Aude : trahi en ponctionnant le compte d'un mort, le banquier a détourné 700 000 € des comptes clients

 

Près de 700 000 euros ont été détournés à des clients de la Caisse d'Epargne de Leucate. Le banquier est condamné à 18 mois.

Un client décédé qui fait des retraits sur son compte bancaire, la Caisse d'Epargne a eu plus que de gros doutes. C'est de cette manière que cette affaire a été mise au jour. Jérôme Beit, au moment des faits, était le responsable de l'agence bancaire leucatoise. Il exerçait également des responsabilités à Fraisse-des-Corbières en qualité d'adjoint au maire chargé de l'urbanisme. Pour s'approvisionner en argent, le banquier transférait le fruit des produits financiers (assurance-vie, placements, etc.) vers le compte-courant de ses clients. Il prenait la précaution d'annuler l'envoi des récapitulatifs des soldes aux détenteurs des comptes pour mieux camoufler la tour de passe-passe.

Ainsi, ce sont 689 113 euros qui ont été subtilisés sur 23 comptes clients de la Caisse d'Épargne. Pour se justifier, jeudi dernier, à l'audience du tribunal correctionnel de Narbonne, le prévenu s'est dit pris dans une spirale causée par ses pertes en matière de boursicotage. Le procureur de la République, Nicolas Deleuze, a, avant tout, eu un mot pour les victimes, celles qui n'étaient pas présentes ou encore celles qui n'ont pas voulu déposer plainte, témoignant de la confiance qu'elles portaient au prévenu. Seule la fille d'une victime avait fait le déplacement. Le parquet a requis 5 ans de prison avec mandat de dépôt ainsi que l'interdiction d'exercer des fonctions publiques. Le tribunal a condamné le prévenu à 18 mois de prison ferme sans mandat de dépôt.

Le tribunal ne lui a pas interdit d'exercer des fonctions publiques.

21c6cac8