CHEMTRAILS – Epandages empoisonnés. «Observez bien le ciel parce qu’il y a nuage…et nuage»

image032

 

Le terme anglais « CHEMTRAILS » de la contraction de « Chemical trails » (traînées chimiques) désigne les traînées blanches laissées par des produits chimiques épandus illégalement par des avions. Elles sont à distinguer d’autres traînées blanches, les «CONTRAILS» contraction de «condensation trails» (traînées de condensation) qui résultent du gel de la vapeur d’eau laissées par les réacteurs d’avions. A l’œil nu, la différence se situe dans le temps qu’elles mettent à se dissiper : Les chemtrails s’étendent, se rejoignent, forment des nuages qui couvrent le ciel et persistent pendant des heures (il est arrivé que la trace reste une journée entière au même endroit) tandis que les contrails disparaissent en une dizaine de secondes.

Les gouvernements des pays où l’on observe les chemtrails en nient l’existence et parlent de «théorie des chemtrails» ou de «théorie du complot». Ils affirment que toutes les traînées blanches sont simplement des contrails. Cependant, les observations, les analyses, les dénonciations mettent en lumière un projet scientifique secret planifié de longue date par les USA.

Nous sommes ici dans le domaine de la Géo ingénierie, terme tellement tabou qu’on en trouve pratiquement pas la définition officielle et à la portée du grand public, dans les dictionnaires en lignes par exemple. Par contre, la Géo ingénierie est étudiée dans des grandes écoles occidentales et expliquée dans de multiples études et rapports intergouvernementaux comme une technologie aux finalités bénéfiques pour la planète: «Ensemble des techniques visant à stabiliser le système climatique par une gestion directe de l’équilibre énergétique de la Terre, de façon à remédier à l’effet de serre renforcé» .L’une de ses techniques ,qui de tout évidence est à l’origine des chemtrails, consiste à épandre de fines particules chimiques liquides ou solides dans l’atmosphère pour réduire le rayonnement solaire absorbé par la terre. Elle a un coût très faible, est facilement réalisable et donc plus efficace que toutes les politiques de lutte contre le réchauffement climatique à l’échelle mondiale. A priori ce serait donc une solution plutôt qu’un problème .Mais pourquoi y-a-t-il autant de zones d’ombres? Pourquoi tant d’évidences niées, d’interpellations sans suite et de phénomènes inexpliqués? Pourquoi des ex-agents gouvernementaux dénoncent ces pratiques? Pourquoi une telle mobilisation citoyenne dans plusieurs pays?

 chemtrails

LES VERITABLES RAISONS DES EPANDAGES

En 1965 déjà un rapport du président américain Lindon B. Johnson préconisait de répandre ces particules dans l’atmosphère. Depuis, et en particulier au début des années 90, de multiples projets et rapports de sommités scientifiques, américains principalement et européens, confirment les avantages de cette technique mais jamais aucune autre conséquence sur l’environnement ou sur la santé humaine n’est évoquée. D’un autre côté, des climatologues indépendants des gouvernements et conscients de la vulnérabilité de la planète face à tant de manipulations, de l’impossibilité de maîtriser pleinement ses transformations artificielles condamnent ces apprentis-sorciers du climat en mettant en évidence que les motivations réelles de tous ces projets sont en fait économiques. En effet, cette stratégie a un coût quasi nul alors que réduire l’activité industrielle entraînerait pour ces sociétés de surconsommation, des conséquences économiques et même géopolitiques assez catastrophiques. Comparativement, en aspergeant le ciel de produits chimiques, on gagne jusqu’à 30 ans de restrictions économiques. L’on comprend encore mieux pourquoi les Etats-Unis n’ont jamais voulu signer le protocole Kyoto. Ceci est la première vraie raison. D’autres objectifs réels sont dénoncés:

*Le contrôle pur et simple du climat planétaire. Raison qui doit nous interpeller encore plus particulièrement, nous africains, face à ce phénomène des chemtrails en raison d’une conséquence directe désastreuse pour notre continent.

Le célèbre pirate internet Snowden a en effet révélé que pour protéger le climat de l’Amérique du Nord, la technique d’épandage est effectivement exploitée depuis les années 60 quitte à verser des substances cancérigènes, provoquer la désertification accélérée de l’Afrique sub-saharienne, de grandes sécheresses en Amazonie et même des fortes tempêtes sur la côte Est de leur propre territoire. «Si ce programme devait s’arrêter, les scientifiques croient fermement que dans un délai d’un an seulement, le climat nord-américain tomberait dans une spirale infernale de non-retour, hors de tout contrôle, les mauvaises récoltes conduiraient à une série de famines dévastatrices (snowden).»

