Le prince saoudien avoue que l’Arabie saoudite est derrière Etat Islamique                          

Le prince saoudien, Walid Ben Talal, a reconnu l’implication du régime saoudien et d’un certain nombre de dirigeants du golfe Persique, dans la création du groupe terroriste takfiriste Daesh, (Etat Islamique, EI), à travers le soutien et le financement fourni à tous les groupuscules terroristes, en Syrie, depuis le début de la crise, dans ce pays.

Dans un entretien avec la chaîne de TV américaine, CNN, rapporté par le site de la chaîne de télévision iranienne arabophone, Al-Alam,  Ben Talal a dit que l’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe ont soutenu tous les groupes, qui ont œuvré au renversement du gouvernement syrien. Le groupe de Daesh a été, ainsi créé.

«Certes, certains radicaux du régime des Saoud ont financé les groupes extrémistes, en Syrie, mais Riyad a pris des mesures strictes, pour faire cesser ce soutien, et a suspendu toute sorte de financement», a-t-il ajouté.

Voir aussi : mondialisation.ca/le-grand-mensonge-de-letat-islamique-les-terroristes-cest-nous

Et 2 enfants offerts à Daech

Une histoire liée à l’EI et impliquant des enfants a eu lieu en Arabie saoudite, premier pays recruteurs de miliciens pour cette organisation takfiri.

Selon la journal saoudien al-Watan, un saoudien a enlevé de son ex-épouse ses deux enfants, Abdallah et Ahmad (10 et 11 ans)  et les a emmenés via la Turquie en Syrie pour êtres enrolés dans les rangs de cette milice. C’est la mère qui a soulevé cette affaire sur sur compte Twitter, provoquant l’indignation au sein de l’opinion publique saoudienne, assurant que le père voulait ainsi lui briser le coeur.

Le quotidien saoudien indique que les autorités saoudiennes se son emparéees de l’affaire et en informé leurs homologues turques, sans que le sort des deux enfants ne soit encore élucidé.

Aussi bien l’Arabie saoudite que la Turquie sont soupçonnées d’avoir soutenu en Syrie la milice de l’EIIL, connue de son acronyme arabe Daech : la première en lui envoyant des miliciens, et la seconde en lui frayant un passage vers la Syrie, dans le but de renverser le pouvoir  syrien...

source

islam_religion_de_paix