Heureux BAROSSO, les vice-présidents, les  commissaires et les hauts fonctionnaires européens, des dieux à Bruxelles.

 VOUS AVEZ DIT REAC... , M. BAROSSO!

"Heureux le président BAROSSO,  ses vice-présidents, ses  commissaires et ses hauts fonctionnaires européens,  comme des dieux à Bruxelles"

 Pour l’International Herald Tribune, Barosso aurait déclaré : "Certains de ceux qui défendent l'exception culturelle disent être de gauche, mais ils sont en fait extrêmement réactionnaires" . La France est visée "Ces propos  pour la  ministre de la culture Aurélie PHILIPETTI,  sont absolument consternants. etinacceptables"                    

La crise financière et économique n’a pas de prise sur les membres de la  Commission Européenne. Elle dépense sans compter, prêchant la rigueur, mais pour  les autres, pas pour elle.

L’enquête menée par le Bureau of Investigative Journalism révèle : en 2009, José Manuel Barroso, le président de l’UE a dépensé  en frais  de mission dans des hôtels et restaurants de luxe, 730 230€ de quoi démontrer à ses compatriotes portugais que tout est encore possible. Au total les frais de mission de 2009 représentaient 3 908 391€ pour 27 commissaires, vice- présidents et président.  En moyenne  c’est 144 755€ par an par personne, sans les cigares offert par la maison. Le GUARDIAN :

« (...) Plus de 42 millions de virements ont été effectués entre 2007 et 2009 au profit de personnes physiques dont les noms sont gardés anonymes.’De plus, en 2009, 381 millions d’euros ont financé des « activités confidentielles », que la Commission refuse de révéler, sans oublier la prise en charge des  coûts de séjours en résidences cinq étoiles pour divers fonctionnaires et leurs familles, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Ghana etc.

Extrait du communiqué de Presse de l’AFP: ‘’Notre enquête indique que des commissaires se déplaçaient en jet privé et offraient des bijoux Tiffany à leurs invités, à l’heure même où les Européens subissaient compressions budgétaires et plans de sauvetage du FMI.’’

Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir ! 

 

Leurs salaires :  montants de 2009 ; j'aimerai connaître leur évolution...sûrement pas en régression.

‘Heureux comme Dieu en France ‘’ Cette maxime allemande bien connue, est aujourd’hui  applicable au staff de l’UE aux Président, aux Commissaires et hauts fonctionnaires européens  et aux  employés.

Leurs salaires varient  de  22 000€ mensuels pour le commissaire Michel BARNIER à  29 000€ pour le Président José Manuel BAROSSO, sans compter d’autres avantages.

 

Autres indemnités :

 

  • Indemnité de frais d'installations : 40 556 € bruts lors de la prise de fonction puis 20 278 € lors de la cessation des fonctions; c’est  un château qu'il déménage?
  •  indemnité de résidence égale à 15 % de leur traitement de base, environ 3 000 €  par mois, plus que le salaire mensuel d'un Prof en fin de carrière
  •  indemnité mensuelle de représentation s'élevant à 607 euros (911,38 euros pour les Vice-présidents et  1418,07 euros pour le Président).
  • Autres avantages: allocation familiales (jusqu'à 5% du montant du traitement de base soit 1 013,9 € par mois) ;  des allocations familiales pour ces privilégiés, une hérésie.
  •  remboursement des frais de mission, indemnité par journée de déplacement, indemnité transitoire après cessation de fonction. Sommes inconnues
  • L’échelle des fonctionnaires va de 1 à 16 soit de 3000€ à 17 000€. Mieux vaut être secrétaire auprès d’un privilégié de l’UE, car la carrière s’achèvera à plus de  8 000 euros de retraite  par mois !

 ECOEURANT !!!

 

Michel BARNIER, ajoute de plus à son traitement de commissaire européen de 22 000€, indemnités et avantages divers en sus, une pension comme  retraité français d’environ  10 000€ mensuels, car le cumul est autorisé, soit des revenus de 32 000€ mensuels, 384 000€ annuels, autant que chacun de nos deux ex. Présidents de la République, VGE et J. CHIRAC, certes en standby, autre scandale, sans compter les 14 000€ mensuels  du Conseil Constitutionnel pour quelques heures de présence par mois et encore!  Faut bien entretenir le château!

Heureusement, que HOLLANDE va mettre fin à cette gabegie, en interdisant à d’anciens Présidents de la R.F. d’y siéger.

 

 Et leurs retraites me direz-vous ? De l’or en barre ! Des profiteurs de l’UE déguisés en bons apôtres, qui font pression pour une réforme des retraites et bien sûr la privatisation des secteurs qui rapportent, _ un holdup dans tous les pays _ , se sont eux accordés force privilèges.

