Bon alors, ce futur qu’ils nous promettent, il vient ou il va encore falloir attendre ?

homme-bionique_anim_2 .

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais les politiques ont trouvé un moyen irréfutable pour dissimuler l’échec de leurs promesses : ils repoussent simplement le futur à une date ultérieure ! Rien ne bouge, rien n’avance mais ils continuent à nous promettre la lune ou des lendemains meilleurs : toujours pour plus tard, pour demain, pour dans 3 mois, dans 3 ans, pour d’ici la fin du septennat, ou pour le prochain… Ils sont comme ces sportifs dans les salles de gym qui courent sur un tapis roulant : ils croient qu’ils avancent mais ils ne font qu’un sur-place désespérant et assez pathétique. Tous ceux qui ont un jour essayé de marcher à reculons sur le long tapis roulant de la Gare Montparnasse savent à quoi je fais allusion : une délicieuse impression de “sur-place dynamique” :-)

• Prenons quelques exemples récents : par exemple l’Europe et le fameux respect des 3% de déficit. Toutes les semaines on apprend que la Commission accorde “un nouveau délai” à la France dans son “processus” visant à respecter les 3%… Ça permet de faire un lamentable surplace tout en affirmant qu’on “avance” résolument … Et si d’ici à mars, la France corrige sa trajectoire budgétaire, eh bien in nous dit qu’il y aura peut-être “un troisième délai”, jusqu’en 2017 au moins… Le but : dissimuler à tout prix l’inertie et l’échec et gagner du temps.

• Pareil pour la dernière annonce de J-C. Junker promettant 315 Md€ pour relancer l’investissement. Depuis des années que l’investissement s’écroule, vous auriez pu imaginer qu’ils aient eu le temps de tout préparer soigneusement pour que ça redémarre tout de suite. Eh bien non, ils viennent d’y penser voyez-vous, et ça se fera “sur 3 ans”… Là aussi ça permet de se donner un peu de temps tout en prétendant que le “processus” est en marche, que ça avance et que donc ça paiera… “dans les 3 ans”. [Sur les mensonges du “plan Juncker”, voir ici]

• Et je ne parle même pas de la politique elle-même. Là aussi tout est pour plus tard : pour la “deuxième partie du quinquennat”, ou pour les “prochaines primaires”, à moins que ce ne soit plutôt pour “après la prochaine élections de 2017″… Bref toujours pour après

En fait tout est comme ça : ils promettent toujours pour “demain” et ils programment tout pour “une date ultérieure” et comme c’est vous qui financez les échecs, pas de problème pour eux : ils continueront inlassablement à “annoncer” des trucs dont les bienfaits – promis-juré – sont attendus… “pour plus tard”…

Et pendant ce temps la France est en train de couler. Mais ils ne s’en rendent pas compte car ils font partie de ceux qui attendent le Titanic à l’arrivée et affirment qu’il ne va pas tarder mais “qu’il est juste un peu en retard” — alors qu’il a déjà coulé !

Jamais de résultat ? mais voyons c’est normal : c’est “un processus” !

Il faut toujours attendre parce que, pour eux, voyez-vous, c’est un “processus”:

• Prenez les différentes guerres : le conflit Israélo-Palestinien par exemple qui dure depuis la fin de la guerre. Depuis que je suis né, on m’a toujours parlé de cette histoire de “processus de Paix”. Mais il n’y a évidemment jamais eu de “processus” et il n’y a jamais eu de “paix”. Il y a juste eu une crise permanente et une guerre permanente. Pareil pour l’éradication de l’État-Islamique promise par Obama et les Occidentaux : il faut encore attendre, parce que voyez-vous c’est un “processus”. Le retour à la paix en Ukraine également : c’est un “processus” diplomatique en cours ! Les guerres en Centrafrique, au Mali ou en Irak, pareil : si elles durent (alors qu’Hollande avait promis qu’elles ne devaient durer que quelques semaines),c’est parce qu’on est dans un “processus” de rétablissement de la paix…

• La maîtrise de l’immigration ou la réforme de Schengen c’est pareil : ça n’avance pas d’un pouce depuis des années, mais ils continuent à expliquer que c’est “un processus” qui est engagé et qu’il faut donc encore attendre.

• Et je vous fais grâce de tout le reste : la baisse des dépenses publiques, la réduction de la dette, le sauvetage des comptes sociaux ou des retraites etc: si vous ne voyez jamais les résultats, c’est tout simplement parce que vous êtes vraiment bouché et ne comprenez pas que c’est un “processus” en cours…

• D’ailleurs est ce que leur but est vraiment d’avancer ? On peut en douter. Prenez les lois votées sous la Présidence Sarkozy : elles ont été détricotées consciencieusement par la majorité socialiste. Et déjà la future majorité de Droite annonce qu’elle va abroger ce que Hollande avait fait voter. Cool : on vote des lois, et puis on abroge les lois qui seront ensuite détricotées avant d’être elle-mêmes abrogées. “Faire et défaire c’est toujours faire” voyez-vous ! Et c’est comme ça que, depuis des décennies, la France fait du sur-place, ne réforme rien et n’aboutit donc à rien...

Suite ici

PETIT JE CROYAIS