Un Nuremberg pour les journalistes fauteurs de guerre ? Dossier propagande de guerre

medias-mentir-divertir-endormir.jpg

Depuis longtemps, j'appelle à la mise en examen des journalistes malhonnêtes, véritables incendiaires au service des guerres impérialistes de l'Empire. 

On se souvient de la propagande du Journal de référence Le Monde (devenu un torchon au service de l'OTAN), au sujet de prétendues preuves d'utilisation d'armes chimiques par l'armée du peuple syrien. Il semblerait que ce quotidien ait aussi fabriqué de fausses preuves pour favoriser les guerres de l'USraël, notamment lors de l'attaque de la Yougoslavie (1).

 

Sani_Terroristes_syriens_56f6d_2c7d7

Et depuis le 15 mars 2014, France24 qui se dit "La voix de la France", et qui n'est en réalité que La voix d'Israël, nous inonde de diffusions d'un film de propagande de guerre, "la ligne rouge", pour réchauffer la version accablant faussement le Gouvernement d'Assad et ainsi, remettre à l'ordre du jour l'attaque de son pays qui vole de victoires en victoires. L'Occident ne sait plus quoi inventer pour mettre à mort la Syrie et ensuite l'utiliser comme rampe de lancement contre l'Iran, à l'image de la Libye contre elle. Lors du dernier faux débat (Syrie) sur France24, réunissant des gens ayant toujours la même opinion (par exemple, on ne verra jamais un représentant du Gouvernement syrien, de l'Etat iranien ou russe), la presstituée Vanessa Burggraf a carrément osé plaider pour l'attaque de la Syrie, à sa façon, après avoir diabolisé le Gouvernement d'Assad : "Une intervention en Syrie POURRAIT être une possible sortie de crise" (14 mars 2014). Le rôle du journaliste est-il d'allumer des incendies, de pousser à entrer en guerre, ou bien d'informer honnêtement ? Et Melle Burggraf croit-elle vraiment qu'une guerre solutionnera la crise ? Elle fait juste de la propagande de guerre. Par conviction, ou par carriérisme ? 

Sani_democratie_Otan_57c6c_bd2ea

 

Quand le journalisme mène directement aux interventions militaires, il y a un problème majeur. Une fois de plus, je le dis : Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre, ont leur place devant un Tribunal.

L'article que vient de publier Thierry Meyssan (2) va dans ce sens.

Eva R-sistons

Intégralité de l'article.........

Publié par : over-blog.com (Chantal Dupille)

Capture_5_19295

La désinformation des Médias en temps de guerre (Syrie, Kosovo..) Dossier  

Dans le livre sur le Kosovo de Pierre Péan, nous apprenons que le journal Le Monde avait déjà manipulé pour inciter à la guerre contre la Yougoslavie. Il a ensuite fait son mea culpa. Est-il en train de récidiver ? C'est grave pour un quotidien dit "de référence" ! Pire : C'est un authentique scandale. Evidemment, avec le sulfureux va-t-en guerres BH Lévy au Conseil de Surveillance du Monde, il ne faut s'étonner de rien (voir + bas mes tweets), note de Chantal Dupille (eva R-sistons)