Hello, chapeau, etc, Sanofi comme ça !

imagesU3NKASD9
On ne pourra pas enlever au nouveau patron de Sanofi Olivier Brandicourt un grand talent… pour se faire payer. Il n’a pas encore levé le petit doigt qu’il a déjà palpé 2 millions d’euros. Et il touchera 2 millions de plus s’il remplit une mission affreusement compliquée : rester sur sa chaise jusqu’en 2016… Notre méritant pédégé empochera aussi un salaire annuel de 1,2 million et une part variable de 3 à 4,2 millions par an. Évidemment, les syndicats ont aussitôt joué les jaloux : "choquant, scandaleux" …  
Il est vrai que les salariés de base, eux, sont un peu moins câlinés. Depuis un mois, ils font grève, avec arrêt de la production, à l’usine de Sisteron, pour obtenir l’augmentation d’une prime mensuelle. Ces fous furieux réclament 120 euros de rab par mois. Tout ça parce que Sanofi a dégagé 6,8 milliards de bénéfices l’an dernier. Ils veulent ruiner le groupe ou quoi ?
Le labo ne peut tout de même pas gaver tout le monde : il a déjà distribué aux actionnaires plus de la moitié de ses bénefs en 2014, soit 3’7 milliards d’euros. A Sisteron, la direction a  appelé les salariés à la raison et proposé royalement 50 centimes de hausse sur la prime mensuelle.
Avec un comprimé antidouleur pour faire passer ?

ob_960d15_sanofi-bonus-brandicourt-ysope-jpg

Gattaz aux abris
Les auditeurs d’Europe 1 ont été privés d’un grand bonheur, mardi 24 février : le patron du Medef, Pierre Gattaz, devait être l’invité de Jean-Pierre Elkabbach Mais, la veille au soir, Gattaz et son staff ont été pris d’un affreux doute : qu’allait-il pouvoir répondre à l’inévitable question sur le golden hello de 4 millions d’euros attribués au nouveau patron de Sanofi ? Réponse : rien. 
Ce cadeau de bienvenue fait scandale, jusqu’au sein du gouvernement, qui a ouvertement fustigé ce bonus replet. Et le Medef était sec pour défendre Sanofi. Du coup, le chef de cabinet de Gattaz a appelé Europe  pour annuler l’interview. Au Medef, ses adversaires ont aussitôt persiflé sur le thème : « Courage fuyons ! », d’autant que le rendez-vous était fixé depuis une semaine. Et que l’entretien avait été annoncé la veille à l’antenne.
A la place, Jean-Pierre Elkabbach a reçu Mohammed Moussaoui, président d’honneur du Conseil français du culte musulman, qui venait s’expliquer sur le bycott du dîner du Crif Heureusement qu’il reste l’actualité pour remplacer les déserteurs…

Olivier_Brandicourt-patron_de_Sanofi-4_millions_d_euros-72-eec22

Lire aussi : Sanofi:
4 millions de bonus de bienvenue, un scandale? Non, le capitalisme ordinaire… (Slate.fr 26/02)
L’ancienne patronne du Medef estime que le géant de la pharmacie mérite «plutôt» des félicitations pour avoir recruté Olivier Brandicourt. (Libération 24/02)

source Le Canard Enchaîné

sanofi

Economie/Primes-bonus-golden-hello-Les-plus-beaux-cadeaux-faits-aux-patrons-du-CAC-40

caricature-sanofi-bis