Pleure pas Ali, François Hollande est avec toi...

je me disais que sans doute tu n'en avais rien à foutre que Ali Al-Nimr passe à la casserole - imagine un peu, décapité puis crucifié et exposé jusqu'à pourrissement, c'est pas des manières, ça - mais non, au dernier quart de poil, t'as levé un cil...

Salut Président, 
Franchement, je t'ai écouté ce matin et j'étais vachement content. Mieux valait tard que jamais mais tu t'es levé, tu es monté à la tribune et là enfin je t'ai reconnu, on se serait cru au Bourget. De ta voix forte et puissante, sans hésiter sur les mots, sans bafouiller, la mine sérieuse, l'heure étant grave, tu as redit au monde entier que tu étais contre la peine de mort !
Oui, oui, vu le silence du Château depuis quelques jours, je me disais que sans doute tu n'en avais rien à foutre que Ali Al-Nimr passe à la casserole - imagine un peu, décapité puis crucifié et exposé jusqu'à pourrissement, c'est pas des manières, ça - mais non, au dernier quart de poil, t'as levé un cil et tout de go, avec toute la crédibilité qui colle à la fonction que tu occupes, tu as déclaré, je te cite:  " La France est opposée à la peine de mort. J'ai toujours rappelé que cette position ne variait pas, ne connaissait aucune exception et que pour nous tout doit être fait pour faire cesser ces exécutions partout, et notamment en Arabie saoudite.

ddlhomme-4d477

Crénom ! Là, je dois le dire, tu m'en as bouché un coin. J'ai vu dans cette brève déclaration comment qu't'étais audacieux. Ça m'a fait froid dans le dos. Et si ça m'a fait froid dans le dos, j'imagine que sa majesté bédouine a du ressentir la même chose. Faut dire qu'il te connaît bien le roi, vous vous êtes déjà si souvent rencontrés. Trois fois ? Quatre fois ? Cinq, peut-être ? Avoue, ce n'est plus simplement un truc diplomatique entre vous ? Autant dire donc qu'il te connait bien maintenant et il le sait lui, quand tu causes les yeux froncés, c'est que tu ne rigoles pas. Crois-tu qu'il se soit fait dessus ? Pété de trouille sa majesté ? Tant mieux, ça lui apprendra ! 
Ceci dit, le gars, il ne doit pas être si méchant; possible même qu'on raconte pas mal de bêtises sur la façon dont on gère les relations humaines dans son pays, parce que, hein, entre nous, si l'un de ses sbires a été nommé chef du comité qui va désigner les experts en droits de l'homme de l'ONU, c'est que forcément, et d'une, tu étais d'accord et de deux, ce sont des gentils, comme toi, tout prêts à  bomber le torse pour lutter contre ceux qui décapitent, crucifient ou mutilent et qui attendent de leurs moukères docilité, allégeance et turlutes.  Non franchement, c'est bien que tu aies pris la parole, le jour de l'Aîd, t'es gonflé, on commençait à s'inquiéter.

Ignace_bullentin_de_sant_R_France_hollande-caf08-50105

Et puis, c'est bien que tu l'aies fait parce que comme cela, lorsque les photos du corps sur la croix du pauvre Ali nous parviendront, on ne pourra pas dire que tu n'as rien fait. L'honneur sera sauf, ta France ne se sera pas vautré une nouvelle fois dans l'indifférence et le business pourra continuer. N'est-ce pas ? C'est bien, c'était courageux. 
Résultat de recherche d'images pour
Avec tous mes remerciements pour cette déclaration et le soutien apporté à Ali... Ta sollicitude sur le cas d'Ali est touchante; pour les quelques 150 autres exécutés par ton pote depuis le début de l'année, t'as raison, on s'en tape... Et puis, entre ta déclaration percutante et les 717 morts du jour à la Mecque que sa Majesté va devoir digérer, on peut parier qu'Ali a gagné quelques jours de répit... C'est chouette. 
Sacré Président, et dire que certains disent qu'on ne peut jamais compter sur toi...  Bisous  NB: Tant que j'y suis, Président, on me dit dans l'oreillette que chez un autre de tes amis, en Tunisie, un jeune gars de 22 ans vient de se prendre un an de prison ferme au motif qu'il est homosexuel. De même que chez ton ami Sissi à qui tu as fourgué les Mistral, 11 hommes ont été arrêtés aujourd'hui pour le même motif... Tu ne vas pas laisser passer ça, tout de même ? Si ? 
NB 2: J'ai retrouvé la photo ci-dessus. L'ambiance avait l'air vachement sympa entre vous. Je me suis dit que tu l'avais peut-être perdu, alors n'hésite pas à la copier-coller, c'est cadeau. 
Folie passagère 2913.
L’ONU : Faut-il en rire ou en pleurer ?
Ce ne sont pas des  poissons d’avril !
Tenez-vous bien : un Saoudien prend la tête de la  plus importante organisation de défense des droits de l’homme au sein de l’ONU, et un Israélien a été élu au comité de décolonisation de l’ONU !
Voici qui confirme,  s’il en était encore besoin, que l’ONU fait parti du magasin des "farces et attrapes" de l’impérialisme occidental.

