Le Luxembourg compte-t-il envahir la Russie ? 

Le Luxembourg compte-t-il envahir la Russie

« Jean-Claude Juncker, depuis novembre 2014 à la tête de la Commission européenne, a proposé la formation d’une armée européenne afin de « montrer [aux Russes] que nous sommes sérieux dans notre volonté de défendre les valeurs de l’Union européenne ».

Comme semble l’indiquer le scandale « LuxLeaks », M. Juncker, en tant que ministre des finances et Premier Ministre du Luxembourg, aurait couvert un des plus grands mécanismes d’évasion fiscale du monde au services des grandes entreprises, sans doute en confondant les « valeurs de l’UE » avec les « valeurs boursières »… 

Evidemment, si l’appel de M. Juncker restait lettre morte, il pourrait toujours mobiliser l’armée du Grand Duché du Luxembourg où le Grand Duc (rien à voir avec le hibou) Henri de Nassau commande un total de 800 soldats, c’est a dire un peu moins que les vigiles employés pour protéger les agences bancaires…

Cette armée, dont personne conteste ni le courage ni la détermination, ferait-elle mieux que ses prédécesseurs ? Il est permis d’en douter.

Rappelons que ce n’est pas pour rien que la Russie a été surnommée « le tombeau des Empires ». La Grande Armée de Napoléon, composée de 540 000 soldats, dont 300 000 Français et Allemands de Rhénanie, 95 000 Polonais, 35 000 Autrichiens, 30 000 Bavarois, 20 000 Saxons, 17 000 Westphaliens, 15 000 Suisses, 9800 Danois et Norvégiens, 4000 Portugais et 3500 Croates, en se lançant en direction de Moscou en 1812, y a échoué en à peine quelques mois.

Là où Napoléon avait échoué, Hitler croyait toutefois pouvoir réussir. En 1941, c’est 4 millions d’hommes, avec d’importants contingents italiens, hongrois, slovaques, roumains et autres qui tentent leur chance. Leur sort ne fut pas plus glorieux.

L’UE se targue d’avoir été appelée à exister pour garantir la paix en Europe. Elle a même réussi à se faire décerner, par un mécanisme dont la transparence est aussi claire que les finances du Luxembourg, le prix Nobel de la Paix 2012 pour avoir « contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe ».

Et enfin, s’il y a une dernière chose qu’il faut rappeler aux Européens, c’est qu’une grande partie de la Russie se trouve en Europe, et que l’Europe elle-même fait partie de l’Eurasie ».

Solidarité & Progrès, le 12 mars 2015

Rappels :

Juncker : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens »

Volez, volez petits capitaux !

Le gag : l’Union européenne prix Nobel de la paix !

Voir aussi :

Nigel Farage : « M. Juncker, vous avez dit que vouliez montrer à la Russie que nous sommes sérieux… Est-ce que vous plaisantez ? »

(Parlement européen, 11 mars 2015)par

Les USA sont en train de concentrer des troupes dans plusieurs pays européens

"Quatrième kata. Le petit dragon approche sa proie... Et avec sa queue, il frappe !" Bruce Lee