« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Le bilan économique de ces deux dernières années est absolument catastrophique. Il ne s’agit pas d’accabler plus que de raison les socialistes au pouvoir – et d’ailleurs, en ce qui concerne l’augmentation plus que significative de la dette publique, la droite y a plus largement contribué sous l’ère Sarkozy avec les plans de relance et les baisses d’impôts que la gauche depuis son retour au pouvoir avec François Hollande. Là n’est pas le problème. Le souci c’est que nos dirigeants actuels n’arrivent pas, faute de volonté et de stratégie et aussi évidemment de courage, à enrayer la spirale dramatique dans laquelle notre pays est engagé. Pire, ils aggravent la situation par des mesures stupides parfaitement évitables, contre-productives et qui démontrent une absence de bon sens évidente mâtinée d’une incompétence économique crasse.

Tout ceci est, hélas, parfaitement illustré par deux statistiques qui viennent de sortir : la première concernant l’emploi à domicile et l’autre la création d’entreprises. On ne peut pas parler d’emploi et d’une lutte contre le chômage efficace en massacrant l’emploi à domicile et la création d’entreprises.

Baisser-SMIC_Ysope

L’emploi à domicile accuse une chute historique

C’est un article du Monde qui revient donc sur la chute historique de l’emploi à domicile au quatrième trimestre par rapport au troisième, la masse salariale versée aux employés ayant diminué de 2,6 % !

Comme le mentionne cet article, « l’emploi à domicile a enregistré, en 2013, une chute comme il n’en avait pas connu depuis dix ans, selon les données publiées vendredi 11 avril par l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss).

Tous les indicateurs sont au rouge :

- Le nombre de particuliers déclarant un emploi à domicile (hors assistantes maternelles) diminue de 3,2 % en un an. Il est repassé sous la barre symbolique des millions (1,99 million d’employeurs).

- Le nombre d’heures déclarées chute : en un an, le volume horaire déclaré a baissé de 6,1 % pour s’établir légèrement en dessous de 130 millions d’heures.

- Par ailleurs, l’activité des assistantes maternelles, qui jusqu’à présent résistait plutôt bien, retombe sous son niveau de la fin 2011. Le volume horaire déclaré recule de 1,9 % au dernier trimestre et de 1 % sur un an.

Au total, si l’on additionne l’emploi à domicile et les assistantes maternelles, ce sont plus de 70 000 particuliers employeurs qui se sont évaporés et de l’ordre de 11,6 millions d’heures déclarées en moins : l’équivalent d’un «plan social» de 7 200 emplois à plein temps.

«On n’avait jamais connu une dégradation aussi importante depuis 2004», relève Marie-Béatrice Levaux, présidente de la Fédération des particuliers employeurs (Fepem) ».

Les raisons de ce recul spectaculaire sont assez simples à comprendre. Tout d’abord, souvenez-vous il y a quelques années, pour combattre le travail au noir il avait été décidé de baisser les charges sociales sur les travailleurs à domiciles afin de faciliter leur déclaration par les particuliers. En plus, des avantages fiscaux avaient été octroyés car, et tout le monde l’a compris, le travail à domicile n’est pas délocalisable ! C’était donc un secteur à bichonner dans le cadre de la lutte contre le chômage. Moins de charges + avantages fiscaux = forte augmentation de l’emploi à domicile déclaré et fortes rentrées dans les caisses de l’État.

Cireur-chaussure-Elysee_Ysope

L’inverse de cette équation fonctionne aussi ! Plus de charges + suppression des avantages fiscaux = tout le monde retravaille au noir…. Sans blague ! Ce qui est complètement fou c’est que l’État et le gouvernement aient pu penser un seul moment qu’il n’en serait pas ainsi et que les Français « cons comme des balais » allaient tout simplement tout payer sans rechigner ! Que nenni ! Non seulement le travail au noir fait son grand retour mais en plus des milliers de particuliers ont tout simplement supprimé ce service qui est du « luxe ». Lorsque l’on emploi une femme de ménage, que les charges augmentent et que votre salaire baisse… eh bien au bout d’un moment, on recommence tout simplement à faire son ménage soi-même. Plus contraignant, moins agréable, mais quand il n’y a plus de sous… il n’y a plus de sous ! Et un ménage ne peut pas payer sa femme de ménage à crédit… n’est pas l’État qui veut !

Résultat, non prévu par nos élites qui sont profondément minables intellectuellement parlant : l’emploi à domicile s’effondre !

Capture-21-640x330

La création d’entreprises en baisse en mars

Mais ce n’est pas tout, du côté des créations d’entreprises, autre grand indicateur à surveiller pour percevoir la réalité du dynamisme ou pas d’une économie et des créations d’emplois à venir, c’est également la catastrophe !

Une dépêche AFP nous apprend que « la moitié des créations enregistrées sur les douze derniers mois sont des demandes de création d’auto-entreprises.

Morosité chez les entrepreneurs. Le nombre de créations d’entreprises a diminué de 1,5 % en mars en France, à 45 379, et reculé de 0,9 %, à 22 475, si on exclut les auto-entrepreneurs, selon les données publiées mercredi par l’Insee.

Sur les trois premiers mois de 2014, le nombre de créations a augmenté de 1,9 % par rapport aux trois mêmes mois un an auparavant, les secteurs contribuant le plus à cette hausse étant le commerce, les transports, l’hébergement et la restauration et le soutien aux entreprises. Sur douze mois, les créations ont diminué de 0,1 %. En mars, 50,9 % des créations enregistrées sur les douze derniers mois ont été des demandes de création d’auto-entreprises ».

Deux constats s’imposent. Sans le régime de l’auto-entreprise, la création s’effondrerait dans notre pays. Justement c’est le moment ou le gouvernement dans sa « sagesse » coutumière à décidé ni plus ni moins que de supprimer ce statut en le fusionnant avec le régime dit de la micro-entreprise dès janvier 2015.

En clair, et quoi qu’en disent ceux qui affirment que l’essentiel a été préservé, c’est faux ! Le régime de l’auto-entrepreneur disparaîtra au 1er janvier 2015 et sera remplacé par le système nettement plus coûteux et complexe de la micro-entreprise tout en ayant des seuils de chiffres d’affaires qui resteront aussi bas que ceux de l’auto-entreprise… Bref, nous allons à grand pas vers un système où il n’y aura plus les avantages de l’auto-entreprise mais tous ses inconvénients. Une chape de plomb est tombée sur ce dossier et personne n’ose ou presque en parler publiquement si ce n’est pour mentir en disant que l’auto-entrepreneur a été sauvé… Sauf qu’encore une fois, c’est faux. Ce régime va disparaître au 1er janvier 2015 (lisez cet article du Contrarien en annexe qui vous mènera vers d’autres liens !).

Alors que se passera-t-il à votre avis à partir du 1er janvier 2015 ? Eh bien beaucoup de gens vont se remettre à travailler tout simplement au noir, sans même passer par la case micro-entreprise puisqu’il leur faudra justifier de leurs diplômes, ou encore souscrire une responsabilité professionnelle (une assurance) pouvant coûter plusieurs milliers d’euros en fonction de votre métier !!

Les recettes vont s’effondrer, les vraies entreprises devront subir une concurrence encore plus féroce puisque payée au noir et sans les 20 et quelques pour cent de charges pesant sur les auto-entrepreneurs, le travailleur au noir sera encore moins cher, et évidemment la création d’entreprises va s’effondrer comme c’est actuellement le cas pour l’emploi à domicile. Les Français sont des crétins sauf quand il s’agit de leur argent !! Et l’État ne va pas tarder à s’en apercevoir !

 source