Ce qui pose vraiment problème est l’alignement de la France et des Etats-Unis sur des pays comme l’Arabie Saoudite et le Qatar..

106717806

Je vous le dis clairement, si l'état islamique s'installe, que le Liban tombe et qui est la jonction avec le Magreb où les états sont fragiles, tout le monde le sait, ce ne sera pas un ou deux millions de migrants qui arriveront dans notre pays, mais ce seront des dizaines de millions avec un chaos. Alors, il serait peut-être temps d'agir...

poutine-et-les-2-gamins

Bruno Le Roux, le patron du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, a dénoncé la prétendue « Poutine mania » qui se serait emparé des médias et de la classe politique française, notamment à droite. Il a de nouveau affirmé, contre tout bon sens, que l’écrasement de Daech interdisait qu’on coopère militairement avec le régime de Bachar al-Assad.

A mon tour, je souhaite mettre en garde mon collègue contre le risque de sacrifier l’ardente obligation de vaincre rapidement Daech sur l’autel de fantasmes antirusses et d’une intransigeance diplomatique complètement déraisonnable.

Contrairement à ce qu’il affirme, il n’y a pas de fascination pour le régime russe de la part de ceux, en tout cas de moi-même, qui appellent à une normalisation rapide des relations avec Moscou pour liquider au plus vite le cancer Daech. Un cancer, encore une fois, qu’on ne peut pas laisser plus longtemps gangréner le Proche-Orient et le Maghreb, avec toutes les funestes conséquences pour l’Europe qu’on imagine.

Il y a simplement le constat, évident et indéniable, que la crise ukrainienne et la dictature en Syrie ne sont pas de même nature que l’émergence au cœur de l’ancienne Mésopotamie d’un califat revendiquant une hégémonie universelle par le terrorisme.

A cet égard, je persiste et signe : sans « Poutine mania » aucune, les frappes russes, massives et résolues, sont une très bonne nouvelle. Elles constituent une action claire, nette et immédiate contre ce nouvel hitlérisme qu’est Daech, et sont le fait d’un chef d'Etat, l’un des rares dans le monde aujourd’hui, à assumer ses actes et à prendre toute la mesure du danger de l'Etat islamique.

106717809

Les réserves et les conditions posées par Paris et Washington ne tiennent pas une seconde la route : réclamer un plan préalable de transition politique avec toutes les parties mais excluant Assad, est purement et simplement chimérique.

Au contraire, la coopération, par Russes interposés, avec le gouvernement légal syrien, est indispensable à l’écrasement rapide de Daech, qui doit être entrepris par une coalition multinationale la plus vaste possible, sous égide de l’ONU.

Quant à l’objection selon laquelle les raids aériens russes viseraient la rébellion syrienne plutôt que Daech, elle reste à démontrer et ne signifierait pas grand-chose de toute façon.

En effet, la composante principale de la « rébellion » anti-Assad que Moscou est accusé de bombarder n’est autre que le Front al-Nosra, c’est-à-dire la branche syrienne d’al-Qaïda, un mouvement frère – mais désormais concurrent – de Daech qui est, lui, issu de la branche irakienne d’al-Qaïda.

3576512066

C’est d’ailleurs pour cette raison que les pays occidentaux hésitent tant à s’appuyer réellement sur ladite « rébellion », dont seule une composante très minoritaire est considérée comme « modérée ».

En revanche, ce qui pose vraiment problème est l’alignement de la France et des Etats-Unis sur des pays comme l’Arabie Saoudite et le Qatar dont l’attitude à l’égard de Daech reste ambigüe. Même si ces pays doivent être associés à la coalition universelle contre Daech, il serait grand temps que Paris cesse de collaborer aussi étroitement avec eux – ce qui est valable aussi pour la Turquie, compromise également, bien que pour d’autres raisons, avec l’EI.

Ainsi, la France doit rejoindre et soutenir le front constitué par la Russie, seul véritable instrument capable d’anéantir rapidement Daech.

Il est grand temps de normaliser complètement les relations russo-occidentales si l’on veut enfin mettre un terme à ce climat malsain de nouvelle guerre froide. Cela impliquera tout autant la ferme défense de nos propres intérêts face à une Russie avec laquelle nous partageons beaucoup, à commencer par la proximité géographique, mais qui devra consentir elle aussi des concessions raisonnables pour que la stabilité en Europe et dans le monde soit enfin durablement garanties.

Ainsi, la France doit redevenir la France, une nation indépendante !

l'occident ne doit pas sacrifier la lutte contre Daech sur l'autel de- ses fantasmes-antirusses

ob_110519_daesh-totale010-1

Posté par bichau à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Ce qui pose vraiment problème est l’alignement de la France et des Etats-Unis sur des pays comme l’Arabie Saoudite et le Qatar..

Nouveau commentaire