  •  Une retraite de commissaire c’est  5 500 € par mois, mais pour seulement 5 ans de cotisations. Pour une période de 10 ans c’est le double, soit 11 000€ mensuels, c’est à dire  42,75%  de leur salaire. (1 600€ € par mois pour un mandat de cinq ans pour nos députés et sénateurs, les pauvres !).
  • Leurs pensions peuvent atteindre rapidement, (en 16 ans) jusqu’à 70% de leur salaire. Faites le calcul !
  • De plus, sans atteindre les 13 millions d’€ de bonus comme certains patrons tel André  ZACCARIAS ex. PDG de Vinci, BARROSO, pour son départ en retraite, percevra 25 000€ de frais de déménagement et près de 450 000€ d’indemnités tous les ans, durant  trois ans, appelée ‘’ indemnité transitoire mensuelle’’ en sus de sa pension de plus de 200 000€ annuels pour dix années de présidence.

 l-accueil_home

Mais les fonctionnaires, une armada de technocrates, de magistrats, de juges, de greffiers, d’avocats, de contrôleurs, de secrétaires de direction, ne sont pas en reste. Ils touchent plein pot, soit 70% de leurs salaires de nababs au bout de 15 ans, soit  de 12 000€ à 14 000€, sans cotiser le moins du monde, source Le POINT.fr

Quel pied cette Europe ! Et dire qu’en dénonçant ces exorbitants privilèges, l’on va me taxer de populiste ! Qu’en pensent les Peuples européens ? Onze pays dont la France, l'Allemagne, l’Angleterre ont adressé un ultimatum à José Manuel Barroso pour  « une réduction très substantielle des  dépenses dont  les salaires, les retraites et les avantages sociaux. » Il était temps, mais quel en sera le résultat ?  On n’en parle plus…

 On comprend mieux le rejet des Français de cette Europe de profiteurs et  de passe-droits, mais nos Politiques sont passés outre la volonté exprimée lors du référendum sur la Constitution européenne par le peuple français ayant dit NON à 55 %. Ainsi en bafouant la démocratie, le rejet de cette Europe est devenu encore plus fort. On voit où cela nous mène, à une débandade généralisée !

capture-d_ecran-2010-05-26-a-17-05-37

PROPOSITIONS :

‘’ Stop à la dérive  et dire que l’UE demande  toujours une enveloppe budgétaire plus importante, mais pourquoi faire et pour qui ? 

Plafonnement des salaires,  indemnités et retraites d’au moins 30% à 50% en moins. Contrôle par une cour des comptes indépendante. Les fonctionnaires européens ne peuvent gagner davantage que les nationaux.

Une réponse de l’UE s’impose avec la  révocation  de JM Barosso et de son équipe.

Redonner la parole aux Peuples,

Stop aux magouilles avec les 10 000 lobbyistes à Bruxelles, le patrimoine mobilier et immobilier des  «eurocrates»  doit être très sévèrement contrôlé avant, pendant  et après leur mandat européen et les dérives immédiatement sanctionnées.

L’UE doit défendre ses industriels et producteurs contre le déséquilibre  des importations de pays à bas coût social, ce qu’elle ne fait pas.

L’UE n’a aucune légitimité compte-tenu de cette concurrence déloyale au niveau fiscal et social, y compris  entre ses propres Etats membres, qu’elle n’a jamais combattue, d’interdire à un pays de soutenir son industrie ou tel ou tel type d’activité vitale pour lui.

L’UE c’est la porte ouverte, même par moins 30 degrés, aux multinationales qui élisent leur siège dans des paradis fiscaux, y compris européens, y compris dans l’UE tel le Luxembourg, la Belgique, le Royaume uni, les îles anglo-normandes, l’Irlande Malte et bien sûr la Suisse, Monaco, le Liechtenstein, , Andorre… Aves ces pays coucous, « la concurrence est libre, mais totalement faussée ».

 L'an prochain, lors des élections européennes on verra  le total désintérêt des peuples pour cette usine à gaz, coûteuse et inéficace , qu'est l'UE,  mais cela ne gênera pas  ceux qui en profitent. Pour eux comme à un certain G. SCHRÖDER auquel on reprochait de ne pa avoir tenu ses promesses après sa réélection en 2002  ''ELU , C'EST  ELU''.

Pour les Députés Européens à Strasbourg, ceux qui font leur travail, pas les ectoplasmes, je regrette cette sortie imbécile  de BAROSSO, contre l'exception culturelle, pas seulement française mais européenne, car ils se sont prononcés très majoritairement pour,  d'après le Sénateur alsacien  Roland RIES intervenant à l'instant  au Sénat.

QUESTION:  quels LOBBIES  ont donc poussé   BAROSSO  à s'exprimer comme un réac. ,  qui plus est après un vote largement majoritaire sinon unanime  des Etats pour l'exception culurelle?

Après la piscine, le jacusi, le hamam  etc. il veut se faire construire une patinoire?  Gare  à  tes fesses Barosso!

 Le blog de BERNARD ERNEWEIN