A quand "Opération mains Propres" en France ?
 

En partant de la colonne vertébrale: La Politique en passant par les tissus sportifs, maçonniques, associatifs, syndicaux et sociaux .

Soit tout un conglomérat opaque qui s’imbriquent les uns dans les autres, se réfugiant derrière des barrières de protection (loi 1901) ect...

"Quand le pillage devient une manière de vie pour un groupe d’hommes vivant en société, ils se fabriquent, avec le temps, un système légal qui  l’autorise et un code moral qui le glorifie."

300px-Square_and_Compasses_at_Masonic_Me 

Ce sont des milliards d'euros qui disparaissent ainsi sans que le Peuple souverain puisse demander des comptes.

ce-que-l-on-sait-de-bygmalion-la-societe-visee-dans-l-affaire-cope

rapport-perruchot-sur-largent-des-syndicats-revelations-etonnantes-propositions-insuffisantes

ou-va-largent-parlementaire--des-subventions-opaques

capture_d_e_cran_2013-12-27_a_10.22.52.p

Combien d'associations d'inutilité publique pompent chaque année de quoi renflouer les caisses de retraites ou de la sécurité sociale ?

D'ailleurs ! pas mal d'hommes Politiques biaisent ou "baisent" sciemment notre système de contrôle, le seul soit la cour des comptes qui elle même y perd son origine ou son essence:

gaspillage-de-l-argent-public-le-rapport-de-la-cour-des-comptes-sert-il-a-quelque-chose

Parmi les attributions constitutionnellement dévolues aux parlementaires, celle de contrôler le bon usage des deniers publics se heurte fréquemment à des difficultés majeures, voire à des impossibilités.

Le contrôle des subventions accordées par les ministères illustre particulièrement bien cet état de fait. Fondé sur l’examen d’un document officiel, communément nommé « jaune budgétaire », censé contenir la totalité des subventions attribuées sur les deux exercices précédents, cette mission est quasiment irréalisable, en raison du caractère structurellement opaque du support de référence.

Le jaune budgétaire ne propose aucun index alphabétique des associations subventionnées ni de récapitulatif global.

Le classement est bien souvent fantaisiste et le référencement anarchique.

Des rubriques thématiques très générales sont proposées, telles que « Gestion fiscale et financière de l’Etat et du secteur public local », pour lesquelles on peine à trouver le moindre rapport avec la nécessaire dynamisation de la vie associative, par définition fondée sur l’initiative libre et responsable des citoyens.

L’objet de chaque subvention n’est pas précisé et la succession de titres de rubrique tantôt très généralistes, tantôt carrément abscons, rend impossible l’appréciation qualitative de la politique de l’Etat en matière de subventions aux associations.

Cette obstruction caractérisée au contrôle parlementaire est d’autant plus criante que le jaune budgétaire est fréquemment livré hors délai, c’est-à-dire après le vote de la loi de finances

Il n’est pas rare que le budget soit voté à l’aveugle par nos élus, sans qu’aucun d’entre eux ne trouve matière à s’interroger !

Mais l'argent touche aussi le sport et les milieux financiers:

une-filiale-du-credit-mutuel-en-pleine-derive-mafieuse

Alors ! sommes nous prêt à nous laver les mains devant notre constitution comme dans les années 90 en Italie ou un véritable sursaut républicain avait permis 3000 arrestations en 2 ans et mis en lumière une profonde collusion entre partis Politiques et milieux économiques ?  

    Par laurent cuenca