Inde : des musulmans lancent une fatwa contre Daesh                                                                                     

 "Les agissements de Daesh sont inhumains et non-islamiques. L'Islam n’autorise même pas le meurtre d’un animal. Ce que fait Daesh abîme l’image de l’Islam", a déploré Mohammed Misbahi.                                                                                                                                                      

tumblr_nsj66jdbrg1qctmvbo1_12801                                                                          

La mosquée Jama Masjid lors de la célébration d'Eid al-Fitr, New Delhi. [Money Sharma/AFP] Un millier de religieux musulmans indiens ont lancé une fatwa condamnant les actions du groupe jihadiste Daesh. Ils dénoncent des actes "non-islamiques".

"Il n’y a aucun doute sur le fait que l’État Islamique abime l’image de l’Islam. L’Islam n’autorise pas le meurtre des gens au nom de la religion. Ce qu’ils font aux femmes … L’Islam nous apprend à respecter les femmes", déclarait Abdul Rehman Anjaria, président de la Cellule islamique de cyber défense. Le texte...

Lire la suite

0002617f_medium

UN FOULARD POUR SE PENDRE

Il y a des jours où j’ai honte d’être un homme.  Non seulement honte d’être un humain, mais honte d’être un humain de sexe masculin.  En ce moment, dans plusieurs pays, Syrie, Irak, Nigéria, Somalie, Mali, Yémen, des fanatiques réduisent des femmes à l’esclavage. Dans les villages conquis, on exécute les garçons de plus de 14 ans et l’on se sert des femmes comme d’objets sur lesquels vont pouvoir s’exercer sadisme et concupiscence. Toutes sont humiliées, les plus jeunes et les plus jolies sont vendues, violées, revendues, reviolées… Certaines s’entraident pour s’enfuir, d’autres avalent de la mort aux rats, d’autres utilisent leur foulard pour se pendre… Zainab Bangoura, représentante spéciale des Nations Unies, a produit cette semaine un rapport dont je ne peux même pas rapporter les détails ici.  Cette brutalité constitue un système. L’asservissement des femmes sert la politique des terroristes : il effraie les populations à conquérir, il finance les actions par la vente et revente des femmes, et il permet de recruter des combattants en leur promettant la satisfaction ! Quelle violence, quelle arrogance, quel mépris se tapissent dans le mâle pour l’amener à se conduire ainsi ? Les femmes ont-elles, une seule fois dans l’histoire, agressé les hommes à ce point ?  J’ai honte. Certes, je n’ai rien fait de tel et ne le ferai jamais, mais en tant qu’homme, j’ai honte. 
Eric-Emmanuel Schmitt
(écrivain)