Des « déclarations a minima », pour Béligh Nabli, directeur de recherches à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). « Ces propos ne visent pas le régime mais rappellent simplement des valeurs ».

« Incontestablement, la ligne diplomatique de la France est réaliste, pragmatique. Il s’agit de ne pas attaquer de front l’une des plus grandes puissances pétrolières et d’éviter de mettre en péril certains échanges commerciaux, directement ou indirectement. C’est paradoxal car la France tient en parallèle un discours de valeurs et de droits de l’homme, en particulier depuis les attentats de janvier 2015 », note le chercheur. 

Les 10 pays qui exécutent le plus de condamnés

Sans prendre en compte la Chine, où "plusieurs milliers de personnes" sont exécutées chaque année, selon Amnesty International, c'est l'Iran qui détient le triste record du plus grand nombre d'exécutions en 2014, avec 289 personnes. C'est trois fois plus que le pays suivant, l'Arabie Saoudite (90 personnes), talonnée par l'Irak (61) et les Etats-Unis (35). Au total, 22 pays ont exécuté au moins un condamné à mort l'an passé.

Et comme le souligne l'ONG, il est fréquent, quelle que soit la méthode, que le corps entier ou démembré du condamné soit crucifié post-mortem, et exposé en public jusqu'à pourrissement. Un châtiment pratiqué en Arabie saoudite, mais aussi au Yémen, selon le livre des chercheurs américains Terance D. Miethe et Hong Lu, Punishment : A Comparative Historical Perspective (en anglais). C'est la peine à laquelle le jeune Ali Mohammed a été condamné. Ce fut également celle d'un Yéménite jugé pour "sodomie"  en 2013 : il a lui aussi été décapité, puis son corps a été exposé en public sur une croix, d'après l'IBT.

Ce n'est pas non plus la première fois, dans le royaume saoudien, qu'un homme est condamné à mort pour des faits commis alors qu'il était mineur. En 2014, sept hommes ont été fusillés pour des cambriolages commis alors qu'ils étaient adolescents. Un an plus tôt, comme le raconte France 24, une baby-sitter sri-lankaise de 17 ans, condamnée en Arabie saoudite pour avoir étouffé un bébé, a elle aussi eu la tête tranchée par un sabre.

 

0

Condamné à mort pour trafic de drogue en Indonésie, Serge Atlaoui pourrait être le premier Français à être exécuté depuis trente ans. Le pays fait partie des 58 nations à pratiquer la peine de mort dans le monde. En 2014, au moins 2 466 personnes ont été condamnées à mort, dans 55 pays différents, selon Amnesty International, et au moins 607 ont été exécutées. Un chiffre qui ne prend pas en compte la Chine, qui "a exécuté davantage de personnes que tous les autres pays réunis", selon l'association, mais dont les données sont classées secret d'Etat.

L'abolition de la peine de mort gagne cependant du terrain dans le monde. Depuis vingt ans, le nombre de pays qui interdisent cette pratique a presque doublé, pour atteindre 98 à la fin 2014. Une trentaine de pays supplémentaires sont considérés comme abolitionnistes en pratique : bien qu'ils n'aient pas voté de loi interdisant la peine capitale, ils n'ont exécuté aucun condamné à mort depuis au moins dix ans. Enfin, sept autres ne pratiquent la peine de mort que dans des cas exceptionnels, comme pour des crimes militaires. 

En 2014, la peine de mort abolie dans 98 pays

La moitié des Etats reconnus par l'ONU sont aujourd'hui abolitionnistes. En France, où la peine de mort a été interdite en 1981, le dernier condamné a été exécuté en 1977. La peine de mort reste en vigueur dans une partie de l'Afrique, ainsi qu'au Moyen-Orient et dans les quatre Etats les plus peuplés au monde : l'Inde, la Chine, les Etats-Unis et l'Indonésie. En Amérique centrale, seul le Guyana maintient la peine de mort. En Europe, la Biélorussie fait elle aussi office d'exception.

C'est presque deux fois plus qu'il y a 20 ans