Le gouvernement américain y travaille donc avec Monsanto (qui n’est jamais loin quand il s’agit d’empoisonnement) et un laboratoire secret de géo ingénierie nommé Muad’Dib.

Bluj_Chemtrails-2-7911a-cc0d3

Il y a d’autre part une association avec la haute technologie du HAARP( High Frequency Active Auroral Research Program)Ce programme scientifique et militaire américain qui apparemment ne servirait pas qu’à étudier les jolies aurores boréales mais permettrait également lorsqu’il est conjugué aux chemtrails de causer sécheresses ou inondations sur une région précise du globe.

*Le contrôle sur les ressources agricoles: Toujours « grâce » à Monsanto (le prétendu sauveur de l’humanité en matière d’agriculture ) des OGM (à vendre bien entendu) résisteront là où les plantes tout à fait naturelles ne résisteront plus aux retombées des chemtrails .Monsanto a d’ailleurs déjà lancé sa campagne marketing en vantant son gène résistant à l’aluminium: «Dans les pays en voie de développement, les petites exploitations fermières pauvres en ressources font face à des tensions quotidiennes comprenant la pauvreté des sols, la sécheresse et le manque de contributions financières. Les tendances en cours comme le changement climatique et la croissance démographique vont probablement aggraver ces tensions. Une nouvelle génération de recherche en culture génétiquement modifiée (GM) a pour but d’apaiser ces pressions à travers l’amélioration des cultures de subsistance – comme le manioc, le sorgho et le mil – qui possèdent des caractéristiques spécifiques comme la tolérance à la sécheresse, à l’eau, à l’aluminium présent dans les terres aussi bien que dans les plantes avec une utilisation plus efficace de l’azote et du phosphore.» Nous avons déjà évoqué le problème de la sécheresse ci-haut .Devinez maintenant quel produit chimique est le plus répandu par les chemtrails d’après les analyses de différents laboratoires indépendants? ….l’aluminium, bien sûr! Coïncidence?

*Plus scandaleux encore le contrôle du nombre de la population en pulvérisant à des moments précis certaines souches de virus pour proposer ensuite des vaccins de manière sélective et programmée. A noter également dans ce paysage la présence de Bill Gates (encore un qui n’est jamais loin) Mr «l’avocat des vaccinations en masse» est également initiateur et co-financier d’un fonds de recherche pour un projet servant à larguer des tonnes de produits chimiques sulfurés. (Il faut ici faire le lien avec le lobby pharmaceutique, voir notre article « Big Pharma » du mois de février)

*Le développement d’une puissance militaire extrêmement sophistiquée: En associant les chemtrails au HAARP toujours, il est possible de contrôler totalement l’espace des télécommunications des adversaires, de stopper des missiles, et même d’influer sur les états de conscience , les comportements,…. Il semblerait que les expériences aient déjà commencé sur les animaux et qu’ils en soient morts: «Il est aussi à signaler, depuis quelques années partout dans le monde, un nouveau phénomène inquiétant d’ oiseaux qui meurent en plein vol et simultanément à plusieurs endroits distants de plusieurs centaines ou milliers de KM (c’est pareil pour les poissons et d’autres animaux). Ceci serait à relié au projet HAARP qui se sert des particules artificielles en suspens dans l’atmosphère pour favoriser la conduction de micro-ondes agissant sur tout organisme vivant via des fréquences spécifiques émises depuis la base HAARP».

avions-en-flag-epandages-nocifs-au-dessus-de-nos-ttes 

COMMENT SE FONT LES EPANDAGES?

Il est important de préciser pour commencer que l’Otan est libre de circuler dans l’espace aérien de chacun des pays membres. Au sein de l’Otan, l’entité la plus influente a toujours été les Etats-Unis. Aux Etats-Unis, les lobbies les plus puissants qui influent sur la politique sont les lobbies militaro-industriels. Les membres de l’OTAN acceptent donc les pulvérisations et y participent également. Ils évitent ainsi des conflits et de se voir imposer des restrictions économiques pour réduire l’effet de serre.

