, à l’adresse de la sœur de Louis XVI, Marie-Elisabeth. Ce sera son testament. «C’est à vous, ma soeur, que j’écris pour la dernière fois : je viens d’être condamnée non pas à une mort honteuse, elle ne l’est que pour les criminels, mais à aller rejoindre votre frère, comme... [Lire la suite]