Herbert Avraham Haggiag Pagani, dit Herbert Pagani (né le 25 avril 1944 à Tripoli  - décédé le 16 août 1988 à l’hôpital West Palm Beach, Miami Floride) était un peintre, sculpteur et auteur-compositeur de chansons des années 1970. Il fut le premier disc jockey de Radio Monte Carlo. Il enregistre en 1972 Megalopolis, une comédie musicale de politique fiction, sorte d'opéra-rock, bien avant Starmania, qui fait frémir aujourd'hui par sa lucidité. Mégalopolis sera jouée trionphalement au théâtre de Chaillot en décembre 1975, et reprise dans la foulée à Bobino en avril 1976.

Avec sa voix chaude et joyeuse, Herbert Pagani, qui était très connu dans les années 75 chantait le bonheur, l'amitié, la joie de vivre.
quand on écoute ses chansons, on ressent toute la nostalgie de cette époque et l'on se prend à vivre la chanson, à se projeter dans le texte.
une voix toujours juste d'un très grand chanteur, des mélodies originales,et des paroles d'un grand poéte car ce chanteur était réellement un grand poéte ; voilà comment l'on pourrait rapidement décrire Herbert Pagani.
Ses thèmes : l'amour, l'amitié, l'environnement, l'humanisme le placent assurément aux côtés d'un autre grand poéte Léo Ferré.

Chez nous

Dehors, les rues sont pleines de vitrines
Y a des Noël qui te fascinent
Les gens achètent et s´imaginent
Que ça les rend heureux
Nous deux ont est loin d´être millionnaires
On mange de tout on vit par terre
Mais le bonheur est pensionnaire
Chez nous depuis toujours

Chez nous, ça sent la soupe et le bébé dormant
Les disques craquent car on les joue souvent
Nos chiens sont fous mais pas du tout méchants
Chez nous, la porte reste ouverte jour et nuit
Il y a toujours un plat de spaghettis
Et du café tout chaud pour les amis

Ici, le capital c´est la tendresse
On va puiser notre sagesse
Dans le silence des caresses
Alors, les grands discours les belles paroles
Tous ces slogans qui vous cajolent
Le rhytme fou des villes folles
Ça colle pas chez nous

Chez nous, on règle l´heure au bruit de nos voisins
Et dans les murs y a pas un clou qui tient
Mais les belles nuits passées sur un bouquin
Chez nous, le mot bonjour veut dire vraiment bonjour
On se dispute à coups de mots d´amour
On dirait pas qu´on vit dans une tour

Chez nous, ça sent la soupe et le bébé dormant
Les disques craquent car on les joue souvent
Nos chiens sont fous mais pas du tout méchants
Chez nous, la porte reste ouverte jour et nuit
Il y a toujours un plat de spaghettis
Et du café tout chaud pour les amis

Et puis quand la tribu rejoint les oreillers
Je sors ma planche, ma plume et mes papiers
Allez mon vieux ! C´est l´heure de travailler !

herbert-paganini1