Dans ces révélations, Snowden a affirmé que grâce aux entreprises de kérosène ce programme a pu facilement être réalisé à l’insu des populations parce que ces entreprises font partie du complexe militaro-industriel: «Des produits chimiques sont secrètement déversés par des avions commerciaux (de passagers), soi-disant pour améliorer l’efficacité. En vitesse de croisière, la chaleur et la pression atmosphérique provoque une réaction chimique, une molécule de carbone top-secrète. Ce processus est imparfait et la plupart des sous-produits sont très dangereux, même en faible quantité. (Snowden)». Ceci étant dit, il existe de nombreux autres témoignages avec photos et vidéos à l’appui qui se recoupent et que l’on retrouve aisément sur internet. Ils émanent tant d’ex-employés de compagnies aériennes, d’ex-employés gouvernementaux, d’observations de scientifiques indépendants ou de simples citoyens.

 

LES TECHNIQUES D’EPANDAGES:

Les produits chimiques sont répandus à moyenne altitude en général par des avions citernes militaires banalisés mais aussi par des avions civils. C’est dans des ajouts au kérosène qu’ils sont répandus pour les avions civiles et avec des installations spécifiques pour les avions de l’armée. Les avions civils sont pour certains également secrètement modifiés: «pour y inclure, dans la partie de la carlingue réservée aux eaux usées, un système de commande, des tuyaux, des pompes et des bonbonnes pour produits chimico-bactériologiques. Certaines des petites tiges de décharge statique placées sur le bord arrière des ailes auraient été percées à leur extrémité pour faire offices de buses de pulvérisateur. Le système de commande déclencherait l’épandage de façon automatique, à l’insu du pilote, en fonction du plan de vol de l’avion. L’équipe de sous-traitants chargée de la vidange des eaux usées en profiterait pour recharger les bonbonnes et para métrer le système de commande avant chaque vol. Les lignes aériennes seraient rémunérées pour ces épandages par les officines des ‘‘projets noirs’’ du gouvernement (quelques noms de code de ces opérations: ‘‘Feuille de trèfle’’, ‘‘Ciel rouge’’, ‘‘Dans de la pluie’’) ; seuls quelques employés seraient au courant et tenus au secret sous peine d’emprisonnement».

image032 

LES PREUVES OU LES INDICES:

1.La preuve numéro un que tout le monde peut voir: les traînées chimiques (chemtrails) persistent, ce qui implique toujours que c’est un épandage volontaire de matière chimique en suspens dans l’air, car derrière un avion la traînée normale (de condensation d’un avion) disparaît sous vos yeux. Par exemple, il suffit d’observer deux avions volants en même temps et dans le même ciel. L’un aura une traînée qui se dissipe derrière lui (normal), l’autre aura une traînée persistante (plusieurs heures). C’est un chemtrail, autrement dit un épandage de matière toxique. Les deux avions sont soumis aux mêmes lois de la physique! (nombreuses vidéos témoignent de cet exemple); Si cela persiste dans le ciel, c’est un épandage chimique.

2. Les traînées naturelles normales se forment au-dessus de 8000 m. Les chemtrails sont la plus part du temps largement en dessous de cette altitude. il suffit de les observer en dessous d’un cumulus. Encore une fois c’est une loi de la physique. Il est impossible de voir des traînées de condensation à basse altitude, ce sont donc ogligatoirement des chemtrails (matières toxiques laissées en suspens dans l’air.)

3. Les traînées persistantes sont parfois interrompues dans le ciel, puis reprennent plus loin. Cela serait impossible si c’était des traînées de condensation normales (à moins de couper le moteur puis de le remettre en marche, mais peu de pilotes d’avions civiles s’amusent à faire ce genre d’exercice surtout à basse altitude)

4. Les avions filmés qui pratiquent les épandages n’ont pas de logos de compagnies aériennes.

5. Les avions filmés qui pratiquent les épandages n’ont pas de numéros d’identifications obligatoires dans l’aviation civile. Cela signifie aussi qu’il est impossible de les contrôler dans les aéroports.

6. Les avions filmés qui pratiquent les épandages ont leurs transpondeurs sur une autre fréquence que celle utilisée normalement dans l’aviation civile.

7. Les avions qui pratiquent les épandages volent dans des espaces aériens hors couloirs aériens obligatoires pour tous les avions commerciaux transportant des passagers. Ils survolent parfois des zones interdites aux transporteurs classiques. Ceci est vérifiable par tous en se connectant aux sites comme flightradar24 par exemple.

