Itinéraire d’un enfant du système Péèsse…

Né à Constantine, Faouzi Lamdaoui (52 ans) a d’abord milité dans le milieu micro associatif subventionnaire que nul ne saurait critiquer (un peu "d’humanitaire" de ci, de "culturel" de là et de "promodiversité" of course que ça vous pousse facile…)
- A 30 ans, il adhère au PS pour poursuivre la lutte contre les discriminations et promouvoir la diversité. Dans une tribune publiée en 2002, il accuse la France de confiner les maghrébins dans un rôle purement folklorique. Il gravit les échelons et devient auprès du Premier secrétaire François Hollande "secrétaire national à l’égalité", chargé "du partenariat, de la diversité et de la promotion sociale" que-ça-vous-pose-un-homme…
- Pour les législatives de 2007, il est investi à Argenteuil contre l’avis de la section locale et se prend une gamelle avec près de dix points de moins que Ségolène Royal sur zone un mois avant…
- En vue des municipales de 2008, appuyé par Solferino qui veut pousser un "issu de la diversité", il réclame la tête de liste à Argenteuil. Sur fond de contestation du fichier des quelques 500 membres de la section locale du PS, il n’obtient que 1% des voix mais figure quand-même 3° sur la liste de gauche qui l’emporte. Et il devient aussi sec adjoint au maire et vice-président de la Communauté d’agglomération…
- A peine dix-huit mois après, le maire lui retire sa délégation et ses indemnités à cause "d'un travail quasi-inexistant", d’un "absentéisme intolérable" et "d’indemnités qui n'avaient plus aucune justification depuis des mois". Et le Conseil municipal de la ville vote à l'unanimité le retrait de son statut d'adjoint au Maire… Dès lors, il refuse de voter le budget, publie des critiques contre le maire et est menacé d’exclusion du PS… Il finira par démissionner de ses mandats locaux.
- Avec ce brillant CV au sein du parti, Faouzi devient en 2011 chef de cabinet de François Hollande dans le dispositif de la campagne présidentielle…
- Le cher ange n’a évidemment pas renoncé à décrocher un siège de député dans la vague rose post-6 mai. Candidat à l’investiture socialo pour une circonscription… des Français à l’étranger, on lui préfère une pouliche de Martine Aubry… Se rabattant sur la Somme, il est écarté au profit d’une adjointe de Delanoë à Paris… Aussi sec, notre Faouzi exprime publiquement son aigreur et accuse publiquement son patron François Hollande de ne pas respecter sa parole…

2658121282

- Le pauvre chou étant resté en rade, le bon François le dote aussi sec d’un poste de conseiller chargé de l'égalité et de la diversité à l’Elysée par décret du 17 mai 2012…
- Un an plus tard, c’est après avoir perdu son permis de conduire à force d’excès de vitesse que – comme c’est curieux – il affirme avoir reçu des lettres de menaces de mort. Une protection policière – avec la voiture qui va avec – lui est accordée et il se fait dès lors conduire dans Paris avec chauffeur et valet de pied du Service de Protection des Hautes Personnalités… A peine deux mois plus tard, suite à ses trépignements de satrape pour une histoire de pain au chocolat dont-vous-vous-souvenez-peut-être, il perd voiture, chauffeur et protection tant le plus haut niveau de l’Etat a peur de Charlie-Hebdo… Evidemment, un proche collaborateur de Faouzi, prénommé Mustapha, a alors inondé les sites d’information d’accusations de racisme et d’islamophobie proférées contre Charlie-Hebdo…   
- Et maintenant, ça cause de faux, usage de faux, fraude fiscale et abus de bien social…
Bien entendu, Faouzi Lamdaoui, je m’en fous. Si je vous ai imposé la lecture de ce pensum, c’est uniquement pour vous rassurer :
1°- Le socialisme fwançais se reconnaît bien à ses fruits.
2°- Notre président de la République sait s’entourer.