8. Les avions qui pratiquent les épandages n’ont pas de plans de vols déclarés. Ils apparaissent anonymes sur les radars (tout le monde peut le constater avec flightradar24 par exemple)

9. Les traînées dans le ciel des chemtrails décrivent des trajectoires tels que virages à 180°, cercles, quadrillages, étoiles, nombreux virages répétés, parfois même des symboles ou des mots…Evidemment aucun pilote de long courrier ou de vols commerciaux ne pratiquent jamais ce genre de fantaisies. (tous ces mouvements serviraient à mieux quadriller le ciel pour une meilleure dispersion )

10. Les avions qui pratiquent les épandages volent parfois en formation (militaire), et il est vrai que l’on voit rarement trois Boeing 747 (normaux) voler côte à côte sauf pour les salons aériens….et encore…

11. Les avions qui pratiquent les épandages croisent des avions civiles («normaux») à des distances non réglementaires et parfois en sens inverse; Les couloirs aériens réglementés ne permettent pas ces configurations. Ce sont donc des avions chemtrails.

12. Les chemtrails formés (traînées chimiques et toxiques) forment des nuages artificiels (qui parfois ressemblent à des cirrus, voile nuageux), alors que si c’était de la condensation normale, elle se dissiperait a l’oeil nu. Tout le monde peut l’observer.

13. Certains de ces nuages ainsi formés deviennent monstrueux, des mégas chemtrails, des rouleaux continus qui peuvent atteindre 1000 km de long (à voir sur ce site mais aussi dans une simple recherche google vidéo). Ces nuages n’existent et n’existaient pas avant l’apparition des chemtrails. 14. De nouveaux nuages sont apparus dans la nomenclature officielle des nuages. Et oui, la terre après plus de 4 milliards d’années «a décidé» de créer de nouveaux nuages (artificiels), bon évidemment dire que cela correspond à l’apparition en masse de chemtrails ne serait que pure supposition…

15. L’activité des chemtrails semble être signalée principalement dans les pays de l’Otan (…) justement au-dessus des pays qui ont perdus la souveraineté de leurs espaces aériens au profit de l’OTAN

16. Des fils/ fibres et des particules tombant du ciel ont été signalés et filmés un peu partout en Europe et aux Etats unis (voir vidéo), et chaque fois ces fibres tombent lors d’épandages des zones entières en sont recouvertes. Ces fibres peuvent faire jusque 20 m de long.

17. Le CNRS depuis peu a informé la communauté scientifique qu’il fabriquait ces mêmes nano-fibres; Ce n’est pas de la science-fiction, ces nanos fibres existent, même si le but du CNRS n’est pas le même...

Pour le retour à un ciel bleu 

nozzles-on-chemtrail-spraying-plane_400       

Chemtrails: Résultats des analyses des filaments tombés du ciel

Ces analyses réalisées par le laboratoire Analytika représentaient le chaînon manquant pour prouver de manière irréfutable à la fois la réalité et la dangerosité des chemtrails. C'est aujourd'hui chose faite et les résultats sont éloquents. À noter que l'initiative ainsi que le coût des analyses a été citoyenne, les autorités se moquant éperdument de la santé publique.  C'est d'ailleurs pourquoi des analyses gouvernementales n'ont jamais été diligentées dans la mesure où il est impossible que de telles pratiques soient ignorées des pays européens.  Au contraire, on peut affirmer sans l'ombre d'un doute qu'ils participent activement à cette mascarade. Heureusement que certains députés ayant encore une conscience professionnelle et une réelle envie de représenter les intérêts de la population tel que Gérard Bapt, ont déjà fait part du problème à l'Assemblée nationale fin 2012. L'association citoyenne pour le suivi, l'étude et l'information sur les programmes d'intervention climatique et atmosphérique (ACSEIPICA) a d'ailleurs attiré l'attention de ce député sur les résultats de ces analyses afin qu'il en parle à l'Assemblée nationale. On se demande bien quel argument langue de bois vont-ils encore trouver pour expliquer ce
phénomène? 
  
Car il ne faut pas s'y tromper, des sujets sensibles sont régulièrement abordés à l'assemblée (notamment la toxicité de l'aluminium vaccinal) et les réponses évasives du ministère de la santé ont à chaque fois conduit à enterrer les polémiques pour passer à autre chose, c'est leur spécialité soyez-en sûr. L'appellation "ministère de la santé" est une vaste farce d'ailleurs vu que leur rôle a de tout temps été davantage de protéger les intérêts des industriels et couvrir leur manipulation sur notre santé: il s'agit bien du ministère de la maladie et je pèse mes mots. Voyons un peu quelles sont les conclusions des analyses du laboratoire.On retrouve également des composants non identifiés, ce qui montre bien que de la recherche militaire a été pratiquée pour mettre au point certain de ces composants qui sont inconnus du monde scientifique actuel...suite